Mika écrit une lettre bouleversante à ses « frères et sœurs » libanais

EXPLOSION A BEYROUTH Le chanteur britannique est né à Beyrouth

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur Mika
Le chanteur Mika — KIKA Press/Cover Images

Mika a fait part de sa douleur suite aux deux explosions survenues à Beyrouth, ville où il est né. Le chanteur, dont la mère est originaire du Liban, a expliqué se sentir « si proche » du peuple libanais « dévasté par l’apocalypse » alors qu’il regarde les événements « depuis l’autre côté de la Méditerranée » et voit les visages de ses « frères et sœurs ».

« Dans leurs yeux, je ressens leur effroi, leurs larmes. Je frémis en voyant une personne blessée sortie par la fenêtre arrière d’une vieille voiture, une jeune fille couverte de sang dans les bras de son père, des habitants en choc courir dans les décombres, les fenêtres cassées, et les immeubles détruits… », a-t-il écrit dans ce long texte diffusé sur son compte Instagram.

De l’espoir

A la douleur de Mika s’ajoute la colère, lui qui voit dans « ces deux explosions le symbole d’un système en miettes ». L’interprète de Big Girls (You Are Beautiful) s’adresse d’ailleurs directement au Premier Ministre libanais, Hassan Diab, qui « a promis que les coupables seront "tenus pour responsables". Mais ceux responsables de quoi ? Ceux responsables des 30 années d’agonie qui ont transformé le pays des cèdres en terre de cendres ».

Néanmoins, Mika a confiance en la « résilience, la force et la solidarité nourrie par le mélange des cultures » du peuple libanais. « Demain, vous brillerez à nouveau comme vous l’avez fait auparavant. La musique s’entendra de nouveau aux fenêtres. Les gens danseront sur vos terrasses et les saveurs émaneront de vos cuisines. Je serai là », a conclu Mika, qui a ajouté plusieurs liens vers des associations caritatives pour aider la population.