Bordeaux : Deux jeunes convoqués au tribunal après un rodéo urbain en plein confinement

ENQUETE La police a mené une opération jeudi matin dans deux quartiers de Bordeaux, après un rodéo urbain organisé en plein confinement, qui était passé par la place de la Comédie

Mickaël Bosredon

— 

Douze motos ayant servi à un rodéo urbain en plein confinement à Bordeaux, avaient été saisies fin avril.
Douze motos ayant servi à un rodéo urbain en plein confinement à Bordeaux, avaient été saisies fin avril. — Police Nationale

Trois personnes ont été placées en garde à vue jeudi, dans le cadre d’une enquête ouverte par la police après un rodéo urbain qui s’était déroulé en plein confinement, dans le centre de Bordeaux.

Les trois suspects ont été relâchés, apprend-on ce vendredi. L’un d’entre eux écope de deux contraventions dont une pour non-port de casque, et les deux autres seront convoqués devant le tribunal correctionnel de Bordeaux, indique le commissariat de police de Bordeaux.

Douze machines saisies dans le quartier des Aubiers

Ce rodéo à motos s’était déroulé le 26 avril dernier dans Bordeaux, en plein confinement. Partis du quartier des Aubiers, une vingtaine de personnes s’était rendue jusqu’à la place de la Comédie, à moto, en quad ou en buggy, souvent sans casque. La scène avait été filmée et largement commentée sur les réseaux sociaux.

Alertée, la police s’était rendue sur place et avait pu interpeller deux personnes, qui avaient été placées en garde à vue. Quelques jours plus tard, douze machines – essentiellement des motos de cross et des quads – avaient été identifiées et saisies dans le quartier des Aubiers.

Après un travail d’enquête, la police a pu remonter jusqu’à six nouveaux suspects, qui étaient ciblés dans le cadre d’une opération menée jeudi matin dans les quartiers des Aubiers et de Ginko. Trois d’entre eux ont pu être interpellés à ce moment-là. L’enquête se poursuit.