Coronavirus: Angela Merkel ne se rendra pas à Washington pour le G7

LIVE Revivez avec nous les derniers développements de la pandémie de Covid-19 à travers le monde

J.-L. D., R. G.-V. & L. Br.

— 

La chancelière allemande Angela Merkel, à Berlin le 20 mai 2020.
La chancelière allemande Angela Merkel, à Berlin le 20 mai 2020. — Omer Messinger/Pool/SIPA

L’ESSENTIEL

  • D'après un dernier bilan, 28.714 décès ont été recensés depuis le début de l'épidémie, c'est 52 de plus que la veille.
  • Résultat : Edouard Philippe a annoncé hier que « la liberté va revenir et la règle et l’interdiction l’exception » lors de sa conférence de presse sur la seconde étape du déconfinement.
  • Pourtant, dans le reste du monde, l’épidémie accélère : 117.000 personnes ont été contaminées hier. Pire résultat quotidien depuis le début de la pandémie, en Chine, en décembre.

A LIRE

A VOIR

 

Ce Live est maintenant terminé. Merci d’avoir suivi avec nous les dernières informations sur la crise sanitaire mondiale. Bon début de journée

6h47: Le président uruguayen en quarantaine

Le président uruguayen Luis Lacalle Pou se trouve en quarantaine après avoir été en contact avec une fonctionnaire qui a été testée positive au coronavirus. Il s’agit d’une fonctionnaire du ministère du Développement social (Mides), Natalia Lopez, qui a participé à une réunion avec notamment le chef de l’Etat et son ministre de la Défense, Javier Garcia, à Rivera, près de la frontière brésilienne.

Le président et les autres personnes impliquées doivent faire le test de dépistage au Covid-19 samedi et « resteront en quarantaine jusqu’au résultat des tests », ont indiqué vendredi les services de la présidence.

L’Uruguay compte au total 816 personnes qui ont été contaminées, dont seules 114 sont encore malades.

6h19: Merkel ne se rendra pas à Washington pour le G7

Angela Merkel a choisi de dire Non à Donald Trump. La chancelière allemande vient de refuser de se rendre en personne à un sommet du G7 aux Etats-Unis en juin, comme l’a proposé le président américain.

« A ce jour, compte tenu de la situation générale de la pandémie, elle ne peut accepter une participation en personne », a déclaré vendredi au média américain en ligne Politico le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert.

Angela Merkel est la première dirigeante du G7 (Japon, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie) à décliner formellement cette invitation. L’âge de la chancelière, 65 ans, qui est également celui du Premier ministre japonais Shinzo Abe, l’expose à un risque plus élevé que la moyenne par rapport à l’épidémie de Covid-19.

La semaine dernière, Donald Trump a annoncé un sommet qui aurait lieu en juin « essentiellement à la Maison-Blanche », même si certaines rencontres pourraient être organisées dans la résidence présidentielle de Camp David, dans l’Etat voisin du Maryland. Le républicain, qui a l’œil fixé sur la présidentielle du 3 novembre, souhaite faire d’un sommet du G7 avec des dirigeants en chair et en os le symbole de la normalisation qu’il appelle de ses vœux, par opposition à un blocage de l’activité qui risque de lui coûte cher sur le plan électoral.

5h14: Près de 1.000 morts et plus de 90.000 contaminations au Chili

Nouveau record de décès en 24 heures : l’épidémie de Covid-19 ne cède pas au Chili, où le nombre de morts atteint désormais 944 et les contaminations 90.638, selon les derniers chiffres officiels. En 24 heures donc, 3.695 nouveaux cas ont été enregistrés dans ce pays de 18 millions d’habitants, et 54 personnes sont mortes de la maladie contre 49 la veille.

La plupart des malades décédés sont des personnes âgées souffrant d’autres pathologies, mais les autorités ont souligné récemment que la moitié des personnes contaminées ces dernières semaines avaient moins de 40 ans et qu’elles représentaient 12 % des hospitalisations.

La capitale Santiago, qui abrite 7 millions d’habitants, concentre plus de 80 % des contaminations. L’occupation des lits en réanimation y est de 90 %.

2h03: Le Brésil devient le 5e pays avec le plus de morts

C’est un classement dans lequel aucun pays ne souhaite apparaître. En passant devant l’Espagne, le Brésil est devenu vendredi le cinquième pays ayant enregistré le plus de décès du coronavirus, avec 27.878 morts. Le géant sud-américain a connu une nouvelle journée à plus d’un millier de morts (1.124 exactement), et un nombre record de contaminations, avec 26.928 nouveaux cas.

Les quatre pays officiellement les plus endeuillés sont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Italie et la France, un pays que le Brésil pourrait rapidement dépasser puisqu’il compte environ mille morts de plus. Toutefois le nombre de morts au Brésil ramené à la population, 131 par million d’habitants, est bien inférieur à ceux de certains pays européens, comme les 580 par million d’habitants en Espagne. Mais les experts de santé publique estiment les chiffres du gouvernement de Brasilia nettement sous-estimés, faute de tests suffisants.

22h40: Un premier avion de l'« après-confinement » quitte l’Europe pour la Chine

Un premier avion transportant des Européens, environ 200 employés et leurs familles, vers la Chine après des semaines de confinement a décollé vendredi soir de l’aéroport allemand de Francfort. A l’arrivée à Tianjin, au sud de Pékin, « nous nous attendons à avoir de très longs contrôles, une prise de température, des tests sur le corona, sur les anticorps et nous devrons ensuite être quatorze jours en quarantaine », a raconté avant son départ Bernd Poth.

21h35: 30 cas positifs sur les 1.900 tests réalisés à l'école militaire Saint-Maixent

Une campagne massive de dépistage mené cette semaine sur le site de l'école militaire de Saint-Maixent-L'Ecole (Deux-Sèvres), a permis d'identifier 30 cas positifs, qui ont été isolés, sur plus de 1.900 personnes testées, ont annoncé vendredi l'Agence régionale de santé (ARS) et la préfecture.

Le dépistage à l'Ecole nationale des sous-officiers d'active (ENSOA), avait été décidé après l'identification depuis le 18 mai de trois cas de Covid-19 parmi des cadres de l'école, des cas tous asymptomatiques, le premier décelé ayant été en contact avec un membre malade de son foyer.

