Coronavirus : 357 nouveaux décès en France, chiffre le plus bas depuis une semaine..

CORONAVIRUS Retrouvez avec nous les derniers développements de la pandémie de Covid-19

R. G-V. & J.-L. D.

— 

Samu, illustration
Samu, illustration — CHINE NOUVELLE/SIPA

L’ESSENTIEL

  • 8.078 personnes sont mortes en France du coronavirus, dont 2.189 dans les Ehpad, selon un bilan encore provisoire. Néanmoins il y a eu moins de décès dans les hôpitaux dimanche : « seulement » 357.
  • A l’heure du début des vacances scolaires pour la zone C (qui comprend notamment l’Ile-de-France) les autorités craignent un relâchement du confinement mais les forces de l’ordre sont mobilisées.
  • Dans le reste du monde, ça va vite, très vite : 1,2 million de personnes ont été testées positives au Covid-19. Plus de 100.000 seulement hier, un record depuis le début de l’épidémie.

A LIRE

A VOIR

 

Et c'est la fin de notre live nocturne. Rendez-vous dès à présent par ici pour continuer à suivre l'actualité du Covid-19. 

 

6h27 : En Equateur, des cercueils en carton pour les victimes du virus
La ville équatorienne de Guayaquil, particulièrement frappée par la pandémie et où des vidéos ont montré des cadavres dans les rues, tente de faire face à l’augmentation des décès avec des cercueils en carton, a-t-elle annoncé dimanche. L’Association des fabricants de carton en a offert 1.000 à la municipalité, qui les a remis à deux cimetières de la ville. « C’est pour qu’ils puissent répondre à la demande de cercueils, car elle est très élevée, et il n’y en a plus en ville ou ils sont très chers », a expliqué un porte-parole de la mairie à l’AFP.

5h14 : Se voir à Pâques, « ça ne va pas être possible », dit le roi de Suède
Le roi de Suède Carl XVI Gustaf a appelé dimanche ses sujets à ne pas organiser de réunions de famille à Pâques : « La semaine sainte (…) est un moment où l’on aime voyager et peut-être s’entourer de sa famille et ses amis. Beaucoup vont à l’église. Mais une partie de cela ne va pas être possible à Pâques cette année. Il faut que nous l’acceptions. Nous devons y réfléchir à deux fois, nous préparer à rester à la maison », a-t-il déclaré.

La Suède a choisi une approche très originale en Europe, et qui suscite une vive controverse nationale et internationale, en ne confinant pas sa population. Les écoles ou les restaurants restent ouverts. Les autorités sanitaires ont appelé chacun à la « responsabilité » : distanciation sociale, application stricte des règles d’hygiène, isolement en cas de symptômes. Le résultat est mitigé : dimanche, le pays comptait 6.830 cas et 430 morts, contre 3.700 cas et 110 morts une semaine auparavant.

4h19 : Le Bayern Munich reprend l’entraînement lundi
Les joueurs du club bavarois vont reprendre l’entraînement lundi « par petits groupes », pour la première fois depuis que la Bundesliga a été suspendue. « Cela sera fait en coordination avec la politique du gouvernement et des autorités compétentes. Il va sans dire que toutes les règles d’hygiène seront strictement observées », a déclaré le club, qui appelle ses supporteurs à « continuer de suivre les instructions des autorités. Par conséquent ne venez pas, s’il vous plaît, au centre d’entraînement du Bayern ».
 

4h11 : Un responsable sénégalais fustige « l’inconscient colonial » sur le coronavirus
Les déclarations d’un chercheur de l’Institut français de la recherche médicale (Inserm) et d’un chef de service d’un hôpital parisien, ainsi qu’une note du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du Quai d’Orsay ont suscité de vives expressions d’indignation en Afrique.
Dans les propos diffusés mercredi par LCI, Camille Locht, de l’Inserm, et Jean-Paul Mira, chef de service à l’hôpital Cochin, évoquaient la pertinence éventuelle d’une étude qui pourrait être menée en Afrique autour du vaccin BCG contre le Covid-19, avec la même approche que des études conduites sur les prostituées contre le sida. La note du CAPS, elle, met en garde contre le risque que le Covid-19 ne balaie des « régimes fragiles » ou « en bout de course » en Afrique, et incite à anticiper les crises possibles en approchant de futurs interlocuteurs.

Le porte-parole du président sénégalais Macky Sall a pointé du doigt l’esprit relevant de « l’inconscient colonial » sous-jacent selon lui dans les propos d’un chercheur et un médecin français et dans une note diplomatique sur le coronavirus. Abdou Latif Coulibaly dit avoir été « choqué, comme beaucoup de citoyens africains, traumatisé même » par « le mépris affiché pour la vie des Africains, marqueurs d’un racisme qui s’ignore certainement », de la part du chercheur et du médecin. Ces propos dénotent une « bêtise que je pense congénitale, car elle est (le) produit d’une histoire coloniale aux séquelles dévastatrices », dit-il.

Le chercheur et le médecin ont présenté leurs excuses. L’Inserm a déclaré que la vidéo avait été tronquée et avait donné lieu à des interprétations « erronées ». Jean-Paul Mira, cité dans un communiqué des Hôpitaux de Paris, a plaidé la maladresse. Les Affaires étrangères françaises ont déclaré pour leur part que leurs paroles « ne reflétaient pas la position » de la France. Même chose pour la note du CAPS, qui ne vise qu’à alimenter « la réflexion interne », ont-elles dit.
 

4h00 : Le secrétaire général de l’ONU exhorte le monde à protéger les femmes

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a lancé dimanche un appel mondial à protéger les femmes et jeunes filles « à la maison », alors que le confinement provoqué par la pandémie de Covid-19 exacerbe les violences conjugales et dans les familles. « La violence ne se cantonne pas aux champs de bataille », a-t-il souligné, en rappelant son appel récent à un cessez-le-feu sur tous les théâtres de guerre pour mieux lutter contre la maladie.

« Malheureusement, de nombreuses femmes et jeunes filles se retrouvent particulièrement exposées à la violence précisément là où elles devraient en être protégées. Dans leurs propres foyers. C’est la raison pour laquelle je lance aujourd’hui un nouvel appel pour la paix à la maison, dans les foyers, à travers le monde entier ». « Ces dernières semaines, tandis que s’aggravaient les pressions économiques et sociales et que la peur s’installait, le monde a connu une horrible flambée de violence domestique », a déploré le chef de l’ONU. « J’engage tous les gouvernements à prendre des mesures de prévention de la violence contre les femmes et à prévoir des recours pour les victimes dans le cadre de leur plan d’action national face au Covid-19 », a-t-il ajouté.

3h49 : Au Panama, une bénédiction depuis un hélicoptère

Accompagné d'un buste de la vierge et d'un ostensoir, l'archevêque du Panama, José Domingo Ulloa, est monté dimanche à bord d'un hélicoptère pour une bénédiction depuis les airs pour cause de pandémie, donnant le coup d'envoi de la Semaine Sainte dans ce pays. Masque sur le visage, il venait de célébrer une messe sans public dans un hangar d'un des aéroports de la capitale panaméenne, situé sur une ancienne base militaire, alors que les églises sont fermées au Panama. Il a ensuite survolé la ville de Panama et les alentours, où certains habitants avaient placé des branches et des feuilles de palmier pour recevoir la bénédiction.

