Jair Bolsonaro porte le fils d'un de ses partisans sur ses épaules lors d'un rassemblement à Brasilia, le 31 mai 2020.
Jair Bolsonaro porte le fils d'un de ses partisans sur ses épaules lors d'un rassemblement à Brasilia, le 31 mai 2020. — AFP

CORONAVIRUS

Coronavirus : Plus d'un million de cas en Amérique latine et aux Caraïbes... 31 nouveaux décès dans les hôpitaux en France...

Retrouvez, avec nous, les derniers développements de la pandémie de Covid-19 en France et dans le monde...

L’ESSENTIEL

  • Ça baisse toujours ! Chaque jour il y a un peu moins de monde hospitalisé en France. 25 % des lits de réanimations sont occupés par des malades du Covid-19, contre 136 % au pire de la crise.
  • Le cap des 6 millions de cas confirmés à travers le monde a été atteint hier. Près de 370.000 de ces cas sont morts de la maladie, d’après les chiffres officiels et possiblement sous-estimés.
  • Le Brésil, nouveau grand foyer du virus, approche de 29.000 décès, soit le 4e total sur la planète, devant la France et ses 28.774 morts et mortes du Covid-19.

A LIRE

A VOIR

Ce live est à présent terminé, merci de l’avoir suivi jusqu’au bout ! Rendez-vous dès maintenant sur 20minutes.fr pour continuer à suivre l’actualité liée à la pandémie de Covid-19.

8h42 : Le marché automobile français continue à plonger

Le marché automobile français a encore plongé en mai, de 50,34 %, sous l’effet des mesures de confinement, toutefois la chute s’est ralentie par rapport aux mois précédents, selon des données publiées lundi par les constructeurs. En avril, les immatriculations s’étaient en effet effondrées de 88,8 %, après -72 % en mars selon les données publiées alors. A l’image de leurs concurrents étrangers, les groupes français ont encore souffert en mai. PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel) a enregistré un recul de 56,07 % des immatriculations de voitures particulières neuves tout comme le groupe Renault (Renault, Dacia, Alpine) avec 50,39 % d’immatriculations en moins, d’après les chiffres du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).

7h20 : Au Brésil, confinement et déconfinement à la carte selon les régions

Le coronavirus se répand à un rythme galopant au Brésil, avec des mesures de confinement et de déconfinement en ordre dispersé selon les Etats ou les villes de ce pays dont le président Jair Bolsonaro appelle à la levée des restrictions. Aucune politique n’a été mise en place au niveau national et les mesures d’endiguement de la pandémie ont en général été beaucoup moins strictes que celles qui ont été prises dans la plupart des pays européens ou dans l’Argentine voisine.

Les premières restrictions sont apparues dès la mi-mars au Brésil, avec notamment la fermeture des écoles dans de nombreuses villes, alors que le pays ne comptait qu’une centaine de cas confirmés et quelques jours avant le premier décès. Mais aujourd’hui, ce pays de 210 millions d’habitants aux dimensions continentales est un des principaux foyers de la pandémie et s’apprête à passer le cap des 30.000 morts. Hormis quelques exceptions, aucune mesure coercitive n’a été prise pour que la population reste chez elle. Même confusion en ce qui concerne le déconfinement, qui a débuté de façon graduelle dans certains Etats, mais pas tous, alors que le pays n’a pas encore atteint le pic de la pandémie.

6h44 : Moscou commence le déconfinement malgré des cas toujours nombreux
La capitale russe entame lundi une nouvelle étape de son déconfinement, autorisant les commerces non alimentaires à rouvrir et les habitants à se balader malgré un nombre de nouveaux cas quotidiens reparti à la hausse la semaine dernière. Après plus de deux mois de fermeture, de nombreux commerces vont rouvrir et les parcs de la capitale seront à nouveaux accessibles aux Moscovites, toutefois obligés de porter un masque dans l’espace public. Cafés, restaurants ou cinémas restent toutefois fermés et les rassemblements sont toujours interdits jusqu’à nouvel ordre. Depuis fin mars, un confinement strict a été imposé à la capitale russe, épicentre de l’épidémie de coronavirus dans le pays. Les Moscovites ne peuvent sortir que pour aller faire leurs courses, sortir leurs chiens et leurs poubelles. Un système de laissez-passer électronique a été instauré mi-avril pour faire respecter ces mesures. Avec de nouveau plus de 9.000 contaminations enregistrées dimanche sur une journée, la Russie a dépassé le seuil des 400.000 cas de malades du Covid-19 mais le taux de mortalité reste faible avec, jusqu’à présent, 4.693 décès recensés.