21h24: Le Sénégal prolonge jusqu'à fin juin l'état d'urgence face au coronavirus

21h17 : Deux premiers Casques bleus meurent du coronavirus, annonce l’ONU

Deux Casques bleus déployés au Mali sont décédés de la pandémie de Covid-19, les premiers parmi les quelque 100.000 militaires et policiers déployés dans une quinzaine de missions de paix dans le monde, a annoncé vendredi l’ONU.

« Malheureusement, hier (jeudi) et aujourd’hui (vendredi), deux de nos collègues militaires sont morts à cause du Covid-19 », a déclaré le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, lors d’une cérémonie au siège de l’ONU en hommage aux Casques bleus victimes dans des conflits. « L’un était du Cambodge, l’autre du Salvador, tous deux membres de la Minusma », l’opération de paix de l’ONU déployée au Mali, a-t-il précisé.

20h53 : Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l’OMS

20h51 : Un point sur la situation dans le Haut-Rhin

 

20h30 : Les services dédiés aux étrangers en préfecture reprennent progressivement

L’activité des services en préfecture en matière d’accueil des demandeurs d’asile ainsi que le dépôt de demande de titre de séjour reprennent « de manière progressive » depuis le 11 mai, a indiqué ce vendredi le ministère de l’Intérieur.

Le dépôt de demande de titre de séjour en préfecture « reprendra uniquement sur rendez-vous ou par courrier » suivant les préfectures et « sera généralisé au plus tard le 15 juin ». « Les détenteurs de titres expirant après le 15 juin seront reçus prioritairement », selon le communiqué.

A partir du 15 juin, le service en ligne sera également ouvert « pour les démarches simples », dont les renouvellements de récépissés, duplicatas ou des documents de circulation pour les mineurs étrangers.

20h25 : Sorti de l’hôpital, le député Jean-Luc Reitzer raconte sa « leçon de vie »

Il a été le premier parlementaire officiellement atteint par le coronavirus. Jean-Luc Reiter est rentré chez lui il y a deux semaines après avoir frôlé la mort et évoque cette période dans un long entretien au journal L’Alsace. Après des premiers symptômes dès fin février, il a passé deux mois et demi à l’hôpital Emile-Muller de Mulhouse, dont quatre semaines dans le coma, et son pronostic vital a été engagé à deux reprises.

Jean-Luc Reitzer a perdu 20 kilos et reste en convalescence, « au moins jusqu’à la prochaine session parlementaire de septembre ». « Pour un homme, vous savez, c’est une leçon de vie. Mais je ne voulais pas mourir, j’ai encore des choses à faire », confie-t-il au quotidien régional. De ses semaines dans le coma, le député dit ne se souvenir « de rien, hormis de cauchemars ».

Ensuite, « il a fallu tout réapprendre, à marcher, à boire, à manger, tenir debout, tous mes muscles avaient fondu. Je voulais m’en sortir, ça a progressé petit à petit. (…). J’ai douté, voire déprimé », raconte-t-il.

19h46 : Le nombre de décès en établissements sociaux et médico-sociaux (dont les Ehpad) a été revu à la baisse

On attendait depuis plusieurs jours les chiffres actualisés. Les EMS ont recensé 10.327 décès depuis le début de l’épidémie (le précédent bilan faisait état de 10.336 morts du coronavirus dans ces établissements).

19h45: En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 124 hospitalisations, dont 21 en réanimation

19h43 : Nouvelle baisse du nombre de malades en réanimation

Depuis hier, 29 nouveaux cas graves ont été admis en réanimation, mais le solde reste négatif, avec 68 lits occupés en moins par rapport à hier.

19h39 : Depuis le début de l’épidémie, 28.714 personnes sont décédées, c'est 52 de plus qu'hier

Selon un dernier bilan, 18.387 décès ont été enregistrés en établissements hospitaliers et 10.327 en établissements sociaux et médico-sociaux, dont les chiffres ont été mis à jour ce vendredi.

19h21 : 109 foyers de contamination en France mais pas de reprise de l’épidémie

Depuis la levée du confinement le 11 mai, 109 foyers de Covid-19 (ou « clusters ») ont été repérés en France mais aucun n’a pour l’instant été à l’origine d’une dissémination de l’épidémie, selon l’agence sanitaire Santé publique France. Plus largement, il n’y a « pas de signaux en faveur d’une reprise de l’épidémie ».

Dans un cas sur cinq, le foyer est maîtrisé (pas de nouveau cas 7 jours après le dernier) voire éteint (pas de nouveau cas dans un délai de 14 jours). Parmi ces 109 foyers, « 64 % ont plus de 5 cas ».

« Ils concernent notamment des personnes en situation de précarité et de vulnérabilité (19 % en établissements d’hébergement social et d’insertion, et 6 % en communautés vulnérables), des établissements de santé (22 %) et plus largement des entreprises (20 % entreprises privées et publiques) », précise l’agence sanitaire.

19h11 : Avec musique mais sans public

 

19h01 : Tous les plans de restructuration des hôpitaux sont suspendus le temps du plan Ségur (jusqu’au mois de juillet)

Olivier Véran a assuré ce vendredi que les plans de restructuration hospitalière restent suspendus « le temps » du Ségur de la santé. « La fermeture d’un lit ou la non-fermeture d’un lit, je n’en fais pas un dogme. Chaque fermeture de lit devra être regardée en fonction de critères », a ajouté le ministre.

« Une fermeture de lit, ça peut être grave. Chaque fermeture de lit doit être pleinement justifiée », a conclu le ministre.

18h55 : Le plan Ségur inclut aussi les ambulanciers, assure Olivier Véran

« Tout le monde est inclus » dans le plan Ségur, y compris les ambulanciers, a assuré vendredi le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, dans une réponse aux manifestations d’hospitaliers qui réclament depuis plusieurs semaines des hausses de salaires pour l’ensemble des quelque 100 professions du secteur.

« Personne ne sera mis sur le bord du chemin », a insisté le ministre lors d’un déplacement effectué à Dijon pour lancer la concertation « territoriale » du Ségur de la santé.

18h44 : Un protocole des bonnes pratiques pour les compagnies aériennes

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) doit rendre public lundi son protocole sanitaire dans le secteur du transport aérien, a indiqué vendredi Alexandre de Juniac, directeur général de l’Iata. Ce protocole prévoit : une déclaration de santé-de symptômes, à amener à l’aéroport, un contrôle de température à l’entrée du terminal, le port du masque « obligatoire », la nourriture à bord devra être « préemballée » etc. Le protocole ne préconise en revanche pas de neutraliser le siège du milieu pour assurer une distanciation physique à bord, le système de filtration de l’air à bord et le port du masque permettant déjà de limiter le risque de transmission, selon Juniac.

