Coronavirus à Nîmes : Trois ans de prison pour l’auteur de violences conjugales pendant le confinement

JUSTICE Fortement alcoolisé lors de son interpellation dimanche, il a été jugé en comparution directe ce mardi

Jérôme Diesnis

— 

Illustration de la justice
Illustration de la justice — M.Libert / 20 Minutes

Un homme a été condamné à trois ans de prison ferme en comparution directe par le tribunal correctionnel de Nîmes, ce mardi, pour des violences sur sa compagne. La peine est accompagnée d’un mandat de dépôt.

Les gendarmes étaient intervenus dimanche à Caissargues, dans le Gard, au domicile du couple. Ils avaient appréhendé le mari violent, fortement alcoolisé au moment des faits. Il présentait un taux d’alcool proche de deux grammes par litre de sang. La victime a été hospitalisée et s’est vue prescrire trois jours d’ITT.

Pharmacies, numéro dédié et plateforme en ligne

Pendant le confinement lié au coronavirus, des mesures exceptionnelles ont été prises pour répondre au risque de hausse de ces violences conjugales. Les pharmacies sont susceptibles d’accueillir les témoignages des victimes et de prévenir les secours, grâce à un accord entre le gouvernement et l’ordre des pharmaciens. Un numéro de téléphone dédié (le 3919) est par ailleurs accessible 24 heures sur 24 ainsi qu’une plateforme en ligne.