Loana appelle à « s’occuper » des femmes victimes de violences conjugales

SOLIDARITE L’ex-star du « Loft », Loana a publié ce mercredi sur le même réseau social une vidéo dans laquelle elle appelle à la solidarité envers les femmes victimes de violences conjugales

A.D.

— 

Loana à la première de «La Villa des cœurs brisés».
Loana à la première de «La Villa des cœurs brisés». — Henri Collot/SIPA

Après avoir dévoilé samedi des clichés montrant de multiples ecchymoses et hématomes sur son corps sur Instagram, l’ex-star du Loft Loana a publié ce mercredi sur le même réseau social une vidéo dans laquelle elle appelle à la solidarité envers les femmes victimes de violences conjugales.

View this post on Instagram

Un petit coucou les loulous je voulais vous faire une vidéo pleine d’étoiles en celles qui vous montre le chemin et brillent dans la nuit ).. Je sais ce qui m’est arrivé je sais que c’est grave je suis une célébrité et on met en avant une oubliez pas qu’il y a des femmes beaucoup de femmes qui n’ose pas ou qui ne peuvent pas en parler ou partir de chez elle parce qu’ils ont des enfants et elles subissent pour eux Paramour alors je vous demande d’oublier mes blessures pour vous consacrer aux leurs .. je ne connais que trop bien leur façon de faire on incriminer pas Fred ni d’autres personnes toute ma vie j’ai rencontré des gens comme ça maintenant je vous donne le mode d’emploi ne venait pas à taper à votre porte à sa porte lorsque vous l’entendez crier non cela ne sert à rien ça amplifie les choses le lendemain quelques jours plus tard prenez cette femme discrètement dans un coin sans forcément lui en parler laissez-lui votre numéro de téléphone juste en lui disant que vous pourrez être là quand elle le voudra, Elle ne sera plus seul elle aura une porte de sortie et dans sa tête on pouvait pas savoir le bien que ça peut faire ensuite à vous bande de salopards je plaisante vous voulez homme si vous avez un peu de couille je sais que vous en avez prenez cette enfoirée dans un coin et dis lui que la prochaine fois qu’il touche à sa femme il se retrouvera encore plus défigurée qu’est-ce qui lui a fait s’il vous plaît voilà comment ça marche moi je m’en fiche s’il vous plaît occupez-vous de tout ça occuper de vous de votre voisin occupez-vous de ces femmes qui ont Tellement d’amour pour leurs enfants qu’elle préfère se faire frapper parfois mourir malheureusement juste que pour que ils grandissent dans un monde meilleur je l’espère Juste plus jamais... 😔et merciiiiiiiiiiii pour vos soutiens ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️💞🙏 #picoftheday #picture #loana #influencer #french #celebrity #violenceconjugale #enfer #loveyou #phoenix 😘# mourir.. #picoftheday #picture #loana #influencer #french #celebrity #violenceconjugale #enfer #loveyou #phoenix 😘# kiss

A post shared by Loana 👑 (@loana_karesdanje) on

« Je sais ce qui m’est arrivé, je sais que c’est grave. Je suis une célébrité et on me met en avant », a-t-elle déclaré réagissant aux déclarations de son ex-compagnon Fred Cauvin dans Touche pas à mon poste ​ ce mardi qu’elle accuse d’être le responsable de ses blessures.

« Je vous demande d’oublier mes blessures pour vous consacrer aux leurs »

« N’oubliez pas qu’il y a des femmes, beaucoup de femmes, qui n’osent pas ou qui ne peuvent pas en parler ni partir de chez elle parce qu’elles ont des enfants, et elles subissent pour eux, par amour. Alors je vous demande d’oublier mes blessures pour vous consacrer aux leurs… Je ne connais que trop bien leur façon de faire », a-t-elle poursuivi.

« Toute ma vie, j’ai rencontré des gens comme ça », écrit Loana en légende du poste avant de donner quelques conseils pour aider les femmes victimes de violences conjugales. « Ne venez pas taper à sa porte lorsque vous l’entendez crier, (…) ça amplifie les choses », conseille-t-elle notamment.

« Laissez-lui votre numéro de téléphone »

L’ex-star de la téléréalité recommande d’attendre et de rentrer en contact avec la victime de coups : « Laissez-lui votre numéro de téléphone juste en lui disant que vous pourrez être là quand elle le voudra. Elle ne sera plus seule et aura une porte de sortie dans sa tête. Vous ne pouvez pas savoir le bien que ça peut faire », assure-t-elle.

Après un conseil nettement moins avisé destiné « aux hommes » (rappelons que les menaces constituent une infraction pénale), elle conclut ainsi : « S’il vous plaît, occupez-vous de tout ça, occupez-vous de votre voisine, occupez-vous de ces femmes qui ont tellement d’amour pour leurs enfants qu’elles préfèrent se faire frapper, parfois mourir malheureusement, juste que pour qu’ils grandissent dans un monde meilleur… Et merci pour vos soutiens ! »