Coronavirus : La pandémie a fait au moins 397.179 morts dans le monde...

CORONAVIRUS Retrouvez avec nous les derniers développements de la pandémie de Covid-19

J.-L. D. & R. G.-V.

— 

Des ambulances à Boston.
Des ambulances à Boston. — AMERICA / Getty Images via AFP

L’ESSENTIEL

  • Le nombre de personnes hospitalisées en réanimation en France à cause du Covid-19 a continué à refluer samedi, avec 35 malades en moins en vingt-quatre heures, à 1.059.
  • Plus de 6,8 millions de cas de Covid-19 ont été comptés à travers le monde depuis le début de la crise, en Chine, fin 2016. Le bilan approche la barre des 400.000 décès officiellement recensés.
  • Alors que le Brésil est le nouvel épicentre de la pandémie, son président d’extrême droite, Jair Bolsonaro, a, après Trump, annoncé qu’il pourrait quitter l’OMS en raison de son « parti pris idéologique ».

A LIRE

A VOIR

 

Ce live est terminé, merci de l’avoir suivi. Rendez-vous tout de suite sur 20minutes.fr pour continuer à suivre en direct l’actualité liée au Covid-19

7h28 : Jeter un masque par terre pourrait bientôt coûter 135 euros

Jeter des déchets sur la voie publique, un masque ou encore un mégot pourra être sanctionné d’une amende de 135 euros, contre 68 euros actuellement, selon un projet de décret, a annoncé dimanche la secrétaire d’Etat à la Transition écologique Brune Poirson. Ce projet de décret, qui concerne aussi bien les masques, les gants, les mégots ou encore les dépôts sauvages d’ordures, devrait être présenté mi-juin. L’amende pourrait même monter à 375 euros, voire 750 euros si la police établit un procès-verbal et le transmet au tribunal, selon le ministère.

6h41 : L’Opep + prolonge en juillet ses coupes drastiques de production

Les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés sont convenus samedi de prolonger en juillet la réduction historique de production à laquelle ils s’astreignent depuis le 1er mai, alors que la demande en pétrole subit toujours les conséquences économiques du coronavirus. Selon le ministre algérien de l’Energie Mohamed Arkab, cité par l’agence APS, le but de l’accord est « d’asseoir et d’assurer une stabilité sur le marché pétrolier entre l’offre et la demande ».

Face à la chute brutale de cette dernière et des prix du brut, les membres du cartel et leurs partenaires s’étaient engagés le 12 avril à une réduction historique de leur production de 9,7 millions de barils par jour (mbj) pour les mois de mai et de juin, qui devait passer à 7,7 mbj à compter du 1er juillet et jusqu’à décembre, puis à 5,8 mbj de janvier 2021 à avril 2022. Interrogé par l’AFP, Mohamed Arkab évoque néanmoins le chiffre de 9,6 mbj pour le mois de juillet, soit 100.000 barils par jour en moins que pour mai et juin, une information qui ne figure pas dans le communiqué de l’Opep.

5h46 : Le Danemark rouvre ses piscines et salles de sport
Le Danemark poursuit son déconfinement et a annoncé samedi la réouverture à compter de lundi de ses centres intérieurs sportifs et de loisirs, dont les piscines et les salles de sport, près de trois mois après leur fermeture. Sont concernés par cette reprise « les sports en intérieur et associations qui ne sont pas déjà ouverts, ainsi que (…) tous les locaux où se déroulent des activités sportives et de loisirs, notamment les salles de jeux, des aires de jeux et de baignade, les piscines et les centres de fitness », a annoncé le ministère de la Culture sur son site. Ce n’est cependant pas sans restrictions que les habitués des salles, bassins et autres terrains intérieurs de jeux pourront de nouveau reprendre leur activité. Des mesures seront annoncées « dès que possible » pour assurer la distanciation et la bonne hygiène, a assuré la ministre de la Culture Joy Mogensen, citée par l’agence de presse Ritzau.
Depuis le début de l’épidémie, le Danemark a enregistré quelque 12.000 cas de nouveau coronavirus, dont 587 mortels.

