Hauts-de-France : Les animaux de compagnie, un business même après la mort

AU-DELA Il existe pour les animaux défunts un éventail de prestations encore plus large que pour les êtres humains

— 

Un chat dans un cimetière (illustration).
Un chat dans un cimetière (illustration). — G.Durand / 20 Minutes

Retourner à l’article