Coronavirus : Sept séries à regarder en famille pendant le confinement

SELECTION Enfants, ados, parents, grand-parents… Toute la tribu devrait trouver son compte avec ces sept séries​

Anne Demoulin

— 

Jason Ritter, Ja'Siah Young et Alisha Wainwright dans la série « Comment élever un super-héros ».
Jason Ritter, Ja'Siah Young et Alisha Wainwright dans la série « Comment élever un super-héros ». — teve Dietl/Netflix

C’est tentant de se réunir en famille devant un écran pendant le confinement. Encore faut-il trouver le programme qui plaira aux petits et grands ! Enfants, ados, parents, grands-parents… Toute la tribu devrait trouver son compte avec ces sept séries.

« Modern Family » sur Amazon Prime Video

Depuis dix ans, Modern Family remporte régulièrement le prix de la meilleure série comique de l’année aux Emmys et aux Golden Globes. Modern Family suit les hilarantes aventures de la famille Pritchett, répartie en trois cellules distinctes : Claire et Phil ont trois enfants, les gays Cameron et Mitchell viennent d’adopter une petite Vietnamienne, le patriarche Jay est à la tête d’une famille recomposée, marié à une femme bien plus jeune que lui, la pulpeuse et tonitruante Colombienne Gloria, qui a déjà un fils d’une précédente union. Une comédie savoureuse, avec une galerie de personnages de tous âges attachants. Parfait pour se détendre toutes générations confondues !

« Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire » sur Netflix

Un conte magique aux accents burtoniens. Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire sont adaptées de la série de romans jeunesse à succès, écrite par Daniel Handler, alias Lemony Snicket. Violette, Klaus, et la petite Prunille Baudelaire se retrouvent orphelins. Ils sont confiés à un mystérieux oncle, le Comte Olaf, campé par Neil Patrick Harris, l’inénarrable Barney Stinson de How I Met Your Mother. Cet acteur raté, as des mauvais coups, veut en faire ses esclaves, jusqu’à ce que Violette, l’aînée, atteigne sa majorité. Il pourra alors récupérer leur immense héritage. C’est sans compter la malice de ses neveux et les fidèles amis des parents défunts qui veillent sur eux… Commence un désopilant et fantaisiste jeu du chat et de la souris !

« Dark Crystal » sur Netflix

« Rêvaillons ensemble », comme disent les Gelflings ! Dark Crystal : The Age of Resistance est le préquel du conte pour enfants au cœur ténébreux de Dark Crystal, le film culte de Jim Henson et Frank Oz, sorti en 1982 aux Etats-Unis, entièrement réalisé avec des marionnettes. Fidèle au chef-d’œuvre original, Dark Crystal : The Age of Resistance est un récit initiatique où Jen et Kira, seuls survivants de la race des Gelfings, partent à la recherche d’un éclat de cristal à la demande des Mystiques, un peuple sage et pacifique. Cet éclat est le morceau manquant du Dark Crystal, source d’énergie vitale et magique, qui régit l’équilibre de la planète Thra, sur lequel veillent jalousement les cruels Skekses. A l’ère des films tout en CGI et du tout digital, le charme suranné des marionnettes opère et ce conte philosophique sur le nécessaire équilibre que doit trouver un individu pour être en harmonie avec lui-même, les autres et la nature, trouve en ces temps particuliers, tout son sens. Un petit chef-d’œuvre d’animation plein de grâce qui régalera toute la famille !

« Anne with an “E” » sur Netflix

Une série familiale qui dégouline de fraîcheur, de candeur et d’amour. Anne with an « E », nouvelle adaptation du best-seller de Lucy Maud Montgomery, Anne… la maison aux pignons verts, paru en 1908, suit les aventures d’Anne Shirley, une orpheline qui atterrit par erreur chez les Cuthbert, Matthew et Marilla, un frère et une sœur célibataires qui attendaient un garçon. Pleine de vigueur, vive et sensible, douée d’une imagination débordante, Anne, campée par la lumineuse révélation Amybeth McNulty, va devoir s’adapter à sa nouvelle vie. Un pur régal pour les amateurs de bons sentiments, de mélo et des magnifiques décors champêtres de la Nouvelle-Ecosse au Canada. Idéal pour s’évader un peu et le bonheur au bout du chemin !

« Soupçon de magie » sur 6play

Une série sucrée qui dégouline de bons sentiments, c’est exactement ce qu’il nous faut en ce moment ! Et ça tombe bien, puisque les deux premières saisons de Soupçon de magie sont disponibles gratuitement sur 6Play. On y retrouve Catherine Bell (JAG, American Wives) un peu trop botoxée, dans le rôle de Cassie, une herboriste qui concocte des tisanes et autres potions pour le bien-être de tous les habitants de Middletown. Veuve depuis la mort de son mari Jake, chef de la police, Cassandra Nightingale vit seule avec sa fille Grace. Tout commence par l’arrivée dans la ville d’un nouveau médecin, Sam Redford (joué par James Denton, le plombier de Desperate Housewives) et de son fils Nick, qui s’installent juste à côté de Grey House, la maison d’hôte tenue par la famille de Cassie. Les altruistes Cassie et Sam vont-ils finir ensemble ? Les remèdes de l’intuition de Grace cachent-ils de réels pouvoirs magiques ? Une bonne dose de douceur et de bonne humeur en perspective.

« Au fil des jours » sur Netflix

Lancée en 1975, la première version de One Day At A Time (Au fil des jours) est un classique de la télévision américaine initialement créé par Norman Lear – qui est aussi à l’origine du remake disponible sur Netflix depuis 2017, développé par Gloria Calderón Kellett et Mike Royce. La version originale était une des premières sitcoms à mettre en scène une mère divorcée, avec ses deux filles, qui réussissait à se débrouiller sans l’aide d’un homme. Le remake de Netflix met en scène le quotidien d’une famille américaine d’origine cubaine. Penelope Álvarez, dite « Lupita » (Justina Machado) a divorcé et vit à Los Angeles avec ses deux enfants adolescents, Elena (Isabelle Gomez) et Alex (Marcel Ruiz), et sa mère Lydia (Rita Moreno, l’inoubliable Anita de West Side Story). Au fil des épisodes et d’histoires apparemment anecdotiques, la série aborde les questions sensibles comme l’immigration, le racisme, l’homophobie, le sexisme, la discrimination positive, le harcèlement, la situation politique cubaine, la toxicomanie ou encore la dépression… sans rien perdre de sa légèreté et de son piquant. Bref, une comédie imperceptiblement irrévérencieuse devant laquelle on rit de bon cœur !

« Comment élever un super-héros ? » sur Netflix

Une bonne dose d’innocence, de mignonnerie et de bons sentiments ! Comment élever un super-héros ?, adapté du comic book Raising Dion de Dennis Liu, suit le destin de Nicole, mère afro américaine et célibataire depuis le décès de son mari, qui découvre que son fils de sept ans, Dion, possède d’incroyables superpouvoirs. Le garçon peut se téléporter, déplacer des objets par la pensée, devenir invisible… Nicole et Pat, le gentil et maladroit parrain de Dion, vont tout faire pour aider le petit garçon à maîtriser ses pouvoirs, trouver comment il les a acquis, et le protéger des forces surnaturelles et des personnes mal intentionnées qui le menacent. Une origin story à l’eau de rose, de quoi passer un gentil moment en famille devant Netflix.