La chanteuse Alicia Keys
La chanteuse Alicia Keys — Los Angeles Times/Polaris/Starface

JUSTICE

Alicia Keys demande justice pour Breonna Taylor, tuée par des policiers lors d’un raid

Les policiers s’étaient trompés de maison

Alicia Keys veut que justice soit rendue à Breonna Taylor. Cette urgentiste afro-américaine de 26 ans a été tuée le 13 mars dernier par des policiers qui ont fait feu dans son appartement de Louisville, dans le Kentucky. Sur les 22 balles tirées, 8 l’ont touchée et provoqué sa mort. « Savez-vous ce qui est arrivé à Breonna Taylor ? », demande l’interprète de Fallin’dans une vidéo qui donne la parole à Tamika Palmer, la mère de la victime.

« Breonna ne devrait pas être morte. Certains jours, je ne peux plus respirer sans elle. Cela ne devrait plus jamais arriver à une autre famille. Je suis la mère de Breonna, dites son nom », déclare-t-elle.

Toujours en liberté

Le 13 mars, trois policiers de la police de Louisville ont fait irruption chez Breonna Taylo, munie d’un mandat « no-knock », c’est-à-dire qu’ils n’ont pas besoin de s’annoncer avant d’entrer dans les lieux, alors qu’elle dormait. Le mandat avait été accordé par un juge pour rechercher un homme impliqué dans une affaire de drogue. Comme le rappelle CNN, les officiers affirment s’être annoncés en entrant et avoir tiré parce que le petit-ami de Breonna Taylor avait tiré le premier sur eux. La famille de la victime a porté plainte, affirmant que les policiers ne se sont pas annoncés. Par ailleurs, la famille ajoute que l’homme recherché par la police était déjà en garde à vue au moment du raid et qu’ils se sont trompés d’adresse. Aucune drogue n’a été retrouvée dans l’appartement de celle qui avait été récompensée par la ville pour son travail de secouriste.

Les policiers ne portaient pas de caméra pouvant attester ou non de leurs dires, mais ils ont été laissés en liberté. Quant au petit-ami de Breonna Taylor, Kenneth Walker, il a été emprisonné et inculpé de tentative de meurtre et agression.

Depuis, George Floyd est décédé, lui aussi alors qu’il était confronté à la police américaine, et l’affaire Breonna Taylor a pris une autre tournure.

Le FBI a ouvert une enquête. Les policiers de Louisville devront dorénavant porter une caméra lors des raids et les mandats « no-knock » ont été suspendus par le maire. Le chef de la police de la ville a pris sa retraite. Le procureur du Kentucky a demandé l’abandon des charges contre Kenneth Walker.

Les trois policiers, quant à eux, ont été suspendus mais font toujours partie de la police.