18h43 : Parisiens en mal de parcs et jardins, ce message est pour vous 

 

18h28 : Test sérologique pour tous à Nice

Nice va proposer à ses habitants un dépistage sérologique gratuit au coronavirus, disponible sur la base du volontariat à partir du 10 juin, a annoncé ce vendredi le maire LR Christian Estrosi.

« Ça s’adresse à tous ceux qui n’ont pas de symptômes identifiés par un médecin, pris en charge par la Sécurité sociale », a-t-il dit lors d’un point presse, mettant en avant « une première dans une grande ville » française.

Le test, réalisé dans trois sites dédiés de la ville, se fera, comme auparavant pour la distribution gratuite de masques, après inscription sur un site Internet et son résultat sera communiqué « sous 48 heures exclusivement aux intéressés », a précisé le maire.

18h11 : Coup d'oeil sur le bilan italien 

33.229 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie en Italie, dont 88 en 24 heures. Il n'y a plus que 475 patients en soins intensifs, un chiffre en constante baisse. 

 

18h00 : Les casinos pourront rouvrir mardi, mais uniquement avec les machines à sous

Les casinos pourront rouvrir mardi dans les zones vertes, mais seules les machines à sous et les formes électroniques de jeux seront autorisées, les jeux de table restant proscrits pour l’instant, a annoncé la profession ce vendredi.

A la suite des annonces d’Edouard Philippe jeudi sur la deuxième phase de déconfinement, un décret sera publié au cours du week-end concernant la reprise d’activité des casinos, alors que les bars et restaurants sont autorisés à rouvrir le 2 juin dans les zones « vertes », mais seulement en terrasse dans les zones « orange » comme l’Ile-de-France.

17h50 : La Bourse de Paris termine en baisse de 1,59%

La Bourse de Paris a nettement reculé (-1,59%) vendredi, l'attente d'une conférence de presse de Donald Trump sur la Chine et la publication d'une salve d'indicateurs macroéconomiques encourageant les prises de bénéfices après quatre séances consécutives de hausse.

L'indice CAC 40 a perdu 75,95 points à 4.695,44 points, dans un volume d'échanges très important de 5,8 milliards d'euros. La veille, il avait fini en nette hausse (+1,76%).

17h40 : La mairie de Lille exonère de taxe sur les terrasses pour toute l’année

Les restaurants, cafés et bars de Lille ne paieront pas de taxe sur les terrasses pendant toute l’année, a annoncé vendredi la mairie, pour les « accompagner » après deux mois et demi-fermeture imposée pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

L’exonération se fera « pour l’ensemble de l’année », a indiqué en visioconférence de presse Martine Aubry (PS), ce qui représente 960.000 euros de perte de recettes pour la commune.

17h30 : L’Autriche et la Slovénie assouplissent l’obligation de port du masque

Le port du masque ne sera plus obligatoire dans les magasins en Autriche à partir du 15 juin, le gouvernement souhaitant instaurer une nouvelle phase de lutte contre le coronavirus avec « moins de règles et plus d’autodiscipline ».

Lundi, la Slovénie voisine abandonnera également lundi l'obligation du port du masque dans les lieux publics, mais continuera de la recommander dans les situations où les contacts rapprochés sont inévitables. Dans ce pays alpin réputé pour son tourisme vert, tous les hôtels seront également autorisés à rouvrir lundi, ainsi que les clubs de fitness et de natation. Les rassemblements publics jusqu'à 200 personnes seront autorisés (Vous ai-je déjà parlé de mon projet de vacances en Slovénie ?)

17h20 : François Bayrou juge « inacceptable » le nombre réduit de vols Air France vers Pau en juin

L’offre de seulement deux vols hebdomadaires proposée par Air France pour la reprise du trafic entre Pau et Paris à partir du 15 juin est « inacceptable », a jugé le maire de Pau François Bayrou lors d’une conférence de presse. « C’est extrêmement grave » et « inacceptable », a indiqué le maire de Pau qui s’est dit « décidé à conduire une révolte ».

La compagnie prévoit de reprendre sa liaison entre l’aéroport Charles-de-Gaulle (CDG) et celui de Pau-Pyrénées avec deux vols hebdomadaires jusqu’à la fin juin, contre neuf vols avant la crise du coronavirus. Six de ces vols s’effectuaient toutefois à partir d’Orly, aéroport fermé depuis le 1er avril, les trois autres depuis CDG. On lui explique pour le monde d'après ?

17h10 : Des singes s’emparent d’échantillons de test sanguins pour le Covid-19

Des singes ont dévalisé un soignant près de New Delhi et se sont emparés d’échantillons de tests sérologiques pour le Covid-19, suscitant la crainte que les primates, qui se livrent fréquemment au pillage, ne contribuent à propager le nouveau coronavirus.

Les singes se sont emparés de trois échantillons cette semaine à Meerut, près de New Delhi, avant de s’enfuir et de grimper sur des arbres à proximité. L’un d’eux a mâchouillé son butin.

17h03: Un plan global de 4,5 milliards d'euros, dont 2,7 milliards pour les départements 

Le gouvernement a présenté un plan global d'urgence pour les collectivités de 4,5 milliards d'euros, dont 2,7 milliards d'euros pour les départements, afin de faire face à la crise du coronavirus, a annoncé Matignon.

Vendredi matin, Edouard Philippe avait déjà dévoilé une enveloppe de 1,75 milliards pour les communes et intercommunalités, qui comprenait 750 millions d'euros de compensations liées aux pertes de recettes fiscales. 

16h48: Un plaisir pour les oreilles

Jeudi, le violoniste Renaud Capuçon et ses amis solistes ont joué les Métamorphoses de Richard Strauss. Notre journaliste Aude Lorriaux était dans la salle.

 

16h26 : L'Espagne instaure un revenu minimum face à la hausse de la pauvreté

Le gouvernement espagnol a approuvé vendredi la création d'un revenu minimum vital pour lutter contre une pauvreté encore aggravée par la crise du coronavirus qui a fait exploser la demande d'aide alimentaire. Ce revenu minimum vital a été fixé à 462 euros par mois pour un adulte vivant seul. Les familles toucheront 139 euros mensuels pour chaque personne supplémentaire, adulte ou enfant, avec un plafond fixé à 1.015 euros par foyer.

