Toul : « C'est un manque de respect. Y en a marre »... Pourquoi Nadine Morano est intervenue en plein mariage

DEBORDEMENTS La députée européenne a vécu un samedi soir agité

T.G.

— 

Nadine Morano.
Nadine Morano. — Jacques Witt/SIPA

« Ici, on n’est pas en Turquie ou au Maroc, on est en France. » Deux jours après les faits, Nadine Morano ne décolère pas. Samedi, la députée européenne a vécu un début de soirée inhabituel à Toul, la ville meurthe-et-mosellane où elle réside.

« J’ai entendu partir des feux d’artifice, en pleine journée, et j’ai vu que la place des Trois-Evêchés était bloquée à la circulation pour un mariage. En plus, ils filmaient tout ça avec un drone », raconte à 20 Minutes l’ancienne ministre, qui s’est donc rendue sur place afin de « demander à ces gens de respecter les lois de la République. »

Un policier menacé de mort

« Le ton est monté un peu. Ils ne voulaient rien entendre. Ils ont continué leur bazar jusqu’à ce que la police intervienne. Un agent a même été menacé de mort », poursuit-elle, avant d’accuser les célébrants d’être allés « faire le même cirque dans une salle à 40 m du commissariat. »

Des actes confirmés par le maire socialiste de la ville, Alde Harmand, qui évoque aussi des « rallyes de voitures dans la ville. Il y a eu un ensemble de comportements inacceptables. » « Je vais convoquer les familles cette semaine et on verra les suites à donner à cette affaire Le service juridique est déjà dessus et le procureur sera certainement dans la boucle, ajoute l’édile. Il faut faire comprendre qu’il y a des règles et qu’elles doivent être respectées par tout le monde. »

La députée européenne va dans le même sens et appelle la justice « à faire son travail. « C’est un manque de respect. Y’en a marre. Faut arrêter avec ça », conclut-elle.