Nord : Trois jeunes cassent 32 pare-brise en quatre jours

FAITS DIVERS Les vandales ont fait près de quarante victimes avant de se faire interpeller par les gendarmes

Mikaël Libert

— 

Un des nombreux pare-brise cassés par les trois suspects.
Un des nombreux pare-brise cassés par les trois suspects. — Gendarmerie nationale

Oisiveté destructrice. En plein mois d’août, de nombreux habitants du Nord-Pas-de-Calais ont eu la désagréable surprise de voir le pare-brise de leur véhicule brisé volontairement, parfois même alors qu’ils étaient au volant. L’enquête des gendarmes a permis l’interpellation de trois suspects, de jeunes d’une vingtaine d’années.

En quatre jours, entre le 15 et le 19 août, ce ne sont pas moins d’une trentaine de personnes qui ont été victimes des serial briseurs de pare-brise. Ces derniers sévissaient un peu au hasard sur un vaste périmètre comprenant une quinzaine de communes dans le Nord et le Pas-de-Calais.

Sur des voitures en circulation ou en stationnement

Selon les gendarmes, les vandales circulaient en voiture et jetaient des pierres sur les voitures qui avaient le malheur de croiser leur chemin ou sur d’autres en stationnement. Plusieurs fenêtres d’habitations ont aussi fait les frais de ce jeu dangereux.

L’enquête des militaires a permis d’identifier en tout 38 victimes. Outre les témoignages, ce sont les systèmes de vidéosurveillance de plusieurs communes qui ont mené les gendarmes chez leurs suspects. Il s’agissait de trois hommes, âgés d’une vingtaine d’années, qui ont été interpellés et placés en garde à vue. Les mis en cause sont accusés de mise en danger de la vie d’autrui et de dégradations volontaires en réunion. Des faits dont ils devront répondre devant le tribunal correctionnel de Lille au mois de novembre.