16h00 : La Grèce ouvre son ciel à 29 pays à partir du 15 juin

La Grèce a annoncé vendredi qu'elle allait ouvrir ses aéroports d'Athènes et de Thessalonique (nord) aux touristes en provenance de 29 pays du monde entier à partir du 15 juin, date du début de la saison touristique, selon le ministère du Tourisme.

Une quinzaine de pays de l'Union européenne (UE) figurent sur cette liste, dont l'Allemagne, l'Autriche, le Danemark, la Finlande, la République tchèque, les pays baltes, Chypre ou Malte ainsi que les pays balkaniques, voisins de la Grèce. Des touristes de l'Australie, du Japon, de l'Israël, du Liban, de la Chine, de la Nouvelle-Zélande ou de la Corée du Sud sont également autorisés à visiter la Grèce.

15h41 : L'Etat aidera à pérenniser les pistes cyclables temporaires, promet Elisabeth Borne

Le gouvernement, qui a triplé le fonds créé fin avril pour encourager la pratique du vélo, aidera par ailleurs les collectivités à pérenniser les pistes cyclables temporaires mises en place dans le cadre du déconfinement, a indiqué vendredi la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne. 

«Il y a mille kilomètres de pistes cyclables temporaires qui sont déployés grâce aux collectivités territoriales (...) Je veux encourager très fortement les élus à poursuivre la dynamique (...) l'Etat accompagnera les collectivités pour qu'elles pérennisent ces pistes», a indiqué Mme Borne lors d'une conférence de presse diffusée via Twitter.

15h28 : Un salarié de PME sur deux a réintégré son poste de travail

Un salarié de PME sur deux (52%) en France a réintégré son poste de travail après le confinement lié à la pandémie de Covid-19, et 41% des entreprises ont maintenu des salariés au chômage partiel, selon une enquête publiée vendredi par la CPME.

15h15 : Consultation gratuite pour les personnes vulnérables au coronavirus

Les personnes vulnérables au coronavirus et les personnes âgées de plus de 65 ans pourront prétendre à une consultation gratuite avec leur médecin traitant dans le cadre du déconfinement, a indiqué vendredi le ministère de la Santé.Elle s'adresse à «ceux qui n'ont pas consulté leur médecin pendant la période de confinement et qui doivent impérativement le faire, de façon à vérifier que leur état de santé ne doit pas faire l'objet d'une surveillance particulière ou de mesures ou de traitement particulier», a précisé le Premier ministre.

14h55 : La sclérose en plaques n'est pas un facteur de risque

Le fait d'être atteint d'une sclérose en plaques ne semble pas être un facteur aggravant du Covid-19, selon les premières conclusions de plusieurs organismes spécialisés dans cette maladie auto-immune à laquelle une journée mondiale est consacrée samedi.

«Ce qui est rassurant, c'est que rien ne laisse penser pour l'instant que la sclérose en plaques puisse être responsable de formes plus graves du Covid-19», explique à l'AFP le neurologue Jean Pelletier, de la Fondation Arsep (Aide à la recherche sur la sclérose en plaques).

14h40 : Un nourrisson suisse décède du Covid-19

Pour la première fois depuis le début de l’épidémie du Covid-19, un nourrisson est décédé de la maladie en Suisse, après avoir été contaminé à l’étranger, a annoncé le ministère de la Santé vendredi.

« Ce décès ne concerne pas un écolier, c’est un nourrisson qui est décédé », dans le canton d’Argovie (nord), a déclaré un représentant de l’Office fédéral de la santé publique, Stefan Kuster, au cours d’une conférence de presse.

14h30 : La croissance trimestrielle de l'Inde a reculé de 3,1%, la pire depuis 20 ans

14h20 : Les règles de distanciation vont évoluer pour davantage d’affluence

Les règles de distanciation dans les transports en commun vont être assouplies pour permettre « une affluence plus importante aux heures de pointe » et de « partir en vacances en TGV », a promis vendredi la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne.

Depuis le début du déconfinement le 11 mai, le port du masque est obligatoire dans les transports publics et des règles strictes y sont imposées pour obliger les voyageurs à rester au moins un mètre les uns des autres -- ce qui restreint mécaniquement la fréquentation. La SNCF, de son côté, ne vend plus qu’un siège sur deux sur les TGV et Intercités.

14h10 : Pour le chef Philippe Etchebest, 40 % des restaurants fermeront « si rien ne bouge »

Le déconfinement mardi des restaurants « n’est pas synonyme de fin de crise » : le médiatique chef bordelais Philippe Etchebest estime que 40 % des restaurants fermeront « si rien ne bouge » et réclame un fonds de solidarité pour sa profession éreintée par le Covid-19.

« Grande cuisine », terrasse spacieuse, employés masqués : le chef vedette de la TV est prêt à rouvrir mardi son restaurant « Le 4e mur », dans l’hypercentre chic de Bordeaux, avec un protocole sanitaire strict. Celui-ci prévoit un « référent Covid » chargé de « pister tout le monde », même les clients, qui devront porter le masque jusqu’à être attablés ou pour aller aux toilettes.

« Il y en a énormément qui ne pourront pas reprendre car avec la distance d’un mètre, de 30 couverts dans une petite salle, ils vont peut-être passer à 10. Et donc le seuil de rentabilité ne sera pas atteint », estime le chef, connu pour ses formules chocs dans son émission « Cauchemar en cuisine » sur M6. Membre du Collectif des restaurateurs du Sud-Ouest, un groupe de réflexion de professionnels avec notamment le patron de la chaîne Bistrot Régent, Marc Vanhove, l’entrepreneur milite depuis le confinement pour la création d’un fonds de solidarité abondé par l’Etat, les assureurs et la profession elle-même.

13h39 : Rendez-vous le 12 septembre pour la reprise de la Liga en Espagne

La saison 2020/21 du Championnat d’Espagne de football commencera « le 12 septembre », a avancé Javier Tebas, le président de La Liga, ce vendredi. « L’important sera de connaître la date de fin de la saison (2019/20). La suivante (la saison 2020/21) commencera le 12 septembre », a annoncé Tebas ce vendredi.

