Attentat à Conflans : Oui, TF1 et France 2 ont bien parlé du meurtre du professeur dans leur JT vendredi soir

FAKE OFF Dans un tweet largement relayé, Daniel Riolo s’est interrogé sur une absence de couverture de l’attaque dans les deux journaux télévisés

20 Minutes Fake off

— 

Des fleurs déposées devant le collège où enseignait le professeur d'histoire-géographie assassiné vendredi à Conflans-Sainte-Honorine.
Des fleurs déposées devant le collège où enseignait le professeur d'histoire-géographie assassiné vendredi à Conflans-Sainte-Honorine. — Michel Euler/AP/SIPA

Alors que la nouvelle de l'attentat à Conflans-Sainte-Honorine a été connue vendredi en fin d'après-midi, les deux principaux JT auraient-ils omis d’annoncer l’information à leurs spectateurs ? Daniel Riolo, chroniqueur sur RMC, s’est étonné vendredi soir de ne pas voir l’attentat dans les deux émissions.

« Les JT de TF1 et France 2 ne parlent pas de l’attentat du jour ?, s'est-il interrogé sur Twitter. J’ai raté quelque chose ? C’est devenu si banal que c’est plus à la une ? Non impossible, j’ai dû rater quelque chose… » Son message avait été liké plus de 2.000 fois samedi.

FAKE OFF

Un tour sur les replays des deux JT permet d’en avoir le cœur net : les rédactions de TF1 et France 2 ont bien couvert l’attentat qui a visé un professeur d’histoire-géographie vendredi. La chaîne du service public a ouvert son journal sur cette information, avant d’y revenir en fin de programme, avec notamment des interventions de journalistes sur place et en plateau.

Sur TF1, le sujet a fait l'ouverture d’une édition spéciale, diffusée quelques minutes avant le journal télévisé vendredi soir, ainsi que celle du journal télévisé. La rédaction est également revenue sur les faits à la fin de ce programme.

Samuel Paty, 47 ans et père de famille, a été tué vendredi à Conflans-Sainte-Honorine. Le suspect du meurtre de ce professeur d’histoire-géographie était réfugié en France et inconnu des services de renseignement, a annoncé ce samedi le procureur général du Parquet national antiterroriste.