Attentat à Conflans : Emmanuel Macron pressé d’intensifier la lutte contre l’islam radical

ATTENTAT La décapitation d’un professeur à Conflans-Sainte-Honorine oblige l’exécutif à compléter son projet de loi contre les « séparatismes »

— 

Emmanuel Macron, vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine
Emmanuel Macron, vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine — Abdulmonam Eassa/AP/SIPA

Retourner à l’article