« Si Dieu le veut, nous commencerons le 11 juin. Nous attendons que Madrid et Barcelone passent à la phase 2 (du déconfinement). Plus de 130 personnes travaillent actuellement pour que tout puisse se faire dans une nouvelle forme. Les voyages, l’organisation, tout. Nous sommes prêts », a promis le patron de l’organe qui gère le football professionnel en Espagne au sujet du retour à la compétition, prévu pour la fin de semaine du 8 juin.

13h36 : Une centaine de fonctionnaires de police auraient été confinés depuis le début des tests

 

13h30 : L’usine Renault de Maubeuge est à l’arrêt, les salariés sont en grève

L’usine Renault de Maubeuge (Nord) est à l’arrêt depuis ce matin, a indiqué à l’AFP l’intersyndicale, qui a appelé à la grève après que la direction du constructeur automobile en difficulté a annoncé la suppression d’environ 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France.

« Les annonces faites par Renault n’ont rien de rassurant pour l’avenir de notre site (…) Une seule alternative, le rapport de force ! », peut-on également lire sur les tracts de l’intersyndicale de l’usine (CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC, Sud).

12h55 : Ne vous plaignez plus d'avoir du faire des attestations en France ou de devoir payer 135 balles

Les autorités indonésiennes ont commencé à déployer un nouvel éventail de sanctions contre ceux qui violent les règles de distanciation sociale ou ne portent pas de masque: ils sont contraints à réciter des versets du Coran, isolés dans une maison «hantée» ou dénoncés, photo à l'appui, sur les réseaux sociaux.

L'archipel d'Asie du Sud-Est a déployé quelque 340.000 militaires dans une vingtaine de villes pour s'assurer que les mesures destinées à contenir la propagation du coronavirus soient appliquées. Mais des responsables locaux ont fait preuve d'encore plus de zèle. La province occidentale de Bengkulu a formé un escadron de 40 membres qui pourchassent ceux qui ne respectent pas le confinement et les forcent à porter un panneau sur lequel ils affirment qu'ils s'engagent à porter un masque et garder leurs distances à l'avenir. Ces photos de «hors la loi» sont ensuite publiées sur les réseaux sociaux pour obtenir un effet maximal.

12h45 : Les Bourses asiatiques prudentes avant la réponse de Trump à la Chine

12h45, vous venez de finir le dessert, votre ventre est lourd, il est temps de vous achever avec un peu d'économie et des bourses asiatiques. Alors en gros : les Bourses de Tokyo et Hong Kong ont fini ce vendredi dans le rouge, redoutant l'annonce par Donald Trump de sanctions américaines envers Pékin, tandis que les places de Chine continentale ont mieux résisté sur fond de redémarrage de l'économie mondiale.

12h35 : Les salariés de Carrefour « épuisés » expriment leur inquiétude dans une vaste enquête

Les salariés de Carrefour sont aux deux tiers « épuisés moralement et physiquement » et 76 % ne font pas confiance à l’entreprise pour évoluer, selon une enquête qui a recueilli 7.000 réponses, présentée ce vendredi par la CFDT, 2e syndicat du groupe, en visioconférence.

Le baromètre intitulé « Je note ma boîte », réalisé en face à face par 136 délégués CFDT de janvier à mars, accorde une note globale de 4,5 sur 10 à Carrefour. Selon Sylvain Macé, délégué syndical central Carrefour, il s’agit d’une première dans une entreprise en France.

Une enquête spécifique sur internet a recueilli plus de 1.000 réponses en mai sur la crise du Covid-19. Plus de 50% des salariés estiment que leurs conditions de travail se sont encore dégradées avec la pandémie.

Ils reconnaissent avoir des équipements de protection suffisants, avec un bémol chez les franchisés mais jugent les distances de sécurité insuffisamment respectées. Ils réclament des tests et craignent "très majoritairement" d'être contaminés à leur poste, d'autant que des collègues l'ont été. "Je ne peux vous donner aucun chiffre sur les contaminations et les décès, l'entreprise refusant de communiquer sur le sujet", a dénoncé Sylvain Macé.

12h25 : Parlons peu, parlons podcast

Avec toujours la douce voix d'Anne-Laetitia Béraud, interrogeant Frans Imbert-Vier, PDG d’UBCOM, agence de conseil en cybersécurité et souveraineté de la donnée.

12h15 : Pic de nouveaux cas en Iran, au plus haut depuis deux mois

Les autorités iraniennes ont annoncé vendredi un pic du nombre de nouveaux cas de la maladie Covid-19 recensés en 24h, le plus élevé en près de deux mois, avertissant que la situation empirait dans certaines régions. Le porte-parole du ministère de la Santé Kianouche Jahanpour a annoncé lors de son point-presse télévisé quotidien que 2.819 nouveaux cas avaient été confirmés, portant le nombre total à 146.668 infections recensées depuis l’annonce des premières contaminations mi-février.

Le nombre de nouveaux cas enregistrés a connu une hausse quasi constante depuis le 2 mai – date à laquelle le pays avait annoncé avoir atteint un plus bas en deux mois-- mais l’Iran n’avait pas enregistré une telle hausse depuis début avril. Le pays a commencé à assouplir mi-avril les restrictions et mesures destinées à enrayer la propagation de l’épidémie. Cette semaine, les restaurants ont pu rouvrir au public.

12h05 : La majorité face au « vertige » de la crise économique

« Pour la première fois depuis très longtemps, il va y avoir des gens qui n’auront plus rien à perdre », prévient le « marcheur » Bruno Bonnell. Interrogés par l’AFP, des parlementaires de la majorité décrivent leur « vertige » face à la crise économique et sociale, et leurs propositions après la « bulle » du confinement.

Déjà secoués par les gilets jaunes, ces élus LREM savent que des « temps très très difficiles » s’annoncent avec, « pour beaucoup de personnes, des pertes d’emplois, de logements parfois. Il faut qu’on soit au rendez-vous. Le travail est devant nous », insiste Laurianne Rossi, députée des Hauts-de-Seine. Entre les inquiétudes pour Renault, Camaïeu ou Conforama et l’Insee qui évoque un recul de 20 % du PIB pour le seul deuxième trimestre, les mauvaises nouvelles s’enchaînent déjà. Le Premier ministre Edouard Philippe a souligné jeudi la nécessité de combattre une « récession historique ».

11h55 : Record de décès quotidien en Russie

Avec 232 morts du Covid-19 recensés en 24 heures, la Russie a enregistré vendredi un nouveau record quotidien de décès, malgré des données épidémiologiques stables dans l'ensemble.

