Etats-Unis : Le Sénat vote pour brider Trump sur l’Iran, veto attendu

CLASH Huit républicains ont voté avec les démocrates pour obliger le président américain à consulter le Congrès avant toute action majeure contre Téhéran

20 Minutes avec AFP

— 

Des manifestants à New York après la frappe américaine contre l'Iran, le 11 janvier 2020.
Des manifestants à New York après la frappe américaine contre l'Iran, le 11 janvier 2020. — Erik McGregor/Sipa USA/SIPA

C’est un camouflet qui devrait rester avant tout symbolique. Le Sénat américain a adopté jeudi une résolution visant à limiter une action militaire de Donald Trump contre l’Iran. La Chambre devrait faire de même, mais le président américain avait déjà annoncé qu’il ferait usage de son droit de veto. Pour passer outre, il faudrait un vote du Congrès à la majorité des deux tiers, une barre élevée qui protège en général tout locataire de la Maison Blanche.

Le Sénat a voté à une large majorité (55 pour, 45 contre) cette résolution initiée par les démocrates et soutenue par huit élus républicains qui ont pourtant la majorité. Cela fait suite à la frappe américaine qui a éliminé le général Soleimani.

Un précédent veto en 2019

Le texte oblige le président à demander « un débat et un vote au Congrès », seul habilité à déclarer la guerre selon la Constitution, avant toute « guerre offensive » contre la République islamique. Il souligne toutefois que le président garde la capacité d’engager une action militaire en cas d’attaque « imminente » contre le pays.

Il doit être envoyé à la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates et où il a de grandes chances d’être confirmé. Donald Trump a déjà fait savoir qu’il mettrait son veto à cette résolution qui lancerait « un très mauvais signal » à Téhéran.

En 2019, le Congrès avait déjà approuvé une résolution exigeant l’arrêt du soutien américain à la coalition militaire saoudienne dans la guerre au Yémen, à l’exception des opérations visant les groupes djihadistes. Le locataire de la Maison Blanche avait mis son veto.