4h54 : Grave pénurie d’oxygène médical au Pérou
Le Pérou, second pays le plus touché d’Amérique latine par la pandémie derrière le Brésil, fait face à une pénurie d’oxygène médical, a reconnu samedi le ministère de la Santé. Les 9.500 malades hospitalisés dans le pays ont conduit le système hospitalier péruvien au bord de l’effondrement, notamment à cause du manque d’oxygène, qui a été décrété jeudi « ressource stratégique » par les autorités. Selon des sources du ministère de la Santé, il manque dans le pays quelque huit mille bouteilles d’oxygène médical, que ne peuvent produire des usines submergées par la demande. Le gouvernement a annoncé des mesures afin de fournir des bouteilles d’oxygène le plus vite possible et de les importer si nécessaire.

4h19 : 749 décès supplémentaires aux Etats-Unis, inquiétude sur les contaminations lors des manifestations

Le nouveau coronavirus a tué 749 personnes supplémentaires aux Etats-Unis au cours des dernières 24 heures, selon le bilan dans la nuit de samedi à dimanche de l’université Johns Hopkins. Cela porte à 109.791 le nombre total de décès dus au Covid-19 aux Etats-Unis, où plus de 1,9 million de cas ont été recensés. Quelque 500.000 personnes ont été guéries à ce stade, selon l’université située à Baltimore (est des Etats-Unis).

Au plus fort de la crise, mi-avril, les Etats-Unis enregistraient autour de 3.000 morts par jour. Désormais, ce chiffre est tombé autour de 1.000 décès et 20.000 contaminations quotidiennes. Mais les personnels de santé s’inquiètent des manifestations d’ampleur qui se tiennent depuis plus d’une semaine à travers le pays pour protester contre les brutalités policières et le racisme. Elles pourraient éventuellement entraîner un rebond des contaminations dans les prochaines semaines.

3h47 : Vers des règles moins strictes pour les écoliers ?
Les règles sanitaires pour les enfants à l’école pourraient être allégées d’ici fin juin, notamment pour « les repas, les récréations ou le sport », estime dans le Journal du dimanche le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy. Ce conseil d’experts chargé d’éclairer le gouvernement doit aussi se pencher, « courant juin », sur la question de la rentrée de septembre pour voir comment le lourd protocole actuel « pourrait être un peu simplifié, fluidifié, à la lumière des connaissances actuelles », ajoute son président. Contrairement à une idée répandue au début de l’épidémie de Covid-19, les enfants ne semblent pas être les principaux propagateurs du virus et semblent moins contagieux que les adultes, selon les conclusions de chercheurs français.

3h19 : Rio de Janeiro assouplit le confinement
Le gouverneur de Rio de Janeiro a annoncé l’assouplissement à partir de samedi des mesures de confinement, et signé un décret autorisant la réouverture partielle des bars, restaurants, centres commerciaux et la reprise de certaines activités sportives. L’Etat de Rio de Janeiro, avec plus de 6.400 décès et 63.000 cas de Covid-19, est le deuxième avec le plus grand nombre de victimes de la pandémie au Brésil. Le Brésil compte plus de 600.000 cas de contamination pour 35.000 décès.

2h46 : Aubry plaide pour un « plan de reconstruction écologique » de 50 milliards par an
La maire PS de Lille Martine Aubry plaide, face à la crise consécutive à l’épidémie, pour un « plan de reconstruction écologique » de 50 milliards d’euros par an, dans une tribune publiée dans Le Journal du Dimanche. « Sauver nos entreprises et nos emplois, voilà la priorité des priorités », insiste l’ancienne ministre de l’Emploi et de la Solidarité, mais si le plan de relance « repose sur les recettes d’avant, les crises reprendront comme avant, tôt ou tard ». C’est pourquoi, à ses yeux, « la deuxième priorité immédiate est l’investissement dans la transition énergétique ». « Nous devons nous engager résolument pour atteindre (une société bas carbone) avant 2050. Je rêve d’une France en effervescence : rénovation des logements, transports collectifs, fret ferroviaire, centrales solaires et thermiques, recyclage des produits, agriculture bio et locale… », souligne Martine Aubry, en lice pour le second tour des municipales le 28 juin.