L'archevêque du Panama José Domingo Ulloa est monté à bord d'un hélicoptère pour une bénédiction depuis les airs pour cause de pandémie de coronavirus, à Panama le 5 avril 2020.
L'archevêque du Panama José Domingo Ulloa est monté à bord d'un hélicoptère pour une bénédiction depuis les airs pour cause de pandémie de coronavirus, à Panama le 5 avril 2020. - AFP

3h08 : Apple va produire 1 million de masques par semaine pour les soignants

Apple a conçu des masques destinés au personnel hospitalier, couvrant l’intégralité du visage, et sera en mesure d’en produire un million par semaine à partir de la fin de semaine, a annoncé le PDG du groupe Tim Cook dimanche sur Twitter. Le patron d’Apple explique que ces masques, en plastique transparent et qui couvrent l’intégralité du visage, ont été mis au point par des « concepteurs de produits, des équipes d’ingénierie et d’emballage, et (des) fournisseurs » du groupe.

3h01 : Plus de 1.200 morts du coronavirus en vingt-quatre heures aux Etats-Unis

Le pays a recensé 337.072 cas d’infection et déplore 9.633 décès, selon l’université Johns Hopkins. Donald Trump a averti dimanche que les Américains devaient s’attendre à un bilan « terrible » de morts lors du pic, pas encore atteint, de l’épidémie.

2h29 : Boeing suspend sa production dans l’Etat de Washington pour une durée indéterminée
Le groupe aéronautique américain Boeing a annoncé dimanche qu’il prolongeait la suspension de l’activité dans ses usines de l’Etat de Washington, en raison des mesures de confinement. « Boeing prolonge la suspension temporaire des activités de production dans tous les sites de Puget Sound et de Moses Lake jusqu’à nouvel ordre », a précisé le géant de l’aéronautique dans un communiqué de presse. Il s’agit de la prolongation de mesures mises en œuvre à partir du 25 mars. Le groupe avait alors décidé de suspendre l’activité dans ses usines et de permettre aux employés qui le pouvaient de travailler depuis chez eux. Les personnels administratifs sont concernés principalement par cette dernière mesure. Boeing avait alors précisé que les autres recevraient un congé payé sur dix jours représentant un salaire de deux semaines.

2h08 : Plus de 68.000 morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 68.125 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche soir. Plus de 1.244.740 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 191 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations. Parmi ces cas, au moins 238.800 sont aujourd'hui considérés comme guéris. Depuis le comptage réalisé la veille, 4.690 nouveaux décès et 75.522 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès en 24h sont les États-Unis avec 1.082 nouveaux morts, l'Espagne (674) et le Royaume-Uni (621). L'Italie, qui a recensé son premier décès lié au coronavirus fin février, compte 15.877 morts pour 128.948 cas. 515 décès et 4.316 nouveaux cas y ont été annoncés dimanche. 21.815 personnes sont considérées comme guéries par les autorités italiennes. Après l'Italie, les pays les plus touchés sont l'Espagne avec 12.418 morts pour 130.759 cas, les États-Unis avec 9.180 morts (324.052 cas), la France avec 8.078 morts (92.839 cas), et le Royaume-Uni avec 4.934 morts (47.806 cas).

1h54 : Une pétition en faveur de la chloroquine dépasse les 200.000 signataires

La pétition lancée sur Change.org par l'ex-ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy, demandant à assouplir les possibilités de prescription de la chloroquine, ce traitement dont l'usage contre le coronavirus provoque de vifs débats, a dépassé les 200.000 signatures dimanche soir. Elle vise à élargir les traitements à l'hydroxychloroquine des patients atteints du Covid-19, en autorisant leur prescription sans attendre qu'ils soient atteints d'un stade aggravé de la maladie. Par ailleurs, trois éminents médecins ont recommandé, dans une tribune publiée dimanche soir sur le site du Figaro, d'appliquer le traitement élaboré par le très médiatisé Pr Didier Raoult, qui prône l'usage de l'hydroxychloroquine dès l'apparition des premiers symptômes du coronavirus.

1h43 : En Côte d’Ivoire, la population détruit un centre contre le coronavirus

Des habitants d’un quartier populaire d’Abidjan ont violemment démantelé dimanche un centre en construction dans le cadre de la lutte contre l’épidémie. Sur des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, on voit plusieurs dizaines de personnes démanteler un chapiteau en construction, certaines criant « on veut pas ! ». La scène se passe sur une grande place de Yopougon, importante commune populaire d’Abidjan, la capitale économique ivoirienne qui compte cinq millions d’habitants.

« Les populations ont manifesté contre l’installation d’un centre contre le coronavirus, car ils estiment qu’il est situé trop à l’intérieur d’un quartier d’habitation », a expliqué à l’AFP un responsable de la police sous couvert d’anonymat. Ce n’était pas un centre de traitement des malades, mais « un centre de prélèvement » qui était en construction, « comme il y en a un peu partout qui sont mis en place », a assuré un responsable du ministère de la Santé sous couvert d’anonymat. C’est la première fois que des incidents violents sont signalés dans le cadre de l’épidémie dans le pays encore relativement peu touché selon le bilan officiel, qui fait état dimanche de 261 cas et trois décès.

22h37: Boris Johnson, atteint du coronavirus, hospitalisé pour des examens 

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, testé positif au nouveau coronavirus il y a dix jours, a été hospitalisé dimanche pour subir de nouveaux examens, ont annoncé ses services. « Sur les conseils de son médecin, le Premier ministre a été admis ce soir à l'hôpital pour des examens », a annoncé Downing Street dans un communiqué, précisant qu'il s'agit d'une « mesure de précaution ».

21h51: Le chef du Pentagone défend la décision de limoger le commandant d'un porte-avions

Le ministre américain de la Défense Mark Esper a soutenu dimanche la décision de révoquer le commandant du porte-avions Theodore Roosevelt qui avait tiré le signal d'alarme pour faire évacuer son navire contaminé par le coronavirus.

Mais manifestement embarrassé, il s'est gardé d'endosser pleinement à son compte cette sanction et a refusé de dire si elle emportait l'adhésion de l'état-major militaire. Le secrétaire à la marine, Thomas Modly, « a pris une décision difficile (...). J'ai entièrement confiance en lui et en les dirigeants de la Navy. Et je soutiens leur décision », a affirmé le chef du Pentagone sur la chaîne ABC. Mark Esper a également refusé de dire si le président Donald Trump avait pesé sur la décision.

21h33: Le médecin du Stade de Reims, atteint du coronavirus, se suicide

« Effondré, le Stade de Reims pleure ce dimanche le docteur Bernard Gonzalez. Celui du club mais aussi de centaines de Rémoises et de Rémois. Celui de toutes les épopées. Celui de 23 années », a annoncé le club de Ligue 1 dans un communiqué publié sur son site.

21h07: La reine Elisabeth II s'adresse aux Britanniques 

« Nous vaincrons » le coronavirus a-t-elle affirmé, remerciant les soignants mobilisés contre l'épidémie. « Je veux remercier tous ceux qui sont en première ligne » dans les soins de santé du système public NHS « et tous les autres soignants », a souligné la reine, ainsi que « tous ceux d'entre vous qui restent à la maison, aidant ainsi à protéger les plus vulnérables ».