6h06 : Les écoles vont rouvrir en Corée du Nord

La Corée du Nord va rouvrir ses écoles, deux mois après les avoir fermées par mesure de précaution contre l’épidémie, rapporte lundi la presse sud-coréenne. Pyongyang n’a fait état d’aucun cas de Covid-19, une version dont doutent les experts. Le nouveau semestre scolaire, qui aurait dû commencer début avril, a été plusieurs fois reporté, même si certains lycées et certaines universités avaient été autorisés mi-avril à accueillir des étudiants. « Le nouveau semestre débutera dans les écoles primaires, les collèges et les lycées début juin, et des mesures de quarantaine ont été prises pour permettre la réouverture des crèches et des maternelles », rapporte l’agence sud-coréenne Yonhap citant la radio publique nord-coréenne. « Les autorités doivent mettre à disposition des thermomètres et des solutions désinfectantes à l’entrée de chaque école, dans les classes et les bureaux. Les employés des écoles et des crèches doivent se plier aux règles de lutte contre le virus », a-t-elle ajouté.

4h39 : Les écoles britanniques rouvrent sous un feu nourri de critiques
Les écoles britanniques, fermées depuis mi-mars, commencent lundi à rouvrir, étape clé mais aussi très critiquée du déconfinement voulu par les autorités, jugée prématurée par les syndicats enseignants et des collectivités locales. Le Royaume-Uni, avec plus de 38.000 morts testés positifs est le deuxième pays le plus endeuillé par la pandémie après les Etats-Unis et même, selon plusieurs études comparatives, le premier en termes de surmortalité rapportée à la population. Critiqué pour avoir tardé à agir, le gouvernement conservateur de Boris Johnson tente désormais de redémarrer une économie en berne.
Mais les premiers légers assouplissements du confinement décrété le 23 mars ont eu lieu dans la confusion mi-mai, ce que n’a pas arrangé la vive controverse provoquée par les déplacements de Dominic Cummings, l’influent conseiller de Boris Johnson. Le gouvernement estime que les conditions sanitaires sont réunies pour aller plus loin en Angleterre, tandis que les autres provinces ont choisi de temporiser.

4h11 : La pauvreté pourrait doubler en Cisjordanie
Le nombre de familles pauvres pourrait doubler cette année en Cisjordanie en raison de la pandémie, qui menace les finances publiques et l’emploi dans les Territoires palestiniens, souligne la Banque mondiale dans une étude rendue publique lundi. Jusqu’à présent, les Territoires palestiniens ont été relativement épargnés par la pandémie avec un total de 447 cas et trois morts recensés parmi les quelque cinq millions d’habitants de la Cisjordanie occupée et de la bande de Gaza. Mais la crise a plombé, comme en nombre d’endroits, l’activité économique au moment où les autorités locales sont sous pression pour accroître les mesures sanitaires et de relance économique.

3h42 : Washington a envoyé 2 millions de doses d’hydroxychloroquine au Brésil
Les Etats-Unis ont envoyé au Brésil deux millions de doses d’hydroxychloroquine, dont l’utilisation pour traiter le Covid-19 est controversée, a annoncé dimanche la Maison-Blanche. « Les peuples américain et brésilien sont solidaires dans la lutte contre le coronavirus. Aujourd’hui, pour preuve de cette solidarité, nous annonçons que le gouvernement américain a livré deux millions de doses d’hydroxychloroquine au peuple du Brésil », a indiqué l’exécutif américain dans un communiqué. L’hydroxychloroquine « sera utilisée de manière préventive pour aider à défendre les infirmières, les médecins et les professionnels de la santé contre le virus. Elle sera aussi utilisée comme traitement pour soigner les Brésiliens infectés », a-t-il ajouté.

2h57 : 598 nouveaux décès aux Etats-Unis

Cela porte à 104.356 morts le bilan de la pandémie dans le pays, selon le décompte quotidien publié dimanche par l’université Johns Hopkins. Un total de 1.788.762 cas étaient recensés dimanche aux Etats-Unis, de loin le pays du monde le plus touché par le Covid-19, selon cette université basée à Baltimore (est).

2h22 : Feu vert pour le GP de Grande-Bretagne de F1

Le gouvernement britannique va exempter les sportifs de haut niveau de la quarantaine obligatoire de 14 jours visant les voyageurs arrivant en Grande-Bretagne, ce qui va permettre la tenue de deux courses sur le circuit de Silverstone comptant pour le Championnat du monde de Formule 1, rapporte dimanche la BBC, selon laquelle le Grand Prix de Grande-Bretagne se déroulerait, à deux reprises cette saison, les 2 et 9 août. La saison 2020 de F1 doit débuter avec deux premières courses en Autriche les 5 et 12 juillet. La Hongrie doit également accueillir une course, a priori le 19 juillet.