Les Corses sont priés de ranger leurs armes à feu les soirs d'élections... Europe Ecologie prennent le Languedoc-Roussillon pour un laboratoire

JOURNAL DES REGIONALES, J-25 Le buzz et tout ce qu'il faut savoir de la campagne...

20minutes.fr

— 

Dans un peu moins d'un mois, les 26 régions françaises de métropole et d'outre-mer sont invitées à renouveler leurs conseillers. Le buzz de la campagne et tout ce qu'il faut savoir - l'incontournable comme le plus anecdotique - c'est tous les jours dans le «Journal des régionales» sur 20minutes.fr...

Cet article est mis à jour régulièrement, cliquez ici pour rafraîchir la page

Mercredi 17 février

Appel au cessez-le-feu en Corse

Un étudiant corse a demandé ce mercredi à Ajaccio aux dirigeants politiques insulaires d'appeler leurs compatriotes, après la mort par balle d'un étudiant à Corte (Haute-Corse), à rompre avec l'habitude de tirer en l'air durant les soirées électorales. Les soirs d'élections sont traditionnellement ponctués en Corse de tirs en l'air, généralement pour fêter la victoire. Dans l'île, où la population est de 300.000 habitants, quelque 30.000 armes à feu, notamment de chasse, sont détenues avec les autorisations nécessaires, selon les autorités qui estiment qu'un nombre élevé d'autres circulent illégalement.

Quand Fillon s'en mêle...

Le Premier ministre souhaite que l'UMP et ses alliés électoraux passent «à une phase active» de la campagne régionale en tenant des meetings communs pour soutenir «l'action réformatrice du gouvernement sous l'autorité et l'inspiration de Nicolas Sarkozy», a déclaré ce mercredi Jean-Claude Gaudin.

Le MoDem ne lâche pas Dany

Après Marielle de Sarnez, c'est au tour de la tête de liste du MoDem en région Centre, Marc Fesneau, de dénoncer ce mercredi «le mépris» et l'«arrogance» du leader d'Europe Ecologie (EE), Daniel Cohn-Bendit, qui a comparé le Mouvement Démocrate à des déchets nucléaires, et le candidat lui a demandé de présenter des «excuses».

Les Verts prennent le Languedoc-Roussillon pour un «laboratoire»  

Jean-Louis Roumégas, tête de liste Europe Ecologie (EE) en Languedoc-Roussillon, a estimé ce mercredi que cette région était «un laboratoire» pour la «rénovation politique» à gauche, Noël Mamère jugeant que le PS faisait une «erreur historique» en considérant EE comme une «force d'appoint». Même constat pour José Bové qui a dénoncé le «péché d'orgueil» de la direction du PS qui a voulu «imposer une ligne de conduite». Pour l'eurodéputé, il faut désormais réussir le rassemblement face à «un Janus à deux visages, d'un côté Raymond Couderc (UMP), de l'autre côté Georges Frêche».

Les alliances écologistes se poursuivent

Europe-Ecologie et le Mouvement des Ecologistes indépendants (MEI) ont annoncé ce mercredi officiellement leur alliance au premier tour des élections régionales en Midi-Pyrénées, cette région devenant la troisième en France à rassembler les écologistes. Après les régions Alsace, où le président du MEI Antoine Waechter est sur la liste Europe-Ecologie, et Nord/Pas-de-Calais, Midi-Pyrénées présente une liste où «le rassemblement des écologistes est concrétisé», s'est félicité la tête de liste Europe-Ecologie dans la région, Gérard Onesta.

«Clientélisme et casting non, égalité et justice oui»

L'équipe de campagne de Jean-Paul Huchon (PS) se moque ce mercredi des propos de Patrick Karam, candidat UMP en Ile-de-France, exprimés mardi. Dans un communiqué, les socialistes déclarent: «Les propos de Patrick Karam sur "la diversité", montrent qu’il n’a rien compris aux enjeux du vivre ensemble en Ile-de-France. Il fait du casting en juxtaposant des sujets pour faire image. C’est une manipulation grossière qui vise à instrumentaliser le vote de populations confrontées à l’injustice et aux préjugés dont certains sont d’ailleurs véhiculés par le gouvernement que soutient monsieur Karam, comme l’ont montré les déclarations de Brice Hortefeux, d’Eric Besson, de Dominique Bussereau ou de Nadine Morano.»

Le président du Conseil régional d'Auvergne blâme Brice Hortefeux

Pour René Souchon, deux élus socialistes ont été déclarés inéligibles sur sa liste car «le préfet a pris une décision de juriste sur injonction politique». Selon le président du conseil régional d'Auvergne, Brice Hortefeux (le ministre de l'Intérieur) et Alain Marleix (le secrétaire d'Etat aux collectivités territoriales), sont «responsables de tout ça». Alain Marleix conduit la liste UMP en Auvergne et Brice Hortefeux est tête de liste UMP dans le Puy-de-Dôme.

