Des gens font la queue devant l'IHU à Marseille pour subir un test de dépistage du coronavirus
Des gens font la queue devant l'IHU à Marseille pour subir un test de dépistage du coronavirus — Gérard Julien / AFP

DÉSACCORD

Coronavirus à Marseille : L'ARS désapprouve les dépistages massifs du professeur Didier Raoult

Mathilde Ceilles

L’ARS de la région Paca appelle au dépistage du coronavirus des seules personnes fragiles, contrairement à ce qu’organise le professeur Didier Raoult à l’IHU

Le fossé se creuserait-il un peu plus entre l’Etat et le professeur marseillais Didier Raoult ? Dans un communiqué de presse, l’Agence régionale de santé de la région Provence-Alpes Côte d'Azur demande que les tests de dépistage du coronavirus soient réservés « aux personnes plus fragiles et vulnérables » et estime que « le test diagnostique est un acte soumis à prescription médicale ».

Les termes utilisés dans ce communiqué, d’ailleurs intitulé « CP IHU », viennent tacler les décisions du professeur Didier Raoult, directeur de l’IHU. Depuis lundi, contrairement aux recommandations gouvernementales, le médecin marseillais a en effet décidé de dépister toute personne qui le souhaite et qui se rend dans cette structure dont il est le directeur dans un état « fébrile ». Depuis, des centaines de personnes se sont rendues à l’IHU pour se faire dépister.