20h10 : 8.078 morts en France, dont 357 de plus en milieu hospitalier

C'est le total le plus bas depuis une semaine. Dans le détail, on compte 5.889 morts en hôpital au total et 2.189 décès dans les Ehpad depuis le 1er mars. Le ministère de la Santé compte 140 entrées en réanimation en plus depuis hier, un solde « qui reste positif mais se réduit progressivement » indique le communiqué. Samedi, 176 personnes étaient entrées en réanimation. 

19h40 : Dassault prête deux Falcon à l’armée pour le transfert du personnels soignants

« L’armée de l’air et Dassault – avec 2 Falcon – s’unissent pour transporter plus de 50 personnels soignants civils depuis la Bretagne afin qu’ils puissent poursuivre leur mission en Ile-de-France », a indiqué Florence Parly, ministre des Armées, sur Twitter.

 

19h30 : La Turquie dispense de confinement les jeunes travailleurs

Les jeunes travailleurs, parmi lesquels les ouvriers agricoles saisonniers, sont exemptés de confinement, ont annoncé ce dimanche les autorités en Turquie, où les moins de 20 ans n’ont plus le droit de sortir depuis vendredi, une mesure prise pour lutter contre le Covid-19.

Si le confinement général de la population n’a pas été décrété par Recep Tayyip Erdogan, le président a en revanche ordonné vendredi le confinement des moins de 20 ans. Il a également imposé le port du masque.

19h10 : Première baisse des hospitalisations dans le Grand Est

Selon le dernier bilan de l'Agence régionale de santé (ARS) et de la préfecture du Grand Est, l'une des régions les plus touchées par l'épidémie, 4.702 patients Covid-19 étaient hospitalisés samedi dans les établissements de la région, contre 4.712 dans le précédent décompte vendredi, soit un très léger reflux de 10 patients.

Selon les graphiques de suivi du nombre d'hospitalisations proposés par Santé Publique France, l'agence officielle de santé publique, il s'agit de la première baisse dans le Grand Est, alors que jusqu'à présent le nombre de malades hospitalisés ne cessait de grimper.

18h50 : 41 nouveaux malades franciliens sont arrivés en Bretagne par trains sanitaires

Quarante-et-un malades franciliens atteints du Covid-19 sont arrivés dimanche à bord de deux trains sanitaires en Bretagne pour être hospitalisés dans la région, a annoncé la préfecture. Cette opération de « solidarité » vers la Bretagne est la troisième du genre depuis le début de l’épidémie en France, « afin d’apporter un soutien aux établissements de santé de la région Ile-de-France ».

« Deux trains sanitaires ont été mobilisés. Ils ont réalisé le transfert de 41 patients hospitalisés en réanimation, depuis les établissements de la région Ile-de-France », a ajouté la préfecture.

18h40 : Six patients français envoyés pour traitement en République tchèque

Six patients français touchés par le Covid-19 seront traités « dans les jours à venir » dans un hôpital tchèque à Brno, dans le sud du pays, a déclaré dimanche le Premier ministre tchèque Andrej Babis à la télévision publique.

« La France nous a demandé de l’aide, nous avons répondu à l’appel. Dans les jours à venir, l’hôpital universitaire de Brno devrait accepter six patients de France », a déclaré M. Babis. « Nous avons offert à la France 14 lits parce que nous avons une capacité suffisante. Si nos collègues en France ont des problèmes considérables, nous devons les aider », a--il ajouté.

18h30 : Tollé à Nancy après des propos du directeur de l’ARS sur des fermetures de lits

Des propos du directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) Grand Est estimant qu’il n’y a « pas de raison » d’interrompre les suppressions de postes et de lits au CHRU de Nancy ont suscité un tollé ce week-end, en pleine épidémie de coronavirus.

Interrogé vendredi lors d’une conférence de presse téléphonique sur la situation épidémique dans le Grand Est, Christophe Lannelongue a estimé qu’il n’y avait « pas de raison de remettre en cause » le comité interministériel de la performance et de la modernisation de l’offre de soins hospitaliers (Copermo), qui prévoit la suppression sur cinq ans de 174 lits (sur 1.577 en 2018) et de 598 postes au CHRU de Nancy (sur environ 9.000).

18h20 : 20.000 fidèles d'une congrégation musulmane mis en quarantaine au Pakistan

Quelque 20.000 fidèles ayant participé malgré la progression du Covid-19 à un rassemblement géant d'un mouvement rigoriste musulman à Lahore ont été mis en quarantaine, ont annoncé dimanche les autorités pakistanaises, qui en recherchent toujours des dizaines de milliers d'autres.

Face à la propagation du nouveau coronavirus, le gouvernement avait interdit cette itjema, une réunion de masse du Tablighi Jamaat. Mais ses organisateurs étaient passés outre et, selon eux, plus de 100.000 personnes en provenance de 70 pays s'étaient retrouvées à cette occasion du 10 au 12 mars dans les environs de la capitale du Pendjab (est).

18h10 : Le nombre de décès en Italie au plus bas depuis plus de deux semaines

Avec 525 nouveaux décès, l'Italie connaît son bilan le moins lourd depuis plus de deux semaines. Autre signe d'un ralentissement de l'épidémie, les hospitalisations en soins intensifs baissent pour le second jour consécutif. Elles étaient en hausse depuis des mois. Il faut remonter au 19 mars pour trouver un bilan plus faible du nombre de décès, avec 427 morts.

17h55 : Les périodes du Service national universel modifiées

Le secrétaire d’Etat en charge de la Jeunesse Gabriel Attal a annoncé dimanche l’inversion du calendrier des deux phases du Service national universel (SNU), qui devait débuter fin juin, en raison de la crise sanitaire du covid-19.

Les quelque 30.000 jeunes volontaires de 16 ans engagés pour effectuer un SNU devaient initialement débuter leur service par un séjour collectif de « cohésion », du 22 juin au 3 juillet, hors de leur département de résidence, puis réaliser une mission d’intérêt général à partir de la prochaine rentrée scolaire.

17h45 : Le centre national d'entraînement de la FFT va accueillir des malades

Dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus, la FFT a «mis à disposition de l'Assistance Publique – Hôpitaux de Paris une partie de son centre national d'entraînement situé dans le 16ème arrondissement de Paris», indique le communiqué.

Ce bâtiment servira à héberger provisoirement des patients de l'AP-HP «susceptibles de rentrer à domicile sur le plan médical, mais qui ne le peuvent pas en raison du risque potentiel de contagiosité pour leur entourage», précise le communiqué. Au total, 38 malades pourront être accueillis dans cette structure d'hébergement. «Les premiers patients seront accueillis dans les prochains jours», indique l'AP-HP, qui salue une «coopération» contribuant à «soulager les services hospitaliers».

17h40 : Le Royaume-Uni menace de durcir le confinement s'il est bafoué

Le gouvernement britannique a menacé dimanche de durcir le confinement de la population s'il était bafoué, avant une intervention exceptionnelle de la reine Elisabeth II qui encouragera les Britanniques à se montrer à la hauteur du défi posé par la pandémie de coronavirus. 

Pour tenter de ralentir la propagation de l'épidémie, le gouvernement britannique a décrété le 23 mars un confinement d'au moins trois semaines de la population, qui n'est autorisée à sortir que pour faire des courses, se faire soigner ou faire de l'exercice une fois par jour.  Ce dimanche, il a une nouvelle fois exhorté les Britanniques à se conformer à ces règles et à ne pas se laisser tenter par le beau temps de flâner dehors. 