2h21 : Le gouvernement brésilien accusé de « rendre invisibles » les morts

Les autorités régionales de santé au Brésil ont accusé samedi le gouvernement de Jair Bolsonaro de « rendre invisibles » les morts du coronavirus, après qu’un responsable du ministère de la Santé eut mis en doute le bilan officiel. « La tentative autoritaire, insensible, inhumaine et contraire à l’éthique de rendre invisibles les morts du Covid-19 ne prospérera pas », a affirmé le Conseil national des secrétaires de la santé, organisation qui réunit ces autorités. La veille, le ministère avait cessé de communiquer sur le total des morts au Brésil, pour ne plus donner que le nombre des dernières 24 heures. Le site Internet avec les statistiques publiques avait aussi été supprimé ce jour-là, et est revenu en ligne samedi avec seulement les chiffres sur le dernier jour, sans bilan régional ni antérieur. « Du point de vue de la santé, c’est à une tragédie que nous assistons (…) Ne pas informer signifie que l’Etat est plus nuisible que le virus », a accusé samedi l’ancien ministre de la Santé de Jair Bolsonaro, Luiz Henrique Mandetta, limogé en avril après avoir exprimé son désaccord avec la politique du gouvernement fédéral.

1h52 : Aucun cas positif dans la dernière vague de dépistage en Premier League

Aucun cas positif au Covid-19 n’a été recensé dans la dernière vague des tests de dépistage réalisés parmi les clubs de première division du championnat anglais de football, a annoncé samedi la Premier League dans un communiqué. Cette annonce apparaît de bon augure pour la reprise du championnat anglais, prévue pour le 17 juin.

Au total, 1.195 joueurs et membres du personnel des clubs de l’élite anglaise ont été testés lors de la sixième série de tests de dépistage, qui s’est déroulée jeudi et vendredi. Sur l’ensemble des 6.274 tests effectués sur les joueurs de la Premier League et le personnel des clubs, seuls 13 sont revenus positifs au nouveau coronavirus. Après la reprise du championnat, les tests doivent se poursuivre à un rythme bihebdomadaire pour s’assurer que de nouveaux cas n’apparaissent pas.

1h14 : 31 morts en 24h en France, le reflux continue en réanimation

Le nombre de morts liés au Covid-19 a augmenté de 31 dans les hôpitaux sur les dernières 24h en France, selon le site internet du gouvernement samedi, portant le total, avec les Ehpad, à 29.142 depuis le début de l’épidémie. Le nombre de décès dans les Ehpad n’a en revanche pas été mis à jour. Selon les dernières données disponibles, datant du 2 juin, ils se montaient à 10.350. Le nombre de personnes hospitalisées en réanimation à cause de cette maladie a continué à refluer, avec 35 malades en moins en vingt-quatre heures, à 1.059, selon ce bilan basé sur les données de Santé publique France. C’est le chiffre le plus bas depuis le 18 mars. Il continue ainsi son recul permanent depuis début avril où le pic en réanimation avait été atteint avec plus de 7.000 patients en état grave (pour une capacité nationale en soins intensifs de l’ordre de 5.000 lits avant la crise).

21h21 : Bilan de la pandémie dans le monde
La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 397.179 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles ce samedi. Plus de 6.827.260 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont au moins 2.963.800 sont aujourd’hui considérés comme guéris. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.
Depuis le comptage réalisé la veille, 4.295 nouveaux décès et 130.417 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès sont le Brésil avec 1.005 nouveaux morts, les États-Unis (789) et le Mexique (625).

19h30 : Nouveau record de morts en 24 heures au Chili

Le Chili a enregistré 93 morts du nouveau coronavirus dans les dernières 24 heures, un chiffre record depuis le début de la pandémie dans le pays en mars, ce qui porte le bilan total à 1.541 morts, a annoncé samedi le gouvernement.

