De la cocaïne. (Illustration)
De la cocaïne. (Illustration) — Rex Features/REX/SIPA

MULE

Coronavirus : Ses douleurs n’étaient pas liées au Covid-19 mais à la cocaïne cachée dans son estomac

Floréal Hernandez

Un Britannique a été arrêté en Colombie alors qu’il transportait de la cocaïne dans son estomac. Il a été démasqué car il présentait des symptômes rappelant le coronavirus

Une « mule » découverte car elle « présentait des symptômes apparemment liés au Covid-19 ». La police colombienne a communiqué, ce vendredi, sur l’arrestation d’un Britannique de 64 ans, d’abord suspecté d’être contaminé par le coronavirus en Colombie, et finalement arrêté pour trafic de drogue.

Les symptômes qui avaient alerté les employés de l’hôtel où il était descendu à Cali n’étaient pas liés au coronavirus mais aux capsules de cocaïne qu’il avait ingérées. Après son interpellation, les médecins de l’hôpital où il avait été transféré, se sont rendu compte qu’il avait dans l’estomac des capsules remplies de cocaïne. Outre deux capsules de drogue qu’il a expulsées à l’hôpital, quinze autres ont été saisies dans sa chambre d’hôtel.

Six morts dus au coronavirus en Colombie

Ce ressortissant britannique, qui n’a pas été identifié, sera présenté à la justice pour fabrication, trafic et possession de stupéfiants, selon la police.

Face à la pandémie du nouveau coronavirus, les autorités de Colombie, qui compte à ce jour 539 cas confirmés, dont six morts, depuis le 6 mars, ont notamment fermé les frontières, interdit les vols internationaux de passagers et décrété un confinement général d’une durée initiale de près de trois semaines, jusqu’au 13 avril.