« Future Nostalgia »: Avec son nouvel album, Dua Lipa espère « apporter un peu de réconfort » aux confinés

MUSIQUE « 20 Minutes » a pu s’entretenir avec la pop star britannique Dua Lipa dont le deuxième album sort ce vendredi

Fabien Randanne

— 

La chanteuse Dua Lipa.
La chanteuse Dua Lipa. — Hugo Comte
  • Dua Lipa, 24 ans, est une popstar britannique qui a vendu 4 millions de son premier album éponyme sorti en 2017 et quelque 60 millions d’exemplaires de ses singles.
  • L’artiste sort son deuxième album, « Future Nostalgia » ce vendredi. Les onze titres mélangent des sonorités actuelles tout en piochant dans le paysage musical des années 1970 au début des années 2000.
  • Cet album dansant contient, entre autres thèmes, des chansons évoquant la condition féminine, en parfaite cohérence avec les prises de position publiques de Dua Lipa.

Il y a des chansons et des disques qui, lorsqu’on les écoute, nous replongent instantanément dans des moments plus ou moins heureux de nos vies. Future Nostalgia de Dua Lipa a de très grandes chances de faire partie de ceux-ci. Le deuxième album de la chanteuse britannique sera mis en ligne dès minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi. Il devrait rythmer les quotidiens confinés tout autour de la planète dans les semaines à venir et devenir la bande originale des souvenirs de confinement pour cause de pandémie de Covid-19.

« J’espère qu’en cette période cela va apporter aux gens un peu de joie, de réconfort, que cela leur changera les idées par rapport à tout ce qui se passe dehors », glisse l’artiste de 24 ans que 20 Minutes a pu joindre au téléphone mercredi. « Le plus important, c’est que tout le monde reste en sécurité », insiste-t-elle ensuite.

Cas de conscience

Pour Dua Lipa, la sortie de cet album avait tout du cas de conscience. La commercialisation, prévue pour le 3 avril, a été avancée d’une semaine après que les chansons inédites ont fuité sur Internet. Il fallait limiter les dégâts. Elle a annoncé la nouvelle au cours d’un direct sur Instagram, lundi. Elle y est apparue en larmes. « Je me demande si c’est la bonne chose à faire pendant cette période, car beaucoup de gens souffrent, a-t-elle dit. Je ne suis pas certaine que ce soit la bonne chose (…) mais nous avons besoin de joie et nous devons essayer de voir la lumière. »

Des propos qui peuvent paraître présomptueux pour qui ne connaît pas Dua Lipa. Or, la chanteuse n’est pas née de la dernière pluie de pop stars. Depuis son apparition sur la scène médiatique en 2015, cette fille d’Albanais du Kosovo a vendu 4 millions de son premier album édité en 2017 et quelque 60 millions de singles. En 2018, elle est devenue la plus jeune artiste solo à atteindre le milliard de vues sur YouTube avec le clip de New Rules. La même année, elle est aussi entrée dans l’histoire des prestigieux Brit Awards en décrochant cinq nominations, du jamais-vu jusque-là pour une chanteuse solo. Elle est repartie de la cérémonie avec les trophées de la meilleure révélation britannique et de la meilleure artiste solo britannique.

INXS et White Town…

Autrement dit, avec son deuxième album, elle est attendue au tournant. Elle y a travaillé en tentant de conjurer « la pression et les sources d’angoisse » inhérente à l’exercice du second opus parce qu’il s’agit de transformer l’essai. Pour ce faire, comme elle l’a confié à 20 Minutes, elle y a mis beaucoup « d’amour et de fun ». Elle dit avoir eu l’idée de Future Nostalgia en écoutant, écouteurs vissés dans les oreilles, des tubes de Outkast et de No Doubt, tout en se baladant dans Las Vegas. Elle s’est demandé pourquoi ces chansons du passé la faisaient autant vibrer et pourquoi elles ne lui semblaient pas datées.

Le titre en forme d’oxymore annonce clairement la couleur musicale : des sonorités vintage, pour la nostalgie, et des vibrations électro actuelles, pour le futur. La règle a été suivie tout au long des onze morceaux. Le single sorti ce jeudi, Break My Heart, par exemple, est construit autour d’un sample de Need You Tonight d’INXS, tube de 1987. Physical, le précédent extrait, sonne comme un écho à la chanson du même titre entonnée par Olivia Newton John en 1981. Love Again, elle, pioche les accords emblématiques du Your Woman de White Town, carton de l’année 1997… qui consistaient eux-mêmes en un sample de trompettes du My Woman, d’Al Bowlly remontant à 1932.

Engagements

L’ensemble est extrêmement cohérent, en plus d’être dansant et, par moments, engagé. Dua Lipa résume : « Certaines chansons concernent l’amour, d’autres le fait d’être vulnérable, d’autres les inégalités ou l’empowerment [«empouvoirement»] des femmes. »

C’est le cas de Boys Will Be Boys qui clôt l’album. Une ballade dont la douceur contraste avec la dureté des paroles. « Ce morceau parle de la difficulté d’être une femme. Elle lance une conversation sur le cas d’une jeune femme mais en l’écoutant, d’autres peuvent s’y retrouver car les mêmes choses se répètent depuis des années », avance la chanteuse. Le texte évoque le harcèlement de rue ainsi que les mécanismes de défense et de protection auxquels recourent les femmes pour tenter de s’en protéger. « Les garçons seront toujours des garçons, les filles seront des femmes », tonne le refrain désabusé face à l’indulgence accordée aux comportements des premiers et à la maturité que les secondes sont obligées d’acquérir prématurément.

Dua Lipa reste cependant optimiste. « J’ai confiance dans le fait que les choses changeront d’une manière positive », assure-t-elle à 20 Minutes. Si elle reconnaît que les générations « plus anciennes » ont « une mentalité plus figée », elle s’en remet aux plus jeunes. « On peut essayer de faire de la pédagogie pour changer les choses et faire la différence, dit-elle. Plus on parlera de ces sujets et plus l’avenir sera brillant pour les droits humains en général, pour la lutte contre les inégalités et les oppressions. »

« Femme alpha »

Au « girl power », leitmotiv des Spice Girls – qui ont surgi quand Dua Lipa avait un an – elle semble préférer l’expression de « femme alpha » («female alpha », telle qu’elle l’emploie dans sa chanson Future Nostalgia​). Parce qu’elle en est une ? « Ce n’est pas ce que je ressens forcément, répond-elle. J’ai plus confiance en moi certains jours que d’autres. Mais ce mot ["alpha"] a été principalement utilisé pour les hommes et je crois qu’en termes d’égalité, on peut partager. C’est le genre de choses que je mets dans mes chansons pour donner de la force aux personnes qui les écoutent. »

L’engagement féministe de Dua Lipa dépasse le cadre de ses chansons. « C’est ce que je suis. C’est l’une des choses les plus importantes pour moi à côté de la musique. J’essaie de mélanger les deux », affirme-t-elle. Elle l’a prouvé à plusieurs reprises, à travers des prises de position publiques. Lors d’une allocution à la très respectée Cambridge Union, la plus ancienne société de débats au monde, au sein de l’université, elle a présenté un plan en faveur de l’égalité femme-hommes au sein de l’industrie musicale. Qu’on se le dise, Dua Lipa est une pop star qui veut nous donner à danser. Et à penser.