Toujours dans les 24 heures écoulées, 5.246 nouveaux cas de contamination ont été recensés, pour un total de 127.745 depuis le premier cas détecté le 3 mars, selon Paula Daza, sous secrétaire d’Etat à la santé publique.

18h50 : L’Opep + prolonge en juillet ses coupes drastiques de production

Les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés se sont accordés samedi pour prolonger d’un mois la réduction de production auxquels ils s’astreignent depuis début mai pour stabiliser les prix du brut, selon le ministre de l’Energie des Emirats arabes unis.

« Les pays de l’Opep et de l’Opep + ont convenu à l’unanimité de prolonger les réductions actuelles jusqu’à la fin du mois de juillet », a indiqué Suhail Al Mazroui sur tweeter.

18h30 : Des cérémonies intimistes sur les plages du Débarquement pour l'anniversaire du D-Day

Les cérémonies du 76e anniversaire du Débarquement de Normandie, le 6 juin 1944, se sont déroulées samedi à huis clos et sans vétérans, dans une ambiance formelle due à l'épidémie de Covid-19, qui contraste avec les festivités et la foule de 2019.

A Vierville-sur-Mer (Omaha Beach), l'un des principaux théâtres du Débarquement, une cérémonie inaugurée par deux survols de la Patrouille de France a rassemblé moins d'une centaine de personnes, dont les ambassadeurs de huit pays alliés (Etats-Unis, Canada, Danemark, Royaume-Uni, Pologne, Belgique, Norvège, Pays-Bas) et de l'Allemagne, devant le Monument de la Garde nationale des Etats-Unis. 

18h10 : Pas de bilan des décès actualisé avant lundi

Pour la première fois en trois mois, la Direction générale de la Santé ne communiquera pas le nouveau bilan du nombre de morts à l'hôpital, ni aujourd'hui ni demain. Ce bilan sera actualisé à nouveau lundi.

17h50 : Vainqueur à Leverkusen, le Bayern à un pas du titre

La route du titre se transforme en autoroute! Le Bayern Munich a surclassé Leverkusen samedi pour porter provisoirement son avance à 10 points sur Dortmund, qui accueille le Hertha Berlin à 18h30.

17h30 : « Ouais ils sont sympas vos lives (oui je m'auto-invente des compliments, tout va bien), mais y a aussi une vie à part le coronavirus »

Tout à fait et c'est à lire ici

 

17h10 : Au Liban, des centaines de manifestants antipouvoir de retour dans la rue

Des centaines de Libanais ont manifesté samedi dans le centre de Beyrouth pour dénoncer l'impuissance du gouvernement face à l'effondrement économique, des heurts éclatant toutefois avec des partisans du mouvement chiite du Hezbollah.

La mobilisation de samedi sur la place des Martyrs s'est accompagnée de tirs de gaz lacrymogènes des forces de l'ordre. Elle est la première depuis que les autorités ont commencé à alléger les mesures de confinement, imposées à la mi-mars pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus.

17h00 : Dimanche sera frais

Le temps dimanche, restera très frais sur l'ensemble du pays, selon les prévisions de Météo-France. Des Pyrénées au Languedoc-Roussillon (ma région de naissance si vous voulez en savoir plus sur ma vie après trois mois de live) et aux Alpes, le ciel sera très nuageux en début de journée avec des pluies orageuses, parfois marquées, sur les Alpes.

Au fil de la matinée les précipitations se cantonneront aux reliefs pyrénéen et alpin. L'après-midi, alors que les pluies s'atténueront sur les Pyrénées, les averses redeviendront parfois orageuses sur les Alpes, et s'étendront jusqu'au nord de la Corse. Sur le reste du pays, hormis près de la Manche, la matinée sera plutôt calme avec de belles éclaircies, mais des températures fraîches.

 

16h50 : Bruxelles autorise un plan de soutien de 5 milliards d’euros pour soutenir la recherche contre le coronavirus

La Commission européenne a autorisé un plan de soutien de 5 milliards d’euros soumis par la France pour soutenir la recherche, le développement et la fabrication de produits utiles à la lutte contre le coronavirus.