Le précédent record, datant du 26 mai, était de 174 décès. Les autorités avaient indiqué s'attendre à une hausse de la mortalité, des patients, maintenus en vie grâce à des respirateurs depuis des semaines, ayant peu de perspectives de guérison. La Russie comptabilise désormais 4.374 morts, un niveau qui reste faible par rapport à ceux enregistrés en Europe occidentale, au Brésil ou aux Etats-Unis.

11h45 : Un plan de relance viticulture annoncé par la Région Occitanie et la profession (ouiiiiii)

Un plan de relance de 14 millions d’euros pour la viticulture, durement touchée par la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus, a été annoncé vendredi par la présidente de la région Occitanie Carole Delga (PS) et les acteurs de la filière vin.

Pour Carole Delga, cette initiative, présentée lors d’une visioconférence, est « d’une ampleur inédite en France au regard des moyens mobilisés » à part égale par la région (7 millions d’euros) et les acteurs de la filière. « C’est un plan sur 18 mois », qui s’appliquera « à partir du 18 juillet… avec une gouvernance collective » à travers un « comité de coordination » qui comprendra notamment des représentants de la région Occitanie, des fédérations des métiers vignerons coopérateurs, vignerons indépendants, metteurs en marché (Fédération des metteurs en marché direct, Syndicat du négoce des Pyrénées orientales…), de la Chambre régionale d’agriculture et de l’agence Ad’Occ, a précisé Carole Delga.

 

 

11h35 : Soupçons sur les chiffres de certaines régions italiennes

Certaines régions italiennes trichent-elles sur les chiffres de l’infection par le coronavirus ? Les doutes et la polémique montent dans la péninsule, particulièrement concernant la Lombardie, région la plus touchée par le Covid-19, alors que le pays se prépare à rouvrir ses frontières.

« On peut raisonnablement soupçonner que certaines régions utilisent des astuces pour ne pas avoir à fermer à nouveau », a déclaré jeudi à la RAI24 Nino Cartabellotta, responsable de la Fondazione GIMBE, un groupe de réflexion sur la santé. « La Lombardie est l’une d’entre elles ». Là-bas, a-t-il dit, il y a eu « trop de choses étranges dans les données des trois derniers mois », y compris des personnes comptées comme étant guéries à leur sortie de l’hôpital mais toujours malades.

11h25 : « Inquiétudes » de scientifiques sur l’étude du Lancet autour de la chroloquine

Allez zou, une pièce de plus dans le feuilleton. Des dizaines de scientifiques ont publié une lettre ouverte exprimant leurs "inquiétudes" sur les méthodes de la vaste étude parue dans le Lancet, ayant conduit à la suspension d’essais cliniques sur l’hydroxychloroquine.

Parue le 22 mai, l’étude se fonde sur les données de quelque 96.000 patients hospitalisés entre décembre et avril dans 671 hôpitaux, et compare l’état de ceux qui ont reçu le traitement à celui des patients qui ne l’ont pas eu. Elle conclut que la controversée hydroxychloroquine ne semble pas être bénéfique aux malades du Covid et pourrait même être néfaste.

11h15 : L’Etat donnera « environ 750 millions d’euros » aux collectivités pour compenser leurs pertes

Le Premier ministre Edouard Philippe a présenté vendredi « un mécanisme de compensation des recettes fiscales et domaniales » des collectivités à hauteur « d’environ 750 millions d’euros » qui doit concerner entre 12 et 14.000 communes.

Le chef du gouvernement a également indiqué qu’il allait doter « d’un milliard d’euros supplémentaires » des fonds pour accompagner les investissements « verts » des communes, à l’issue d’une réunion avec les représentants des associations de maires à Matignon

11h05 : Le taux d’inflation de la zone Euro au plus bas en mai à 0,1 % 

Le taux d’inflation annuel de la zone euro à de nouveau ralenti en mai, à 0,1 %, en grande partie à cause de la chute des prix de l’énergie, a annoncé vendredi l’Office européen des statistiques Eurostat dans une première estimation.

En mars, au début des mesures de confinement contre la pandémie dans les 19 pays de la zone euro, le taux d’inflation était de 0,7 %. Il avait ensuite reculé à 0,3 % en avril.

10h55 : Un éminent virologue cible d'attaques en Allemagne par les anti-confinement

Le virologue berlinois Christian Drosten, l'un des experts mondiaux les plus éminents sur le Covid-19, est devenu le bouc émissaire de la mouvance conspirationniste et des opposants aux restrictions en Allemagne au point d'être menacé de mort. En quelques semaines, le directeur de l'Institut de virologie du grand hôpital universitaire Charité à Berlin est devenu la cible de la colère contre les restrictions liées à la pandémie, née en avril avec des manifestations hebdomadaires dans tout le pays.

Inconnu du grand public il y a quelques mois encore, son nom apparaît ainsi à côté de ceux de la chancelière Angela Merkel ou du ministre de la Santé Jens Spahn dont les manifestants, un assemblage hétéroclite d'adeptes de théories du complot, d'extrémistes de droite mais aussi d'Allemands inquiets, réclament la démission immédiate. 

10h45 : La Bourse de Paris perd 1,41 % en attendant la conférence de Trump

La Bourse de Paris s’affaiblissait vendredi matin (-1,41 %) en attendant une conférence de presse où Donald Trump doit annoncer vendredi ce qu’il va « faire vis-à-vis de la Chine ». A 10 h 05, l’indice CAC 40 cédait 67,12 points à 4.704,27 points. La veille, la cote parisienne avait fini pour la quatrième séance dans le vert (+1,76 %).
Je ne comprends toujours rien à la Bourse mais à force de liver son cours tous les jours, je m’y suis attaché et ça me fait toujours de la peine quand elle perd des points.

10h35 : Les Galeries Lafayette à Paris rouvrent samedi après un feu vert de la préfecture de police

Les Galeries Lafayette vont rouvrir samedi matin à la suite du feu vert de la préfecture de police, a annoncé vendredi le grand magasin parisien, fermé depuis près de trois mois à cause de l’épidémie de coronavirus.

Cette décision fait suite à un arrêté vendredi de la préfecture de police de Paris abrogeant celui du 13 mai qui avait ordonné la fermeture au public des Galeries Lafayette Haussmann, « en vue de prévenir la propagation » du virus.