17h30 : 594 décès en 24 heures dans l'Etat de New York, pour un total de 4.159 depuis le début de l'épidémie

L'Etat de New York, épicentre de l'épidémie de nouveau coronavirus, a enregistré 594 nouveaux décès en 24 heures portant le total des victimes à 4.159, a déclaré ce dimanche son gouverneur Andrew Cuomo.

Comparé au 630 nouveaux décès recensés un jour plus tôt, ce triste bilan est en légère baisse, mais "il est encore trop tôt" pour en tirer des conclusions, a ajouté le gouverneur démocrate lors d'une conférence de presse.

17h20 : Sanchez plaide pour les coronabonds et il n’est plus le seul en Allemagne

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, insiste sur le recours à un emprunt européen pour faire face à la crise du coronavirus dans une tribune publiée dimanche en Allemagne, où le gouvernement est critiqué pour son opposition aux « coronabonds ».

« Le temps est venu de mutualiser la dette », lance Pedro Sanchez dans les colonnes du Frankfurter Allgemeine Zeitung, portant le débat sur la place publique dans un pays dont le gouvernement a refusé catégoriquement cette idée. Mais plusieurs éditoriaux en Allemagne jugent sévèrement cette intransigeance.

17h10 : Cinquième jour de baisse des nouveaux cas en Iran

La propagation du nouveau coronavirus en Iran a ralenti pour le cinquième jour de suite, selon les chiffres publiés  cedimanche par les autorités, qui ont aussi annoncé entrevoir une reprise progressive de certaines activités économiques à partir du 11 avril.

La maladie Covid-19 a fait 151 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, ce qui porte à 3.603 morts le bilan officiel de l'épidémie en Iran, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour, lors de son point presse quotidien.

17 h 01 : Enfermé dans l’hôtel de ville ?

Le premier adjoint d’Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire, a profité du confinement, et du rab de mandat qu’il permet, pour faire… un marathon dans l’hôtel de ville.

 

16 h 55 : Le monde d’hier

Le quotidien Le Parisien a présenté des excuses dimanche pour sa une consacrée à des personnalités qui « racontent le monde d’après », et qui mettait exclusivement en avant des hommes, ce qui a valu au journal de nombreuses accusations de sexisme.

« Vous avez été nombreux ce matin à critiquer et relayer la Une de notre journal où « le monde d’après » était exclusivement dessiné par des hommes. Vous avez raison. Il s’agit là d’une maladresse qui n’illustre en rien la ligne éditoriale du Parisien », a répondu sur Twitter Stéphane Albouy, le directeur des rédactions du journal. De son côté, le collectif des femmes journalistes du Parisien, a estimé que ce faux pas était « une vraie claque » et « un regrettable retour en arrière » pour tous ceux qui se battent pour la parité et une meilleure visibilité des femmes expertes dans les médias.

 

16 h 49 : Tour virtuel

Il devrait y avoir le Tour des Flandres masculin en cyclisme aujourd’hui. Il n’a bien sûr pas pu se courir… Enfin, pas pu se courir en vrai. Plusieurs athlètes de classe mondiale, dont le champion olympique en titre, on fait la course virtuellement mais bel et bien sur un vélo. C’est Greg Van Avermaet, le champion olympique, qui l’a emporté.

 

16 h 43 : Le « relâchement » ? En Italie aussi visiblement

Le nombre des amendes pour infraction aux règles de confinement a dépassé les 9.300 samedi en Italie, le chiffre le plus élevé depuis le jeudi 26 mars, alors que même les activités professionnelles autorisées étaient en grande partie à l’arrêt. 10 personnes ont été contrôlées pour avoir violé la quarantaine en étant positives au Covid-19, d’après les chiffres communiqués dimanche par le ministère de l’Intérieur.

Le ministère prépare actuellement un plan de contrôle pour les fêtes de Pâques et les jours précédents dans le but de d’éviter que des familles ne tentent de se rendre dans leur résidence secondaire. Du 11 mars au 4 avril, les forces de police ont contrôlé 4,8 millions de personnes et 2,1 millions d’entreprises et commerces. Au total, 176.767 personnes ont été verbalisées en Italie, où la population entrera lundi dans sa cinquième semaine de confinement.

16 h 37 : Du gel hydroalcoolique à fond de cale

Nicolas Bonzom, journaliste à 20 Minutes Montpellier, vous explique.

 

16 h 31 : La signature des actes notariés simplifiée pendant l’urgence sanitaire

L’acte de vente d’un logement neuf ou ancien pourra être signé à distance au moyen de la signature électronique recueillie par le notaire sur tout le territoire, en vertu d’une dérogation qui durera jusqu’à un mois après la fin de l’urgence sanitaire, selon un décret paru au Journal officiel. Ce décret du 3 avril permet aux notaires d'« établir un acte notarié sur support électronique lorsqu’une ou toutes les parties ou toute autre personne concourant à l’acte ne sont ni présentes ni représentées ».

« Ce décret permet de déroger de façon temporaire à l’exigence de la présence physique chez le notaire pour la réalisation des actes notariés », précisent dimanche le ministère de la Justice et celui de la Cohésion des territoires dans un communiqué. Cela concerne « les ventes dans le neuf comme dans l’ancien » et ce « jusqu’à l’expiration d’un délai d’un mois à compter de la date de cessation de l’état d’urgence sanitaire », indique ainsi le gouvernement.

16 h 25 : Yanis Varoufakis a un message pour Bruxelles

L’éphémère ministre de l’Economie grec critique l’attitude de l’Union européenne envers Italie et Espagne, les deux pays jusque-là les plus touchés du continent par la pandémie.

 

16 h 18 : Plutôt son gouverneur que Trump

Le sondeur de chez Ipsos, Mathieu Gallard, relais ces sondages de confiance des Américains et Américaines envers le gouverneur de leur Etat et leur président pour faire face à la crise épidémique. Y’a pas photo.

 

16 h 09 : La messe des Rameaux en solitaire, c’est encore mieux en vidéo

Paul Blin Kernivinen (encore lui !) vous a préparé ça.

 

16 h 00 : En Jordanie aussi, c’est le couvre-feu

Les autorités jordaniennes ont à leur tour annoncé qu’elles allaient utiliser des drones et caméras de surveillance pour assurer le respect du couvre-feu imposé dans tout le royaume afin de limiter la propagation du nouveau coronavirus. « Les forces armées et les services de sécurité vont s’assurer que le couvre-feu est respecté en utilisant des technologies modernes telles que les drones et les caméras de surveillance », a déclaré tard samedi le ministre d’Etat à l’Information, Amjad al-Adaylé, lors d’une conférence de presse.

Cinq personnes sont mortes de la maladie Covid-19 et 323 autres ont été contaminées dans le royaume, selon un dernier bilan.

15 h 51 : Alors, « relâchement », ou pas ?

Hakima Bounemoura fait le point.

 

15 h 42 : 621 décès supplémentaires du Covid-19 au Royaume-Uni

C’est une augmentation un peu plus faible qu’hier en vingt-quatre heures. Au total, près de 5.000 personnes sont décédées de l’épidémie outre-Manche. 47.806 ont été testées positives.

 

14 h 34 : « Pivot ! Pivot ! »

Changement de stratégie à 180 degrés pour la Suède.

15 h 27 : 4 milliards de masques

La Chine a vendu depuis début mars près de quatre milliards de masques à des pays étrangers luttant contre la pandémie liée au nouveau coronavirus, ont annoncé dimanche les autorités, soucieuses parallèlement de dissiper des craintes à propos de la qualité du matériel médical exporté.