« Ce régime-cadre français d’un montant de 5 milliards d’euros soutiendra la recherche et le développement ainsi que les investissements dans les infrastructures d’essai et de mise à niveau et dans la fabrication de produits utiles à la lutte contre le coronavirus, tels que les médicaments, les vaccins et les vêtements de protection », a expliqué la commissaire à la Concurrence Margrethe Vestager dans un communiqué.

16h30 : Nous aussi Ricky

 

16h10 : Lloris a profité de la coupure pour se « régénérer »

Le gardien de but français et capitaine de Tottenham Hugo Lloris a déclaré samedi avoir profité de l’interruption de la saison, en raison du coronavirus, pour se « régénérer ».

« Cette saison aura été étrange pour tous les joueurs, partout dans le monde », a déclaré Lloris sur le site officiel de Tottenham. « Dans ce genre de situation on essaie de positiver. Dans mon cas, j’en ai profité pour me régénérer ».

16h00 : L’Opep + se penche sur les coupes dans la production de pétrole

Les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), réunis en visioconférence, ont commencé samedi à débattre des suites de leur réduction drastique de la production mise en place pour contrer les effets de la pandémie de coronavirus.

Leur réunion, initialement prévue la semaine prochaine, a débuté peu après 12 h 00. Les 13 pays du cartel retrouveront leurs 10 alliés de l’Opep +, dont la Russie, à l’occasion d’une seconde réunion prévue à 14 h 00, selon un communiqué de l’organisation.​

15h50 : Un plan d’aide financière présenté dans « les semaines à venir »

Le président de la Fifa Gianni Infantino a déclaré qu’il espérait présenter un plan d’aide financière pour le football lors de la prochaine réunion du Conseil de l’instance mondiale « dans les semaines à venir », dans un message vidéo adressé samedi aux associations membres.

« Dans un esprit de consultation constructive et avec l’intérêt de l’ensemble du football à l’esprit, la Fifa travaille sans relâche pour présenter une solution au Conseil de la Fifa dans les semaines à venir », a expliqué le dirigeant.

15h40 : L’Afghanistan craint « une catastrophe » face à l’épidémie qui progresse

L’Afghanistan commence à manquer de lits d’hôpital, alors que l’épidémie de coronavirus progresse rapidement, ont annoncé les autorités, qui disent s’attendre à « une catastrophe » dans ce pays très pauvre.

L’Afghanistan a enregistré officiellement 761 nouveaux cas de Covid-19 sur les dernières 24h, portant le total à 19.551. « Quasiment tous nos lits (d’hôpital) sont occupés, nous n’aurons bientôt plus aucune capacité d’accueil », a déclaré samedi aux journalistes le ministre de la Santé Ahmad Jawad Osmani.

15h30 : Manifestation jusqu’à l’usine Renault de Choisy-le-Roi, promise à la fermeture

« Non à la casse du moteur d’emploi » : des centaines de salariés, élus et habitants de Choisy-le-Roi ont pris part samedi à une marche vers l’usine Renault de cette ville de banlieue parisienne, que le constructeur automobile prévoit de fermer.

En présentant la semaine dernière un plan de 2 milliards d’euros d’économies à réaliser sur trois ans, le président de Renault, Jean-Dominique Senard, avait annoncé que l’usine de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) serait le seul des 14 sites industriels du groupe en France à fermer, à l’horizon 2022.

15h20 : Airbus Helicoptères s’attend à une baisse « sensible » des commandes

J’ai pas un BTS « Vente d’hélicoptères dans le monde, cause et conséquence » mais je pense qu’ils ont raison de s’inquiéter.

15h10 : Les parcs nationaux rouverts lundi aux touristes en Afrique du Sud

Les parcs nationaux d’Afrique du Sud, qui accueillent chaque année plus de 6 millions de touristes, ont annoncé samedi qu’ils rouvriraient lundi leurs portes, fermées depuis plus de deux mois pour cause de pandémie de coronavirus.

Ces parcs, dont le fameux Kruger (nord-est) très prisé des amateurs de safaris, seront initialement accessibles, pour des raisons sanitaires, aux seuls automobilistes désireux de les visiter à bord de leurs véhicules.

