Melody Gardot lors de l'édition 2015 de Jazz in Marciac.
Melody Gardot lors de l'édition 2015 de Jazz in Marciac. — Fernand Fourcade / Sipa

MUSIQUE

Coronavirus : La 43e édition de Jazz in Marciac annulée, coup dur pour le festival et pour le Gers

Les organisateurs de Jazz in Marciac ont annoncé l’annulation de la 43e édition de ce festival qui attire chaque année plus de 200.000 personnes dans le village gersois

Depuis 1978, le petit village de Marciac (1.200 habitants) dans le Gers est devenu une capitale musicale mondiale. Plus de 200.000 personnes affluent chaque été pour le in et le off  du festival Jazz in Marciac (JIM). Mais cet été, un calme très inhabituel régnera du 24 juillet au 15 août, dates prévues de la 43e édition.

Jeudi soir, dans un communiqué, les organisateurs de la manifestation ont officialisé son annulation, faute de « visibilité » en ces temps de coronavirus, qui a notamment emporté Ellis Marsalis. Décédé le 1er avril, le trompettiste américain de 85 ans était le père du trompettiste Wynton Marsalis, le parrain de « JIM ».

Un coup dur​ pour le monde du spectacle et pour le tourisme gersois

Le président Jean-Louis Guilhaumon évoque une « une décision inévitable » après les mots du président Emmanuel Macron puis du Premier ministre Edouard Philippe qui a parlé « devant la représentation nationale, [d'] un délai pouvant aller jusqu’à la fin du mois de juillet » avant l’organisation des grands festivals. « Une annulation dans la dernière ligne droite compromettrait bien plus qu’une édition du festival, elle mettrait en péril son existence même », complète celui qui est aussi maire de la commune.

Cette énième annulation d’un événement culturel illustre le marasme dans lequel est plongé tout ce secteur d’activité, mais pas seulement. « Jazz in Marciac constitue un formidable moteur économique pour la région », observe Jean-Louis Guilhaumon, qui cite « restaurateurs, hôteliers, producteurs locaux, commerçants, artisans, loueurs, saisonniers… » La 43e édition devrait se tenir à l’été 2021.