Malgré le recul du nombre de cas sur son territoire, Pékin a encouragé les usines à accroître leur production d’équipements médicaux au moment où d’autres pays affrontent une pénurie. La pandémie de Covid-19 a tué plus de 65.000 personnes dans le monde.

Depuis le 1er mars, la Chine a exporté vers plus d’une cinquantaine de pays 3,86 milliards de masques, 37,5 millions de vêtements de protection, 16.000 respirateurs et 2,84 millions de kits de détection du Covid-19, a déclaré Jin Hai, une responsable des services douaniers. Au total, ces exportations sont évaluées à 10,2 milliards de yuans (1,33 milliard d’euros).

15 h 18 : On le répète, la baignade c’est non pendant le confinement

Notre journaliste de Rennes, Jérôme Gicquel, vous fait un rappel.

 

15 h 09 : Un septième médecin est mort du Covid-19 en France

Un médecin généraliste du Haut-Rhin est mort « des suites de l’épidémie de Covid-19 », a annoncé dimanche sa famille, le troisième décès d’un praticien dans ce département particulièrement touché par le coronavirus et le septième en France. Le décès d’André Charon, généraliste de 73 ans qui exerçait à Saint-Louis, dans le sud du Haut-Rhin, est survenu vendredi, a indiqué sa famille dans un faire-part publié dans le quotidien régional L’Alsace.

En France, les décès liés au coronavirus de sept médecins ont été rendus publics, principalement dans l’Est du pays.

15 h 02 : La France Insoumise avait lancé une « manifestation virtuelle » ce week-end

Et Jean-Luc Mélenchon se félicite du résultat.

 

14 h 55 : Un mort dans l’incendie d’un chantier d’un hôpital contre le coronavirus en Russie

Une personne a trouvé la mort dimanche dans un incendie sur le chantier d’un hôpital « à la chinoise » en construction près de Moscou et destiné à soigner les malades du coronavirus, ont annoncé les services d’urgence. Selon le ministère des Situations d’urgence cité par l’agence de presse TASS, le feu s’est déclaré dans le village de tentes installées à proximité du chantier, où logent une partie des ouvriers. Il s’est étendu sur 90 mètres carrés avant d’être éteint.

Une source au sein des services de secours citée par TASS a précisé que l’incendie avait éclaté à cause d’un poêle à bois utilisé pour le chauffage. Le chantier de cet hôpital situé près du village de Golokhvastovo, à 70 kilomètres au sud-ouest de la capitale russe, a commencé mi-mars et implique 3.200 ouvriers, une partie vivant sur place.

14 h 46 : OK, mais seulement si on désinfecte la balle

 

14 h 37 : Les Rameaux, mais en petit comité, pour le pape

Le pape François a célébré ce matin la messe des Rameaux, qui marque l’entrée dans la semaine sainte de Pâques, dans une basilique Saint-Pierre déserte du fait de la pandémie liée au coronavirus. Ce dimanche, c’est donc dans une basilique vide, seulement accompagné de religieux et religieuses, avec une seule personne par banc, que le pape a béni les rameaux.

La messe a été diffusée en streaming sur le site Internet du Vatican comme le sera dimanche prochain la messe de Pâques, fête la plus importante du christianisme. « Aujourd’hui, dans le drame de la pandémie, face à tant de certitudes qui s’effritent, face à tant d’attentes trahies, dans le sens d’un abandon qui nous serre le cœur, Jésus dit à chacun de nous : « Courage. Ouvre ton cœur à mon amour. Tu sentiras la consolation de Dieu, qui te soutient » », a dit le pape dans son homélie.

14 h 28 : Conflit au Yemen x Coronavirus

Les espoirs d’une accalmie permanente, après plus de cinq ans d’enlisement, ont vite été douchés après les appels de l’ONU. La semaine dernière, les forces saoudiennes ont intercepté des missiles lancés par les Houthis dans le ciel de Ryad et d’une ville proche du Yémen. En représailles, la coalition a frappé des « cibles militaires » à Sanaa, capitale yéménite aux mains des Houthis.

Ces dernières années, les négociations ont régulièrement capoté dans ce pays souffrant de la pire crise humanitaire au monde, selon l’ONU. Les ONG craignent une catastrophe en cas de propagation du virus, le Yémen disposant d’un système de santé aux abois et souffrant de pénuries d’eau. « Si la guerre continue, le coronavirus va se répandre. Les gens vont mourir dans les rues, les cadavres vont pourrir », craint Mohammed Omar, un chauffeur de taxi de Hodeida, ville portuaire de l’ouest.

14 h 19 : Une télé spéciale confinement

Ma collègue du service culture, Clio Weickert, vous dit ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle chaîne gratuite.

 

14 h 07 : L’état d’urgence prolongé au Sénégal

Le président sénégalais Macky Sall a prolongé de trente jours l’état d’urgence instauré sur tout le territoire face au nouveau coronavirus, rapportent les médias publics. L’état d’urgence annoncé la première fois le 23 mars par le chef de l’Etat est assorti d’un couvre-feu de 20 h 00 à 6 h 00 (mêmes heures GMT).

L’état d’urgence permet aux autorités de réglementer ou d’interdire les déplacements des biens et des personnes ainsi que les rassemblements, de faire fermer provisoirement les lieux publics et de réunion, d’interdire la circulation des avions et des bateaux, de statuer sur les points d’entrée et de sortie du territoire, ou encore d’assigner des personnes à résidence.

13 h 58 : Le point sur la situation en Nouvelle-Aquitaine

 

13 h 49 : L’appel à l’aide de soignants et soignantes

 

13 h 40 : L’initiative solitaire d’un maire lombard pour les tests sanguins

Seul et sans l’aval des autorités, un maire de Lombardie a décidé de proposer des tests sanguins à l’ensemble de ses administrés. De l’avis des spécialistes, les tests de sérologie sont l’une des clés qui permettront d’organiser l’après-confinement dans tous les pays touchés.

En cours de développement ou d’évaluation partout dans le monde, ces examens ne sont pour l’instant pas reconnus en Italie, où l’Institut supérieur de la santé rappelle qu’il « n’existe pas de kits commerciaux permettant de confirmer le diagnostic d’infection par le nouveau coronavirus ».

13h30 : Référé devant le Conseil d’Etat sur l’accès aux soins des personnes âgées

Deux associations ont déposé une requête devant le Conseil d’Etat pour obtenir que le gouvernement fixe des règles pour l’accès aux soins des personnes âgées victimes du Covid-19, ont indiqué l’avocat Guillaume Hannotin et le lanceur d’alerte Michel Parigot.

« On sait qu’il y a un tri des patients, par exemple certains ne peuvent pas supporter d’être intubés, mais il doit être fonction de critères médicaux précis, et ne peut répondre à une carence de moyens », explique Michel Parigot, président de l’association Coronavictimes, créée le 19 mars, et du Comité anti-amiante Jussieu.

 

13h20 : Le Maroc va libérer plus de 5.000 détenus pour éviter une contamination

Le roi Mohammed VI a gracié dimanche plus de 5.000 détenus pour empêcher que le nouveau coronavirus ne contamine les prisons marocaines, a annoncé le ministère de la Justice.

