La justice place 29 suspects de cyberfinancement du terrorisme en Syrie en garde à vue

SURVEILLANCE Ils sont soupçonnés d’avoir envoyé des devises en Syrie pour aider leurs proches via un réseau terroriste

— 

Les transferts avaient notamment lieu en Bitcoins, une monnaie virtuelle, selon les enquêteurs.
Les transferts avaient notamment lieu en Bitcoins, une monnaie virtuelle, selon les enquêteurs. — INA FASSBENDER / AFP

Retourner à l’article