14 h 55 : On ferme à Rungis

Le funérarium temporaire aménagé à Rungis (Val-de-Marne) pour accueillir les défunts ayant succombé au coronavirus va être fermé « en raison de l’évolution positive » de l’épidémie en Ile-de-France", a annoncé samedi la Préfecture de police de Paris (PP). En pleine crise sanitaire, ce centre avait été ouvert le 3 avril dans un hall du marché de Rungis pour accueillir les cercueils des victimes de l’épidémie, dans l’attente de leur inhumation ou crémation.

« Le ralentissement de la progression de l’épidémie de Covid-19, observée depuis plusieurs semaines, se poursuit en Ile-de-France », explique la préfecture de police dans un communiqué. « Les opérateurs funéraires d’Ile-de-France sont à nouveau en capacité de prendre en charge l’intégralité des cercueils des défunts ». Le funérarium « n’accueillait plus de nouveaux cercueils depuis le mercredi 13 mai pour se concentrer uniquement sur leur sortie progressive », précise le document.

14 h 44 : Sors ! Sors !

Clément Rodriguez vous explique les tenants et aboutissants de cet éventuel drame.

 

14 h 33 : Test de tests en outre-mer

Le gouvernement a annoncé samedi la mise en place, à compter du 9 juin, d’un « protocole sanitaire expérimental » à l’entrée des territoires ultramarins de Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et La Réunion, qui pourrait, grâce à des tests, alléger la quarantaine. A partir du 9 juin, ces passagers seront invités à réaliser dans les 72 heures précédant leur vol un test virologique (RT-PCR) de détection du coronavirus.

A leur arrivée dans les territoires concernés, ceux qui présenteront un test négatif « bénéficieront d’une procédure accélérée de traitement à l’aéroport et effectueront sept jours de quarantaine », suivis d’un nouveau test virologique. Si ce test s’avère à nouveau négatif, les voyageurs « pourront sortir de leur domicile », avec port du masque et application stricte des mesures de distanciation sociale, « et ce durant une semaine », en s’abstenant également « de participer à des rassemblements » et en évitant les contacts avec des personnes à risque.

14 h 22 : Owwww

 

14 h 11 : La difficile gestion des morts et des mortes en Inde

Les corps de victimes du coronavirus affluent à New Delhi et les bûchers traditionnels comme les crématoriums modernes fonctionnent jusque tard dans la nuit pour leur crémation, pendant que le bilan de la pandémie s’aggrave. Au Nigambodh Ghat, près du Fort rouge, où se situe un crématorium électrique voisin du plus ancien et principal site de crémation de la capitale indienne, la fumée des bûchers en plein air pique les yeux des employés et des familles qui se recueillent. L’installation reste ouverte plus longtemps qu’à l’accoutumée, dès 8 h 00 du matin jusqu’à tard dans la nuit.

L’Inde fait partie des pays les plus touchés par la maladie Covid-19 avec officiellement quelque 240.000 cas et plus de 6.700 morts dont 650 à Delhi --davantage estiment les médias. Selon la commission qui gère Nigambodh Ghat, plus de 500 personnes mortes du coronavirus ont été incinérées sur le site en deux mois. Dans la capitale indienne, trois autres sites de crémation et au moins deux cimetières accueillent les corps des victimes du virus.

14h00 : Suivez avec nous le spleen de notre journaliste société, traînant ses humeurs tel les ailes trop grandes de l'albatros de Baudelaire

 

13h50 : Une manifestation de la CGT Spectacle dispersée par la police

Une manifestation rassemblant quelques dizaines de professionnels de la culture, à l’appel de la CGT Spectacle, a été dispersée samedi à Paris par un important déploiement policier. Les forces de l’ordre ont procédé à des contrôles d’identité, arguant de l’état d’urgence sanitaire, avant de disperser ce rassemblement réclamant « des mesures concrètes » pour la culture, laminée par la crise sanitaire.