Le monarque a « accordé sa grâce à 5.654 détenus et ordonné de prendre toutes les mesures nécessaires pour renforcer la protection des détenus dans les établissements pénitentiaires », a précisé le ministère dans un communiqué. Les détenus graciés ont été sélectionnés selon « leur âge, leur état de santé, la durée de leur détention et leur bonne conduite », selon le texte.

13h10 : Le pape célèbre la messe des Rameaux sans fidèles

Le pape François a célébré ce dimanche la messe des Rameaux, qui marque l’entrée dans la semaine sainte de Pâques, dans une basilique Saint-Pierre déserte du fait de la pandémie liée au coronavirus.

Le 15 mars, le Vatican avait annoncé que toutes les célébrations liturgiques de la semaine de Pâques se tiendraient « sans la présence physique des fidèles » sur la place Saint-Pierre.

13 h 05 : Pécresse à la rescousse du confinement

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse (ex-LR) a demandé dimanche aux Franciliens de « [rester] au maximum chez [eux] » en dépit du beau temps et de respecter le confinement pour lutter contre le coronavirus. « C’est les vacances, il fait beau, ne cédez pas à la tentation, restez au maximum chez vous », a dit Valérie Pécresse à BFMTV, alors que le soleil fait craindre un « relâchement » dans le respect des mesures de confinement pour enrayer l’épidémie de Covid-19.

L’Ile-de-France est l’une des régions les plus sévèrement touchées par l’épidémie. D’après la direction générale de la Santé, plus de 11.200 personnes y sont hospitalisées. « La situation reste très tendue en Ile-de-France, notre système de santé est complètement saturé, nous continuons à transférer des malades », a expliqué la présidente de la région. « Les soignants ont poussé les murs, néanmoins, il faut que nous les aidions, et pour les aider il faut respecter le confinement », a-t-elle rappelé.

12 h 56 : Le point aux Etats-Unis en image

Paul Blin Kernivinen, du service vidéo de 20 Minutes, aux commandes.

 

12 h 49 : Enquête sur la croisière

La police australienne a ouvert dimanche une enquête pénale après le débarquement autorisé mi-mars de milliers de passagers d’un navire de croisière, parmi lesquels des malades du coronavirus dont dix sont décédés. Le gouvernement avait autorisé le débarquement à Sydney des 2.700 passagers du paquebot « Ruby Princess », opéré par Carnival Australia, en dépit d’une mesure prise quelques jours auparavant qui interdisait aux navires de croisière d’accoster en Australie.

Ces croisiéristes avaient ensuite regagné leurs domiciles répartis à travers tout le territoire australien. Mick Fuller, chef de la police de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, a déclaré dimanche que l’opérateur ferait l’objet d’une enquête en raison des « divergences totales » entre les informations fournies aux autorités et les dispositions prévues par la loi. « La question essentielle qui demeure sans réponse (…) est de savoir si l’équipage de Carnival a fait preuve de transparence » au sujet de « l’état de santé des patients et de l’équipage par rapport au Covid-19 », a-t-il expliqué.

12 h 42 : Les larmes vont-elles bientôt couler ?

Marianne Faithfull est hospitalisée à cause du Covid-19.

 

12 h 35 : Coïncidence ?

L’avionneur européen Airbus a acheminé ce week-end depuis la Chine 4 millions de masques vers l’Europe, destinés en majorité aux autorités de santé des pays où l’entreprise est implantée, a précisé une porte-parole du groupe. A 09 h 35, un Airbus A350-1000 appartenant au constructeur européen s’est posé à l’aéroport de Toulouse, siège d’Airbus, pour décharger la cargaison a constaté un photographe de l’AFP. Un autre s’était posé à Hambourg, l’autre grand site du groupe aéronautique en Allemagne.

Cette semaine, Mediapart a révélé qu’Airbus était l’une des seules entreprises d’un secteur « non-prioritaire » à avoir obtenu une dérogation du gouvernement pour ne passe faire réquisitionner ses masques.

12 h 28 : D’autres estiment que le « relâchement » est surtout dû au fait que de nombreuses entreprises ont repris leur activité

Ce qui expliquerait aussi ces photos de métro vues cette semaine avec des quais bondés, alors que le trafic est largement réduit pour… inciter à ne pas prendre le métro.

 

12 h 21 : Le « relâchement » dans les grandes surfaces ?

Le préfet de Haute-Garonne s’en inquiète, d’après Nicolas Stival, journaliste à 20 Minutes Toulouse.

 

12 h 14 : Pas assez vite et maintenant trop vite

« Le mot déconfinement a été prononcé trop tôt » par le gouvernement, entraînant un « relâchement » dans certains territoires, a estimé dimanche le patron des députés LR Damien Abad, qui prône pour la sortie de cette période dépistage, port du masque et éventuel traçage. Le confinement est « indispensable pour éviter une deuxième vague » de malades du coronavirus, a relevé l’élu de l’Ain auprès d’Europe 1, Cnews et Les Echos.

Selon lui, « il faut éviter les injonctions contradictoires qui peuvent renforcer l’indiscipline ici ou là », alors que les vacances scolaires ont débuté et que le soleil a fait son retour. Et « un confinement efficace, c’est au moins six semaines, disent les experts. Il faut être vigilant jusqu’au bout » pour que « ce confinement réussisse » dans la lutte contre l’épidémie.

12 h 07 : Et puisqu’on parle de droit du travail, restons-y

Les salariés et salariées de la grande distribution sont aussi en première ligne dans cette crise.

 

12 h 00 : Fedex pointé du doigt à Roissy

Fedex, mise en demeure par l’Inspection du Travail après une visite de son site de Roissy vendredi soir de mettre en œuvre de nouvelles mesures de protection, va « lancer un recours contre (cet) avis », a indiqué dimanche l’entreprise à l’AFP. L’Inspection du travail demande à l’entreprise d’adapter d’ici lundi 6 h 00 les Equipements de protection individuelle (EPI) fournis aux salariés aux risques encourus : masques, gants et combinaisons jetables en nombre suffisant.

Elle critique les mesures de nettoyage et de désinfection du site et exige la mise en place d’un protocole pour la collecte et le traitement des protections utilisées. Un employé intérimaire de Manpower est décédé le 25 mars du Covid-19 et 19 salariés du site sont contaminés par le coronavirus, selon la CGT, qui évoque un « cluster » sur ce site qui emploie 2.500 personnes. Mais la direction de Fedex estime que certaines demandes sont irréalistes.

11 h 53 : Précarité numérique

En Occitanie, la région a décidé d’aider les étudiants et étudiantes qui doivent travailler de chez elles mais qui n’ont pas d’ordinateur. Nicolas Bonzom, de notre bureau de Montpellier, vous explique comment ça marche.

 

11 h 46 : Et puisque l’on parle de l’Espagne…

Henry de Laguérie est journaliste correspondant en Espagne. Il se fait l’écho d’un article du journal catalan La Vanguadia qui se demande pourquoi Italie et Espagne sont plus touchées que les autres (pour le moment).

 

11 h 39 : 674 morts en vingt-quatre heures en Espagne, troisième jour consécutif de baisse

C’est même le chiffre le plus bas depuis huit jours. Au total : 130.000 cas confirmés ; 6.861 en réanimation ; 12.418 décès ; 38.080 guéris.

11 h 34 : Le monde d’après…

C’est pas pour demain, sachez-le.

