Lyon : Nouveau week-end de piétonisation, pas de voitures autorisées en surface dans les périmètres concernés

URBANISME Une nouvelle expérimentation sera menée le week-end des 26 et 27 septembre et concernera cette fois tous les arrondissements de la ville

Caroline Girardon

— 

Une nouvelle expérience piétonne sera menée à Lyon les 26 et 27 septembre.
Une nouvelle expérience piétonne sera menée à Lyon les 26 et 27 septembre. — Konrad / Sipa
  • Les municipalités de Lyon et Villeurbanne vont mener une nouvelle expérimentation piétonne les 26 et 27 septembre.
  • Tous les arrondissements seront concernés cette fois-ci.
  • Les voitures ne pourront pas stationner en surface dans les périmètres définis.

« L’objectif est d’apaiser la ville et de redonner de l’espace public aux citoyens ». Mardi le maire EELV de Lyon Grégory Doucet a annoncé qu’une nouvelle expérimentation piétonne se tiendra à Lyon et Villeurbanne les 26 et 27 septembre.

La piétonisation sera « plus massive » que lors des précédentes opérations, mises en place de septembre à novembre 2019, et concernera tous les arrondissements de la ville, sans exception. Plusieurs périmètres ont été définis : la presqu’île lyonnaise dans son ensemble (de la place Carnot au boulevard de la Croix-Rousse) mais également différents secteurs de chaque arrondissement (voir l’encadré).

Parkings gratuits à l’extérieur du centre

Pour la première fois, les voitures des riverains ne seront pas autorisées à stationner en surface dans les périmètres concernés. Une mesure qui risque de faire grincer des dents. Les habitants seront, de fait, obligés de se garer dans les parkings souterrains de la ville ou même en dehors du centre-ville.

« Il y aura des incitations financières », promet Bruno Bernard, le président de la métropole de Lyon. Les parkings excentrés comme ceux de la Halle Tony Garnier, la Cité internationale ou du Marché Gare seront à ce titre gratuits. « Pour le reste, on proposera un forfait de 10 euros pour le week-end dans les parcs de stationnement LPA », poursuit-il. Si les Verts ne se sont jamais cachés d’accorder moins de place à la voiture dans les rues de Lyon, la mesure pourrait laisser entrevoir des décisions plus radicales.

Vers une piétonnisation définitive de certaines rues

« Cette expérimentation doit préfigurer le Lyon de demain, à savoir une ville plus détendue », répond Grégory Doucet. Et d’ajouter, sans confirmer que les véhicules pourraient être à terme chassés du centre : « Nous envisageons une piétonisation définitive de certains endroits mais nous allons prendre le temps de mener une vraie évaluation. Car nous voulons qu’elle soit bénéfique pour tous ». A commencer par les commerçants, très critiques à l’issue des premières expériences.

« Toutes les études montrent que la piétonisation est favorable aux commerces de proximité », tient à rassurer Camille Augey, adjointe lyonnaise en charge de l’emploi et de l’économie durable et locale. La restitution des expériences menées à l’automne dernier avait révélé un bilan contrasté avec un test jugé peu satisfaisant en semaine, contrairement aux jours de week-end. Mais la possibilité de retenter l’expérimentation en semaine n’est pas à l’ordre du jour. « Il est un peu tôt pour le dire et le week-end nous paraissait une période plus appropriée », répond Grégory Doucet en guise de conclusion.

Les rues concernées

  • 1er et 2e arrondissements : De la place Carnot au boulevard de la Croix-Rousse.
  • 3e arrondissement : rue Paul Bert (section rue Flandrin – rue Baraban), cours Dr Long (section rue Bonnand – rue Charles Richard) et cours Eugénie (section cours du Dr Long- Avenue du Château).
  • 4e arrondissement : Grande rue de la Croix-Rousse à partir de la rue Hénon jusqu’à la petite place de la Croix-Rousse, rue du Mail jusqu’à la rue Pailleron, rue d’Ivry, rue du Chariot d’Or.
  • 5e arrondissement : rue de Trion (de la place Saint-Just à la place des Minimes), rue Saint-Alexandre, rue des Macchabées, montée du Chemin Neuf et rue de l’Antiquaille.
  • 6e arrondissement : Place Lyautey et une partie du cours Franklin Roosevelt.
  • 7e arrondissement : rue de la Thibaudière (entre Jean-Jaurès et Saint-Louis), place Jules Guesde, rue Sébastien Gryphe, rue Bonnald (entre les rues de Marseille et Cavenne).
  • 8e arrondissement : place Ambroise Courtois, place du 8 mai 1945, rue Commandant Pégout.
  • 9e arrondissement : rue Laporte et rue de la Claire
  • Villeurbanne : avenue Henri Barbusse.