Mort de Breonna Taylor : George Clooney a « honte » de la décision du procureur du Kentucky de ne pas poursuivre les policiers

INJUSTICE Le procureur du Kentucky a choisi d’inculper un seul policier pour avoir mis en danger les voisins de l’ambulancière, tuée par les forces de l’ordre

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur George Clooney
L'acteur George Clooney — Matrix Media / Starface

Suite à la décision du Grand Jury du Kentucky, annoncée par le procureur Daniel Cameron, de ne pas poursuivre les policiers responsables de la mort de Breonna Taylor, George Clooney a fait part de sa « honte ».

« Des célébrités, des influenceurs et des militants qui n’ont jamais vécu dans le Kentucky essaieront de nous dire comment on doit se sentir par rapport à ça, suggérant qu’ils comprennent les faits de cette affaire et qu’ils connaissent notre communauté et le Commonwealth mieux que nous. Mais ce n’est pas le cas », avait déclaré Daniel Cameron. Le procureur avait ensuite annoncé qu’un policier sur les trois était mis en examen pour « mise en danger de la vie d’autrui », car il avait tiré sur l’appartement des voisins de la victime. Le Grand Jury a considéré que les actions de deux autres policiers incriminés étaient justifiées.

L’acteur d’Ocean’s Eleven est né et a grandi dans le Kentucky. Il a donc choisi de répondre à l’homme de loi.

Colère

« Je suis né et j’ai grandi dans le Kentucky. J’ai coupé du tabac dans les fermes du Kentucky. Mes parents et ma sœur vivent dans le Kentucky. Je possède une maison dans le Kentucky et j’y étais le mois dernier. Le système de justice dans lequel j’ai appris à croire tient les gens pour responsables de leurs actes. Son nom était Breonna Taylor et elle a été abattue dans son lit par trois policiers blancs, qui ne seront accusés d’aucun crime pour sa mort. Je connais la communauté. Je connais le Commonwealth. Et j’ai appris dans les écoles et les églises du Kentucky ce qui est bien et ce qui est mal. J’ai honte de cette décision », a exprimé le mari d’Amal Clooney dans un communiqué relayé par Deadline.

Dans les rues de Louisville, où a été tuée l’ambulancière, des émeutes ont éclaté depuis l’annonce du procureur. Breonna Taylor, une afro-américaine de 26 ans, a été tuée lors d’ un raid à son domicile, où les policiers pensaient trouver un homme recherché dans le cadre d’un trafic de drogue. Le suspect n’y était pas. Les policiers ont tiré à 20 reprises, tuant Breonna Taylor sur le coup de huit balles.