Coronavirus à Lille : Des centaines d’étudiants en santé testés avant leurs stages

CORONAVIRUS Plusieurs facultés de santé organisent un dépistage massif de leurs étudiants en amont de leurs stages pratiques dans les hôpitaux

Mikaël Libert

— 

Environ 800 étudiants en Santé à Lille seront dépistés (illustration).
Environ 800 étudiants en Santé à Lille seront dépistés (illustration). — M.Delacroix/AP/SIPA

Des tests en série. Depuis mardi, l’université de Lille a lancé une grande campagne de dépistage du coronavirus au sein de la population étudiante des filières Santé. Cela concerne, dans un premier temps, les jeunes avancés dans leur cursus qui doivent effectuer des stages dans les services hospitaliers.

L’opération d’envergure concerne environ 800 étudiants en 3e année de médecine, en 5e année de pharmacie et en 4e année d’odontologie (chirurgie dentaire). Si le dépistage n’a pas de caractère obligatoire, il est toutefois fortement conseillé. Ainsi, les étudiants ciblés ont tous reçu une invitation par mail à laquelle ils devaient répondre en choisissant un créneau entre mardi et jeudi. Les résultats des tests sont attendus pour la fin de semaine.

D'autres opérations devraient suivre dans les autres campus

L’université de Lille a décidé de prioriser cette cible dans un premier temps, notamment parce que ces étudiants seront rapidement dispatchés dans les établissements de santé afin d’y réaliser des stages. Il s’agit donc de minimiser les risques de contamination de personnes vulnérables prises en charge dans les services hospitaliers.

La direction de l’université a par ailleurs assuré que cette première campagne de dépistage massive d’après rentrée « sera suivie d’opérations similaires dans les prochaines semaines sur l’ensemble de ses campus. » Il n’a cependant pas été précisé s’il était envisagé de tester l’ensemble de la population étudiante, soit quelque 70.000 personnes. Toujours selon l’université de Lille, depuis le début du mois de septembre, 321 étudiants ont été testés positifs au Covid-19.