10h25 : Bruxelles lance un site d’information pour les vacanciers intra-UE

La Commission européenne met la dernière main à un site internet devant aider les Européens qui souhaitent passer leurs vacances dans d’autres pays de l’UE à y voir clair, a indiqué le commissaire au marché intérieur Thierry Breton vendredi sur BFM Business.

Le site en question, baptisé Reopen.eu, va « centraliser l’ensemble des bonnes pratiques de manière à ce que si vous voulez vous déplacer au sein de l’UE, vous saurez comment faire pour aller d’un point à un autre et ce que vous trouverez à l’arrivée, y compris en termes de précaution », a expliqué Thierry Breton. Ho ce beau projet de vacances en Slovénie qui renaît de ses cendres.

10h15 : PIB en recul de 5,3% au premier trimestre en Italie, encore plus qu'anticipé

L'Italie, frappée de plein fouet par l'épidémie de nouveau coronavirus, a subi une chute de 5,3% de son Produit intérieur brut (PIB) au premier trimestre par rapport au précédent, un recul encore plus important qu'anticipé, selon les chiffres de l'institut national Istat publiés vendredi.

Fin avril, lors d'une première estimation, l'Istat avait fait état d'une baisse de 4,7%.

10h05 : Doublement des arrêts cardiaques en région parisienne au pic du Covid-19

Le nombre d’arrêts cardiaques a doublé en région parisienne au pic de l’épidémie de Covid-19, qui tombait pendant le confinement, avec une réduction de près de moitié de la survie des patients concernés, selon des chercheurs.

Selon leur étude parue dans le journal The Lancet Public Health, seul un tiers environ de ces arrêts cardiaques « supplémentaires » enregistrés pendant cette période serait directement associé au Covid-19.

9h55 : La Fonderie de Bretagne (groupe Renault) ne « fermera pas », selon ladirection du site et la CGT

Et oui, ce live qui couvrait jadis l’évolution de l’épidémie va peu à peu couvrir l’impact de la crise économique. La phase 2 en somme.

9h45 : Muriel Pénicaud appelle les Français à « consommer » leur épargne pour relancer l’économie

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a appelé vendredi les Français à « ressortir » et « consommer » les 60 milliards d’euros « mis en épargne » pendant le confinement afin de « faire repartir » l’activité et « combattre » la crise économique et sociale.

« Je pense qu’il faut en tant que Français qu’on ose consommer, qu’on ose ressortir, maintenant qu’il y a les conditions sanitaires » pour le faire et « qu’on arrive mieux à vivre avec le virus », a-t-elle poursuivi. Selon la ministre, les Français ont « économisé et mis en épargne 60 milliards d’euros pendant la période de confinement ». « Cet argent, c’est bien aussi qu’il re-circule, parce que c’est ce qui va faire repartir le commerce, l’industrie, ça aidera beaucoup à la reprise d’activité », a-t-elle insisté.

 

 

9h35 : En Asie, les fausses informations alimentent la confusion

Dans certains pays d'Asie, un déluge de fausses informations et de canulars sur le nouveau coronavirus a envahi internet, alimentant la peur et la confusion. 

Depuis la mise en place dans la région, en février, des premières mesures destinées à lutter contre l'épidémie, l'AFP a recensé plus de 150 fausses informations relatives au confinement. Heureusement que c'est pas le cas en France (oui, c'est sarcastique je précise pour les Jean-Michel Premierdegrès)

9h25 : La consommation des ménages s’écroule d’un tiers en avril

La consommation des ménages en France a fondu d’un tiers (33,7 %) au mois d’avril par rapport à celle du mois de février, avant la crise sanitaire, et de 20,2 % par rapport à mars, selon des données publiées par l’Insee vendredi.

En avril, les Français ont été confinés durant l’intégralité du mois en raison de la pandémie de coronavirus, tandis que le confinement n’a été en place que durant la deuxième moitié du mois de mars. Par rapport à avril 2019, la consommation des ménages a également chuté de plus d’un tiers (34,1 %) le mois dernier. Attendez un peu le retour des bars mardi qu'on relance notre pouvoir d'achat les potes.

9h20 : La CFDT dénonce une « casse sociale » chez Renault et « se fera entendre par tous moyens »

La CFDT du groupe Renault a « dénoncé » vendredi matin le plan d’économies sur trois ans présenté par le constructeur automobile, que le syndicat a qualifié de « projet de casse sociale et de désindustrialisation ».

Le deuxième syndicat du groupe « se fera entendre par tous les moyens possibles pour aboutir à trouver des solutions compatibles avec le respect des salariés et l’avenir de tous les sites de Renault en France », a-t-il prévenu dans un communiqué. Renault veut supprimer environ 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France.

9h10 : Christophe Castaner fait appel « à la responsabilité et au civisme »

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a fait appel vendredi « à la responsabilité et au civisme » des Français pour la phase 2 du déconfinement, en faisant valoir que « nous n’avions pas gagné le combat contre le covid-19 en France et dans le monde ».

Il a insisté sur le fait que la règle des 100km, au-delà desquels il est interdit de se déplacer, était « encore en vigueur ce week-end » prolongé. « Il y aura encore des contrôles », a-t-il dit. Néanmoins, a-t-il poursuivi, « l’objectif n’a jamais été de sanctionner les Français par des procès-verbaux, mais de les protéger ».

8 h 58 : Pas d’allégement du protocole sanitaire dans les écoles avant la rentrée selon Jean-Michel Blanquer

Invité sur France Info, le ministre de l’Education a été clair sur le sujet : « Si nous allégeons le protocole sanitaire, ce sera pour la rentrée de septembre. » Ce qui signifie que les cours avec 15 élèves maximum par classe, le personnel éducatif masqué et le respect des mesures barrières vont perdurer jusqu’aux vacances.

8 h 56 : Mais oui, pourquoi ?

Delphine Bancaud, notre spécialiste éducation, vous explique.

 

8 h 50 : Un tiers de consommation en moins en avril par rapport à février

La consommation des ménages en France a fondu d’un tiers (33,7 %) au mois d’avril par rapport au mois de février, et de 20,2 % par rapport à mars, selon des données publiées par l’Insee vendredi. En avril, les Français ont été confinés durant l’intégralité du mois en raison de la pandémie de coronavirus, tandis que le confinement n’a été en place que durant la deuxième moitié du mois de mars.