Elodie Gossuin en campagne pour un second mandat

L'ancienne Miss France et Miss Europe veut garder sa place au conseil régional de Picardie. Elle est en septième position sur la liste UMP de l'Oise, conduite par Caroline Cayeux. Et elle plait à tout le monde: «J'aurais aimé avoir une fille comme elle», lâche le communiste Maxime Gremetz dans lefigaro.fr.

Des «photos souvenir» pas très sympas

Mardi, Nathalie Kosciusko-Morizet organisait un meeting départemental dans son fief de Longjumeau. Elle a publié les photos sur le blog de sa ville, et à twitté l'adresse. De jolies photos en noir et blanc ou en couleur d'elle-même, de Rama Yade, ou encore de Roger Karouchi. Valérie Pécresse, tête de liste pour la Majorité présidentielle en Ile-de-France, a pour sa part été moins chanceuse, comme le montre cette photo.

Quatre listes pour le Parti de la France (PDF)

Le PDF a constitué des listes en son nom propre dans quatre régions (Haute-Normandie, Basse-Normandie, Centre et Picardie). Son président, Carl Lang, ancien secrétaire général du Front national, a annoncé que son parti, créé en mars 2009, ferait liste commune avec le Mouvement national républicain (MNR), en Lorraine (tête de liste MNR) et en Franche-Comté (tête de liste PDF).

Le PDF soutient par ailleurs la Ligue du sud de l'ex-FN Jacques Bompard en Provence-Alpes-Côte d'Azur et certains de ses membres participent à la liste de l'ex-FN Jean-Claude Martinez en Languedoc-Roussillon.

Le PDF veut «rénover la droite nationale et rassembler les déçus et les exclus du FN, tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans un Front national devenu Front familial», a indiqué Carl Lang.

Le PS tracte à Paris, Twitpic à l'appui

Anne Hidalgo, chef de file du PS à Paris pour les régionales, montre qu'elle s'implique dans al campagne. Elle a posté sur son compte Twitter une photo d'elle et de Jean-Paul Huchon, datée de ce mercredi matin, en train de tracter aux abords de la gare St Lazare avec les autres candidats de la liste socialiste en Ile-de-France.

Droite et gauche au coude à coude

Les listes UMP-NC et PS sont créditées respectivement de 29,5% et 29% des intentions de vote, si le premier tour des régionales avait lieu dimanche, selon un sondage Ifop pour Paris-Match diffusé mercredi. Le rapport de forces étant «très favorable» à la gauche, le PS, «capitalisant nationalement sur l'impopularité présidentielle et localement sur l'implantation et le bilan de ses 20 président de région sortants», selon l'institut de sondage.

Par rapport à un premier sondage réalisé les 21 et 22 janvier, les listes UMP-Nouveau Centre gagnent 2,5 points, et celles du Parti socialiste 2 points. Les listes Europe Ecologie cèdent deux points à 11%. Le MoDem perd 1,5 point à 5%. Le Front de Gauche (Parti communiste et Parti de Gauche) progresse de 1,5 point à 6,5%, le NPA d'Olivier Besancenot recule de 0,5 point à 2,5%, Lutte ouvrière perd 1 point à 2%, et les listes d'alliance NPA/Front de gauche, ou NPA/parti de gauche, cèdent 0,5 point à 0,5%. Alliance écologiste indépendante est inchangé à 2%.

Le Front national gagne 0,5 point, atteignant 9%, les listes divers droite sont inchangées (1%) et les autres listes perdent 1 point à 3%.

Ça chauffe entre Cohn-Bendit et le MoDem

L'eurodéputé Marielle de Sarnez (MoDem) a qualifié ce mercredi de «consternants et indignes» les propos du leader d'Europe Ecologie (EE) Daniel Cohn-Bendit établissant une comparaison entre le Mouvement Démocrate et des déchets nucléaires. L'eurodéputé écologiste avait férocement attaqué mardi le parti de François Bayrou lors d'un déplacement à Vaulx-en-Velin (Rhône), affirmant que «si les déchets nucléaires disparaissaient aussi rapidement que le MoDem arrive à se faire disparaître, le problème du nucléaire trouverait des solutions assez rapides».