 

11 h 27 : Cash machine

Les Emirats arabes unis ont annoncé dimanche le doublement de leur plan de soutien à l’économie, passant à plus de 64 milliards d’euros, pour atténuer l’impact du nouveau coronavirus. Le riche du pays pétrolier du Golfe, qui a officiellement déclaré plus de 1.500 cas et 10 décès dus à la maladie de Covid-19, a pris des mesures de précaution pour contrer sa propagation allant de la fermeture des espaces publics non essentiels à un strict couvre-feu nocturne.

Les Emirats avaient annoncé le mois dernier une série de mesures de relance d’une valeur totale d’environ 130 milliards de dirhams (plus de 32 milliards d’euros) qui comprenaient une aide au système bancaire, des facilités de prêts et l’injection de fonds dans les Bourses. Les nouvelles mesures annoncées dimanche portent sur l’assouplissement des exigences financières et de liquidité des banques afin de libérer des liquidités pour les prêts.

11 h 20 : Ça pour une surprise…

 

11 h 13 : Quelles conséquences de l’épidémie sur le conflit syrien ?

Le nouveau coronavirus a commencé à prendre une ampleur internationale au moment où une énième trêve entrait en vigueur dans la province d’Idleb et ses environs du nord-ouest syrien entre le régime et son allié russe d’un côté, et les groupes djihadistes et rebelles – dont certains pro-turcs- de l’autre. Les craintes face à l’épidémie semblent contribuer à préserver cette trêve.

Pour les différents acteurs sur le terrain – le régime, les forces kurdes dans le nord-est et les factions anti-Damas à Idleb-, une bonne gestion de l’épidémie permettrait de consolider leur crédibilité. « Cette épidémie est un moyen pour Damas de montrer que seul l’Etat syrien est efficace et qu’il faut donc réintégrer les différents territoires sous sa gouvernance », estime l’expert Fabrice Balanche.

La pandémie pourrait par ailleurs précipiter le départ des troupes américaines, leur « sécurité sanitaire » étant un « enjeu majeur », ajoute-t-il. Mais cela contribuerait à un vide sécuritaire qui encouragerait une résurgence du groupe Daesh, dont le « califat » en Syrie s’est effondré en mars 2019.

11 h 06 : L’isolement, ça les connaît !

Nicolas Stival vous raconte comment ce village ariégeois fait face.

 

10 h 59 : Un nouveau cas dans un camp de réfugiés et réfugiées en Grèce

Un deuxième camp de migrants et migrantes près d’Athènes a été placé dimanche en quarantaine par les autorités grecques après un test au coronavirus qui s’est révélé positif pour un ressortissant afghan, a annoncé le ministère des Migrations. Il s’agit du camp de Malakasa, à quelque 38 km au nord-est d’Athènes.

Les camps de migrants et migrantes qu’abrite la Grèce accueillent des dizaines de milliers de demandeurs et demandeuses d’asile dans des conditions précaires. Un foyer d’infection avait été repéré jeudi dans celui de Ritsona, à 80 km au nord d’Athènes, où 23 personnes ont jusqu’à présent été testées positives.

10 h 52 : Il fait très beau, trop beau

Il va falloir résister pour ne pas sortir mais c’est important. Il fait quasiment grand soleil aujourd’hui sur la France il va faire jusqu’à 22 degrés cet après-midi. Et vous savez où il va faire 22 degrés ? Dans le charmant village de Peyrehorade, dans les Landes, sur les bords de l’Adour, d’où vient notre collègue Lucie Bras qui gère ce live le soir en semaine. On sait qu’elle nous lit et on lui souhaite un bon dimanche comme à vous tous et toutes.

10 h 45 : Start-up Eglise

Jonathan Hauvel vous raconte.

 

10 h 38 : Gestion de crise calamiteuse en Equateur

Le vice-président équatorien, Otto Sonnenholzner, a présenté samedi ses excuses pour la situation survenue dans la ville de Guayaquil, frappée par la pandémie de coronavirus et où des vidéos ont montré des cadavres dans les rues. « Cette semaine, nous avons subi une forte détérioration de notre image internationale, nous avons vu des images qui n’auraient jamais dû exister », et « je vous présente des excuses pour cela », a dit le vice-président dans une déclaration radio-télévisée.

Vers le milieu de cette semaine, des militaires et des policiers sont venus enlever 150 corps qui gisaient dans des habitations de Guayaquil, la ville la plus peuplée d’Equateur, sur la côte Pacifique, et la plus affectée par la maladie. Ces forces sont intervenues en raison du chaos provoqué dans la ville par le coronavirus, qui a ralenti le transport des corps des personnes mortes de cette maladie ou d’autres causes. Des vidéos montrant des gens masqués s’effondrant dans les rues ou des corps abandonnés ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

10 h 31 : Grosses commissions

Mathieu Goar est journaliste au Monde.

 

10 h 24 : Un premier cas à Saint-Pierre-et-Miquelon

La préfecture de Saint-Pierre-et-Miquelon a confirmé samedi en fin d’après midi que pour la première fois, un habitant de l’archipel, rentré par avion le 16 mars, a été testé positif au coronavirus. Il s’agit d’un « porteur sain » testé à l’issue de son séjour en quatorzaine imposée, a précisé le préfet. Depuis le 1er avril, le préfet a en effet rendu systématique le test des personnes en fin de quatorzaine « pour être sûrs que toutes les personnes qui sortiraient de cette quatorzaine stricte soient indemnes de virus ».

10 h 17 : Multiplication des plaintes

Un quart des résidents et résidentes de cet Ehpad ont été tués par le Covid-19.

 

10 h 10 : Il n’y a pas qu’à Paris que la gestion de la crise manque de transparence

Les deux députés de Nouvelle-Calédonie ont dénoncé dimanche « l’absence totale » de transparence dans la gestion locale de la crise du Covid-19, après l’annonce de la mise en quarantaine du président du gouvernement. Chef de l’exécutif collégial de ce territoire français du Pacifique sud, Thierry Santa (LR) a annoncé samedi être en quarantaine pour 14 jours dans un hôtel de Nouméa, après qu’un membre de la cellule de crise du gouvernement a été testé positif au Covid-19.

« Nous ignorons toujours le nom de ce collaborateur, les fonctions qu’il occupait au Centre opérationnel du gouvernement (COG) et avec quelles autorités il a pu être en contact (…) et pendent combien de temps », ont indiqué dans un communiqué Philippe Gomes et Philippe Dunoyer, députés Calédonie ensemble (CE, centre droit). Le chef du groupe CE au Congrès de l’archipel (assemblée législative, ndlr) a lui aussi signé le texte.

10 h 03 : Les clubs de football solidaires

Alors qu’ils sont eux-mêmes dans des situations financières très difficiles.

 

9 h 56 : Les précédents

Notez que les précédentes adresses de la reine Elisabeth II datent de 1991 (la Guerre du Golfe), 1997 (le décès de Diana Spencer) et 2002 (le décès de la Reine mère).

9 h 53 : Rare et donc historique

La reine d’Angleterre Elisabeth II va saluer la réponse des Britanniques au défi lancé par le coronavirus dimanche soir lors d’une adresse solennelle. « J’espère que dans les années à venir, tout le monde pourra être fier de la manière dont nous avons relevé ce défi », dira la reine selon des extraits diffusés samedi par ses services.

Cette allocution télévisée diffusée dimanche à 19 h 00 GMT à l’attention des Britanniques et des nations du Commonwealth, est seulement la quatrième depuis le début du règne de soixante-huit ans d’Elisabeth II. Le discours a été enregistré au château de Windsor, à l’ouest de Londres, où résident depuis le 19 mars la reine et son époux le Prince Philip.

