Cancer du sein : Ces chouettes nanas qui rendent accessible la lingerie adaptée

OCTOBRE ROSE L’association des Nanas distribue gratuitement des soutiens-gorge conçus pour accueillir des prothèses

Mikaël Libert

— 

Les soutiens-gorge adaptés au cancer du sein sont généralement plus onéreux.
Les soutiens-gorge adaptés au cancer du sein sont généralement plus onéreux. — Association des Nanas
  • Octobre rose, le mois consacré à la prévention du cancer du sein.
  • Les soutiens-gorge adaptés sont plus chers et pas remboursés.
  • Une association distribue gratuitement de la lingerie spécifique.

Soutiens-gorge et soutien moral. Les Parisiennes de l’Association des Nanas vont débarquer à Lille, samedi, les bras chargés de lingerie pour les femmes touchées par un cancer du sein. Parce que pour ces dernières, c’est la double peine : en plus d’être blessées dans leur chair par la maladie, elles doivent en plus casquer beaucoup plus cher pour s’acheter de la lingerie adaptée. C’est pas juste et c’est pour ça que les Nanas sont là.

Allez savoir pourquoi, alors que les prothèses mammaires sont prises en charge par l’Assurance maladie, l’accessoire pour les maintenir en place, lui, ne l’est pas. Cet accessoire, c’est le soutien-gorge adapté : « Les bonnets sont pourvus de poches pour accueillir la prothèse, les bretelles sont plus larges. C’est une pièce de lingerie très spécifique », explique Mélanie Foucault, présidente de l’Association des Nanas. Si les marques produisent des modèles adaptés, elles ne le font cependant qu’en petites quantités, ce qui implique des tarifs plus élevés, « entre 50 et plus de 200 euros la pièce », assure Mélanie.

« Certaines femmes bricolent des soutiens-gorge traditionnels »

Un sacré budget qui n’est pas à la portée de chacune. « Certaines femmes bricolent des soutiens-gorge traditionnels, d’autres tournent avec un seul modèle adapté », poursuit la présidente des Nanas. Un état de fait aussi injuste que de devoir raquer une grande partie de sa vie pour des protections périodiques. « Nous nous déplaçons dans toute la France pour donner aux femmes de la lingerie ou des maillots de bain adaptés. De l’occasion de bonne qualité ou des produits neufs », détaille Mélanie.

Selon l’asso, il y en aura pour tous les goûts, du pratique, du joli, avec ou sans dentelle et pour toutes les tailles, « jusqu’au bonnet G ». Gratuit, c’est bien, mais les Nanas font encore mieux. « On n’achète pas de la lingerie de ce type comme de la traditionnelle. On accompagne, on donne des conseils, on échange », assure la présidente. Par exemple, un joli soutif en dentelle n’est pas forcément agréable à porter pendant un traitement de chimio : « La peau est rendue très sensible et la dentelle peut vite gratter », reconnaît Mélanie.

Samedi, l’Association des Nanas sera à la boutique Cybèle, à Croix, entre 10h45 et 14h30. L’accueil se fera sur inscription via le site internet de l'association. Chaque participante pourra repartir avec trois pièces de lingerie et peut-être de nouvelles copines. Alerte spoiler : il y aura même des petits gâteaux.