Plus groovy que Franky Vincent: Jean-Roland Miquel

Lors d'un déplacement à la Réunion cette semaine, Martine Aubry aurait succombé au rythme chaloupé d'un chanteur local et candidat PS sur l'île, Jean-Roland Miquel, rapporte Le Parisien. La première secrétaire du PS voudrait utiliser son dernier tube, «Pour une Réunion plus juste», pour chauffer les salles de meeting de métropole. Vas-y Martine, c'est bon...

Un débat UMP/Front de gauche en vue

La chef de file de l'UMP pour les régionales en Ile-de-France Valérie Pécresse a accepté un débat public avec le numéro 2 du PCF Pierre Laurent, tête de liste du Front de gauche (PCF-PG-Gauche unitaire) en Ile-de-France, selon son équipe de campagne ce mercredi. Pierre Laurent avait proposé mardi un débat à Valérie Pécresse pour parler notamment «de l'avenir, de la crise, de la politique gouvernementale et de ses effets dans la région».

L'inégibilité de la liste PS en Auvergne confirmée

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a confirmé ce mercredi l'inéligibilité de deux candidats PS en Auvergne, entérinant la décision de la préfecture de ne pas enregistrer la liste socialiste, favorite de ces élections. La liste «L'Auvergne juste et solidaire», emmenée par le président sortant du conseil régional René Souchon, dispose d'un délai de 48 heures à compter du jugement pour déposer une nouvelle liste, a rappelé le tribunal.

Valérie Pécresse admet prendre plus la voiture, Jean-Paul Huchon dans les transports «le plus souvent possible»

Campagne centrée sur les transports oblige, les têtes de liste UMP et PS en Ile-de-France se confient sur leurs déplacements dans deux interviews au blogencommun.fr. Même si elle admet prendre plus la voiture depuis le début de la campagne, Valérie Pécresse assure qu'en tant que présidente de la région, elle sera «première contrôleuse des services publics de transport». Jean-Paul Huchon, «le plus souvent possible dans les transports», promet une implication «totale» dans le dossier.

Alain Dolium, tête de liste MoDem en Ile-de-France, promet des bourses aux stages, plus de bus et des places en crèche

Alors qu'il présentait son programme ce matin au siège du MoDem, Alain Dolium a promis de «créer une bourse aux stages pour les 99% de jeunes qui n'ont pas le carnet d'adresses !». Pour désenclaver la banlieue, il propose une augmentation du parc de bus de 10% avec 1.000 bus supplémentaires et il avance la création de 15.000 places en crèche.

Hélène Mandroux, une «maire courage» selon Arnaud Montebourg

Pendant un meeting pour la liste PS en Languedoc-Roussillon qui a réuni 300 personnes, Arnaud Montebourg a qualifié Hélène Mandroux de «maire courage», selon le blog Hautcourant. com. Il explique aussi avoir «senti depuis [sa] sortie de l’avion, comme un vent révolutionnaire, propre à déboulonner quelques statues!». Manifestement, il n'avait pas lu un sondage qui donne Georges Frêche gagnant.

En Guyane, un candidat en détention provisoire

Léon Bertrand, maire UMP de Saint-Laurent du Maroni et ancien ministre, en détention provisoire en Martinique depuis fin novembre dans une affaire de favoritisme, est inscrit en 3e position sur une liste DVD pour les régionales de mars en Guyane. «Il reste présumé innocent, il n'y a aucune raison qu'il ne puisse être candidat et ça me paraît logique qu'il le soit», a déclaré Roger Arel, qui figure en tête de cette liste de droite non investie par l'UMP.

L'affaire Frêche: pas un «calcul» mais la défense de valeurs, selon Fabius

Laurent Fabius a souligné mercredi que Martine Aubry n'avait «pas fait un calcul» mais décidé «de défendre des valeurs» en contrant la liste de Languedoc-Roussillon, où la liste socialiste d'Hélène Mandroux est largement devancée par celle de Georges Frêche selon un sondage Opinionway.

Europe Ecologie en campagne sur... Chatroulette

Ils ne veulent pas vous convaincre de vous dénuder, juste de voter pour Europe Ecologie. «Quand on a vu le buzz sur Chatroulette, on s'est dit, il faut y aller à fond. On a testé avec des vrais gens qui portent un carton Europe Ecologie...», a expliqué au Post
Frédéric Neau, responsable de la stratégie Web d'Europe Ecologie, visiblement en point sur les réseaux sociaux à la mode, qui détaille la nouvelle stratégie. «On enregistre plusieurs vidéos de personnes déguisées en "superecolo" - un super héros créé par Europe Ecologie -, et on ajoute un bandeau avec l'adresse du site superecolo.org pour en faire sa pub. Au début, on avait pensé à mettre les candidats sur Chatroulette, mais vu les dérapages qu'il y a sur le site, on a décidé de ne pas le faire.»