Thierry Ardisson espère revenir « d'ici la fin de l'année » sur le service public

COME BACK Dans un entretien accordé à « Télé Loisirs », l’animateur a révélé parler de ce projet depuis un an avec Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions

C.W.

— 

L'animateur Thierry Ardisson.
L'animateur Thierry Ardisson. — Lionel GUERICOLAS/MPP/SIPA

Thierry Ardisson tient coûte que coûte à revenir sur France Télévisions. Dans une interview accordée à Télé Loisirs, l’animateur a en tout cas assuré y être en bonne voie. « J’espère revenir sur le service public d’ici la fin de l’année. Ça fait un an que je discute d’une nouvelle émission avec Delphine Ernotte et Stéphane Sitbon-Gomez [la directrice de France Télévisions et le directeur des antennes et des programmes] », explique-t-il.

« J’ai travaillé dessus depuis mon départ de C8, j’ai beaucoup investi en temps et en argent et, maintenant, le projet est finalisé. Tout ce que je peux vous dire, c’est que ça ne ressemblera à rien de ce que j’ai fait jusque-là », ajoute-t-il.

« Je suis redevenu un Terrien ! »

Dans cet entretien, Thierry Ardisson est également revenu sur le conflit qui l’a opposé à Vincent Bolloré, le propriétaire du groupe Canal+. Pour rappel, C8 avait été condamnée en janvier dernier à reverser 800.000 euros à l’animateur, à la suite de l’arrêt de ses talk-shows en 2019. « J’étais depuis treize ans dans le groupe Canal+, il a voulu me donner la moitié du budget qu’il me donnait les années précédentes pour faire mon émission, ce n’était pas possible. Donc, je suis parti. Je l’ai poursuivi pour "rupture de dépendance économique", et le juge m’a donné raison. Mais ce que je reproche surtout à Vincent Bolloré, c’est de ne pas avoir su m’utiliser. J’ai proposé plein de choses, des émissions présentées par moi ou par d’autres, des films, des séries… Il a préféré donner à Cyril Hanouna sept fois plus d’argent que ce qu’il me proposait ! » explique Thierry Ardisson.

Néanmoins, l’animateur semble avoir retrouvé la paix : « C’est la quatrième fois de ma carrière que je me faisais virer lorsque Bolloré m’a fait partir de C8. Donc, pour moi, ce n’était pas nouveau. Et puis, j’ai eu des appels, j’aurais pu aller sur d’autres chaînes, refaire ce que j’avais déjà fait, mais je n’en avais pas envie. Je me suis arrêté pendant un an, je me suis ressourcé, je me suis apaisé, je suis redescendu sur terre… Je suis redevenu un Terrien ! »