Deux des étudiantes lilloises de retour de Chine, en proie à l'épidémie d'un coronavirus.
Deux des étudiantes lilloises de retour de Chine, en proie à l'épidémie d'un coronavirus. — Capture d'écran / BFMTV

SOCIAL

Coronavirus : Quatre étudiantes de l’université de Lille, en stage à Wuhan, ont pu être rapatriées de Chine

Coronavirus oblige, quatre étudiantes en pharmacie de l’université de Lille, lesquelles effectuaient un stage à Wuhan, ont été rapatriées de Chine

Elles sont rentrées, samedi, par avion. Quatre étudiantes en pharmacie de l’université de Lille viennent d’être rapatriées de Chine, annonce La Voix du Nord. Elles étaient en stage depuis la rentrée à l’université de Wuhan, ville chinoise où est apparu le coronavirus « 2019-nCov », il y a quelques jours.

Leur retour en France a été possible car elles se trouvaient hors de la ville quand la quarantaine a été décidée. Elles avaient décidé, lundi, de partir faire du tourisme dans une province voisine. Avant de quitter la Chine, les quatre étudiantes ont dû effectuer trois contrôles médicaux garantissant l’absence de symptômes du virus.

« Nous n’avons pas vraiment envie de retourner en Chine »

« Pendant quinze jours, la période d’incubation, leur température sera prise quotidiennement. Et nous allons leur demander de ne pas venir à l’université pendant cette période », explique François-Olivier Seys, vice-président en charge des relations internationale à l’Université de Lille, au quotidien régional.

Les jeunes filles sont étudiantes en cinquième année de pharmacie à Lille. Leur retour en France était normalement programmé la semaine prochaine. « Nous n’avons pas vraiment envie de retourner en Chine, ça nous a vraiment inquiétées », confiait l’une d’elles, samedi, à BFMTV.

Le départ prévu de six autres étudiants en chinois de l’université lilloise vers Wuhan, la semaine prochaine, a été reporté.

Ce dimanche matin, le bilan de cette nouvelle pneumonie due au coronavirus faisait état de 56 morts et 2.000 personnes touchées en Chine.