Agés respectivement de 93 et 98 ans, ils font partie de la population à risque. Leur entourage a assuré que le couple était en bonne santé et suivait les directives du gouvernement.

9 h 46 : Est-Sud

On a parlé un peu plus tôt de transferts de l’Ile-de-France jusqu’en Bretagne. Mais ce ne sont pas les seuls qui ont lieu ce week-end.

 

9 h 39 : Deuxième étage de la fusée

La Guyane est passée samedi au stade 2 de l’épidémie de Covid-19, rejoignant ainsi La Réunion et Mayotte, tandis que la Martinique et la Guadeloupe sont en stade 3 comme l’hexagone. « Les dernières données épidémiologiques permettent de considérer que la Guyane est désormais entrée en stade 2 de l’évolution épidémiologique », signifiant que « le virus est présumé ou repéré comme circulant sur un territoire, dans des zones au début limitées », expliquent la préfecture et l’ARS.

Au 4 avril, 66 cas ont été testés positifs au Covid-19 en Guyane, un patient est actuellement en réanimation, 27 patients sont guéris. La Guyane ne déplore aucun décès pour l’instant.

9 h 32 : Suite et pas fin

 

9 h 25 : Bayou veut reconstruire l’ordre du monde

« Ce qui se joue aujourd’hui, c’est le rassemblement de l’Humanité pour affronter et vaincre une menace commune et invisible. Aujourd’hui la pandémie, demain d’autres crises, et le dérèglement climatique », a déclaré le secrétaire national d’EELV, Julien Bayou, samedi lors du Conseil fédéral d’Europe Écologie Les Verts tenu en visioconférence.

« L’heure n’est donc pas à la demi-mesure. La pandémie en cours nous appelle à être tout à la fois ambitieux, radicaux, pragmatiques et déterminés : il s’agit de reconstruire l’ordre du monde. Ni plus, ni moins », a-t-il affirmé, selon le texte de son intervention transmis à la presse.

9 h 18 : « Vous avez vu la taille des canards ? »

Avez-vous déjà entendu parler des Creustel ? Peut-être, tant leur succès sur Instagram est fulgurant. A peu près tous les jours depuis début du confinement, ce comédien et cette comédienne désœuvrés font des doublages absurdes de films cultes. Tout cela tourne autour de la pandémie, et c’est vraiment drôle. Mon préféré :

 

9 h 11 : La baisse des salaires des joueurs de foot, une fausse bonne idée ?

Une baisse des salaires des joueurs telle qu’envisagée par la Premier League (le championnat masculin de football d’Angleterre et du Pays de Galles), pour compenser les conséquences financières liées au coronavirus, pourrait entraîner 200 millions de livres (227 millions d’euros) de revenus fiscaux en moins pour le budget britannique, a prévenu le Syndicat des joueurs anglais (PFA) samedi.

« Tous les joueurs de la Premier League veulent et vont jouer leur rôle en apportant des contributions financières importantes en ces temps sans précédent », affirme le syndicat dans un communiqué. Mais celui-ci s’interroge : « Quel serait l’effet de cette perte de revenus pour le gouvernement sur le Service national de santé ? »

9 h 03 : Attention au relâchement du confinement !

Et petit satisfecit au passage pour les Parisiens, Parisiennes, habitants et habitantes de la petite couronne qui sont restées.

 

8 h 55 : Confinement partout en Algérie

L’Algérie a pris samedi la décision d’étendre les mesures de confinement partiel à l’ensemble de son territoire face à la progression de la pandémie du nouveau coronavirus qui a fait 130 morts. Seule la wilaya de Blida (Sud d’Alger) demeure soumise à une mesure de confinement total. La décision est effective à partir de dimanche et jusqu’au 19 avril.

Jusqu’à présent, le confinement partiel - qui se traduit par un couvre-feu de 19 h 00 à 07 h 00 – était observé à Alger et dans 13 autres des 48 wilayas du pays.

8 h 46 : Stars à domicile

Ou presque.

 

8 h 37 : Déréquisition

La France, qui avait réquisitionné début mars une cargaison de quatre millions de masques de protection contre le Covid-19 commercialisée par une société suédoise et destinée principalement à l’Italie et l’Espagne, a levé cette mesure, a annoncé samedi le gouvernement suédois. « Cela signifie que des équipements vitaux dans la lutte contre le nouveau coronavirus peuvent désormais être distribués dans le reste de l’Union européenne », a indiqué la ministre des Affaires étrangères Ann Linde sur twitter. « Il est très important que le marché intérieur (européen) fonctionne même en temps de crise ».

Mölnlycke avait importé les masques en question de Chine mais la France les avaient réquisitionnés aux termes d’une réglementation l’autorisant à saisir sur son territoire tout produit pouvant l’aider à freiner la propagation du Covid-19. Cette mesure avait irrité le gouvernement suédois qui était intervenu pour faire pression sur Paris afin que la cargaison puisse être exportée.

8 h 29 : Le Conseil d’Etat retoque le tribunal administratif de Guadeloupe

Le Conseil d’Etat a annulé la décision du tribunal administratif de Basse-Terre en Guadeloupe du 28 mars qui ordonnait à l’Agence régionale de santé et au CHU de l’archipel de commander « en nombre suffisant » des tests de dépistage du Covid-19 et des doses de traitement.

Le tribunal administratif, saisi en référé par le syndicat guadeloupéen UGTG emmené par Elie Domota, avait enjoint le CHU et l’ARS de commander « en nombre suffisant » ces tests et traitements par hydroxychloroquine et azithromycine, justifiant notamment sa décision par la faiblesse du système de santé local.

8 h 22 : Direction la Bretagne pour des malades franciliens et franciliennes

De nouveaux patients et patientes franciliennes atteintes du Covid-19 seront transférées aujourd’hui à bord de deux trains médicalisés en Bretagne, a-t-on appris dans un communiqué de l’Agence régionale de santé de Bretagne. « Après avoir accueilli le 25 mars six patients du Haut-Rhin et le 1er avril, 36 patients d’Ile-de-France, plusieurs dizaines de patients franciliens seront transférés en Bretagne », explique l’ARS.

Deux trains sanitaires seront mobilisés. « Le premier train assurera le transport de patients à destination de Vannes, de Lorient et de Quimper. Le second train permettra le transfert de patients répartis entre Rennes, Saint-Malo, Morlaix et Brest », précise l’ARS.

8 h 16 : Donald Trump prépare les esprits

Aux Etats-Unis, où la pandémie progresse rapidement, le nombre des cas confirmés de contamination dépasse les 300.000, et le président Trump a prévenu que les Etats-Unis entraient à présent dans « une période qui va être vraiment horrible », avec « de très mauvais chiffres ». « Ce sera probablement la semaine la plus dure », a déclaré Donald Trump lors d’un briefing à la Maison-Blanche. « Il va y avoir beaucoup de morts », a-t-il ajouté.

Debout là-dedans ! C’est dimanche mais souvenez-vous : c’est la guerre. Et pour savoir où est le front, le meilleur endroit, c’est le live de 20 Minutes. Ici Rachel Garrat-Valcarcel et, avec Jean-Loup Delmas un peu plus tard, on chope toutes les infos dont vous avez besoin jusqu'à tard ce soir. 

Le live d'hier ? Vous le trouvez ici