8 h 49 : L’inflation se tasse fortement à 0,2 % sur un an en mai (Insee, provisoire)

8 h 47 : La chute du PIB au premier trimestre revue à la baisse à -5,3 % (Insee)

Comprendre : c’est moins mauvais que ce qui avait été dit dans un premier temps. L’Insee, révise ainsi sa précédente estimation d’une baisse de -5,8 % publiée fin avril. « Cette révision inhabituellement forte s’explique par le remplacement de certaines estimations et extrapolations pour le mois de mars, très affecté par les mesures de confinement » mises en place à partir du 17 mars, explique l’Institut national de la statistique dans un communiqué.

8 h 46 : La Corée (re)prend des mesures

La Corée du Sud a imposé vendredi des restrictions quant au nombre d’élèves que ses écoles peuvent accueillir à Séoul et ses environs dans l’espoir de circonscrire de nouveaux foyers de contamination au coronavirus. Crèches, écoles primaires et collèges de la zone métropolitaine de Séoul, où vit la moitié de la population du pays, ne pourront accueillir qu’un enfant sur trois, et les autres devront suivre un enseignement à distance.

La Corée du Sud fut fin février le deuxième pays le plus touché par l’épidémie après son foyer chinois, mais le gouvernement est parvenu à maîtriser la situation grâce à une stratégie très poussée de tests et de traçage des contacts des personnes infectées qui lui a valu les éloges des capitales étrangères.

8 h 42 : Les constructeurs de gondoles de Venise, grands oubliés de la crise

Il n’en reste qu’une poignée à Venise, nichés dans quelques recoins de la lagune : les « squeri », petits chantiers navals fabriquant les célébrissimes gondoles, comptent sur le retour des touristes, gage de salut pour leur activité ancestrale. De la multitude qui peuplait Venise au temps du peintre Canaletto, connu pour ses panoramas de la Sérénissime au XVIIIe, seuls quatre squeri ont survécu jusqu’à aujourd’hui, tous à l’arrêt ou presque depuis que l’épidémie de coronavirus a vidé la cité de ses gondoles.

« Venise sans les gondoles est sombre, elle n’a plus de sens », se désole Roberto Dei Rossi, l’un des rares charpentiers à perpétuer la tradition des « squeraioli », les constructeurs de ces barques noires et allongées, uniques au monde. « A chaque fois que j’en mets une nouvelle à l’eau, c’est comme assister à une naissance, c’est ma création », sourit ce Vénitien de 58 ans. Il dit produire quatre à cinq gondoles par an, chacune étant fabriquée entièrement à la main pendant près de 400 heures de travail.

8 h 33 : Suite de « l’affaire » des « matchs clandestins »

Gilles Varela, du bureau de 20 Minutes à Strasbourg, vous explique.

 

8 h 24 : Epicentral do Brasil

Le Brésil, considéré comme l’épicentre de la pandémie du coronavirus, a enregistré jeudi plus de 1.000 morts et un record national d’infections sur les dernières 24 heures. Quelque 26.417 nouvelles contaminations ont été répertoriées, pour un total de 438.238, selon le ministère de la Santé du deuxième pays le plus infecté au monde, derrière les Etats-Unis (plus d’1,7 million). Le Brésil a connu jeudi son troisième pire bilan quotidien en termes de décès, avec 1.156 morts, pour un total de 26.754.

8 h 15 : La terrasse mobile, salut des cafetiers ?

Mikaël Libert, de notre bureau de Lille, vous présente cette idée.

 

8 h 06 : Le Pérou durement touché

Le Pérou a dépassé jeudi la barre des 4.000 morts et mortes, depuis le début de l’épidémie de coronavirus en mars, avec 116 nouveaux décès en vingt-quatre heures, et plus de 141.000 cas enregistrés, a indiqué le ministère de la Santé. Ce pays andin est le deuxième le plus touché par l’épidémie de Covid-19 en Amérique latine après le Brésil. Il a enregistré 5.874 nouveaux cas en vingt-quatre heures, soit un nouveau chiffre record après les 5.772 cas enregistrés mardi. Le nombre de morts atteint désormais 4.099 dans ce pays de 33 millions d’habitants. Son système de santé est saturé, avec 8.395 patients hospitalisés, et une économie à moitié paralysée.

7 h 57 : On fait le point sur les annonces du gouvernement

Anissa Boumediene s’y est collée.

 

7 h 48 : Plus que 27 % des lits de réanimation occupés par des malades du Covid-19

C’est beaucoup, mais rappelons qu’au pire de la crise c’était… 136 %.

 

7 h 39 : Le Covid aggrave la crise chez Renault

Le constructeur automobile français Renault, en difficulté financière, a annoncé vendredi la suppression d’environ 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France, dans le cadre d’un plan d’économies de plus de 2 milliards d’euros sur trois ans. « Ce projet est vital », a déclaré la directrice générale Clotilde Delbos, citée dans un communiqué. Renault, qui souffre de surcapacités de production au niveau mondial, avait annoncé en février ses premières pertes en dix ans, entrant affaibli dans la crise provoquée par l’épidémie de Covid-19.

7 h 30 : Plus de 1.200 nouveaux morts aux Etats-Unis

Les Etats-Unis ont recensé jeudi 1.297 nouveaux décès dus au coronavirus en vingt-quatre heures, selon le comptage quotidien de l’université Johns Hopkins, qui fait référence, à 20 h 30 jeudi (00 h 30 GMT vendredi). Cela porte à 101.573 le nombre total de morts déplorés dans le pays, de loin le plus endeuillé par la pandémie, la barre symbolique des 100.000 morts ayant été franchie la veille.

7 h 21 : 5.810.331

C’est le nombre de personnes infectées par le nouveau coronavirus à travers le monde, comptabilisées par l’université américaine Johns-Hopkins, qui fait référence en la matière. La très mauvaise nouvelle c’est que depuis plusieurs jours, à la faveur du développement de l’épidémie en Amérique du Sud, le nombre de contamination journalière augmente à nouveau. Au point qu’hier, 117.000 nouvelles personnes ont été infectées. C’est la pire journée depuis le début de la pandémie.

Bonjour à tous et à toutes ! Bienvenue dans ce nouveau live quotidien de 20 Minutes sur la pandémie que le monde travers depuis le début de l’année. Bonne nouvelle : la « liberté va redevenir la règle » en France, dès mardi, comme l’a annoncé Edouard Philippe. Mauvaise nouvelle : dans le reste du monde le nombre de contaminations augmente. On suit tout ça ensemble.

Retrouvez les infos de la nuit sur notre précédent live.