« S’il y a des amendes, on contestera », a assuré Denis Gravouil, de la CGT Spectacle, qui a dénoncé une dispersion « illégale » menée par une cinquantaine de policiers. Le représentant syndical affirme avoir reçu « un mail refusant l’autorisation de manifester », mais aucun « arrêté d’interdiction » n’a été publié dans la foulée. Des rassemblements similaires ont eu lieu en France, sans mobiliser : une cinquantaine de manifestants à Lille, une dizaine à Strasbourg et Lyon…

13h40 : Les jolies colonies de vacances

Le gouvernement souhaite financer « 250.000 départs » en colonies de vacances « apprenantes », dont « 200.000 » places réservées à des « jeunes issus des quartiers prioritaires de la ville », précise dans un entretien à Ouest-France le secrétaire d’Etat à la Jeunesse Gabriel Attal.

Ces colonies de vacances, destinées aux 3-17 ans, bénéficieront aussi aux enfants de personnels « indispensables à la gestion de la crise sanitaire » ou ceux « ayant décroché de l’enseignement à distance faute d’équipement Internet », selon le ministère.

13h20 : L’opposition critique le projet gouvernemental de commission d’enquête

La commission d’enquête créée par le gouvernement « est une bizarrerie institutionnelle » et « ce qui m’inquiète dans cette pseudo commission indépendante, au-delà de la supercherie, c’est surtout qu’on voit bien finalement l’objectif, c’est d’étouffer les choses par des comités d’experts » alors que « ça doit être le retour du politique », a déclaré sur Europe 1 Damien Abad (LR).

En outre, cette commission « apparaît à quelques égards déplacée par rapport aux commissions d’enquête qui seront mises en place à l’Assemblée nationale et au Sénat. Il faut respecter les institutions, respecter le travail parlementaire, et faire en sorte que ce soit le politique qui décide et pas les scientifiques », a ajouté le député de l’Ain.

 

13h10 : Réouverture au tourisme le 1er août au Sri Lanka, plusieurs tests exigés

Les touristes étrangers pourront se rendre au Sri Lanka à partir du 1er août mais à condition de se soumettre à des consignes strictes et à plusieurs tests de detection du nouveau coronavirus juste avant et pendant leur séjour, a annoncé samedi le ministère du Tourisme.

Les touristes devront être munis à leur arrivée d’un certificat attestant qu’ils ne sont pas porteurs du coronavirus, le test devant être réalisé moins de 72 heures avant leur atterrissage. Même munis de ce document, ils devront subir un nouveau test à l’aéroport, puis encore un autre quatre à cinq jours plus tard, et un troisième si la durée de leur séjour dépasse dix jours, a précisé le ministère.

13h00 : L'UEFA dément Jean-Michel Aulas sur la date possible de reprise du football

Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin a affirmé à son homologue de l'Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas qu'il était impossible de décaler la date limite du 3 août, pour communiquer à l'instance la liste des clubs européens, dans un mail envoyé vendredi soir, révélé par l'Equipe et confirmé par une source proche du dossier.

12h50 : Vrai débat

 

 

12h40 : Plus de 100 manifestants arrêtés après l'assouplissement du confinement au Kazakhstan

Plus d'une centaine de militants de l'opposition ont été arrêtés samedi au Kazakhstan, lors de la première manifestation de protestation depuis l'assouplissement du confinement et d'autres restrictions dans ce pays d'Asie centrale.

Un journaliste a vu cinq manifestants être emmenés par la police dans le centre d'Almaty, la plus grande ville du pays, tandis que des témoins ont rapporté au moins 70 autres arrestations dans d'autres endroits de la ville.

12h30 : « Les JO de Tokyo auront lieu en 2021 ou n’auront pas lieu », d’après un haut responsable du CIO

Excuse-nous André Malraux (oui elle est un peu alambiquée, je l’admets)

12h20 : Modérer les salaires serait la « pire des choses », avertit Yves Veyrier

Modérer ou baisser les salaires pour aider les entreprises à surmonter la crise serait « la pire des choses », a mis en garde samedi le secrétaire général de FO, Yves Veyrier, pour qui le gouvernement ne doit pas « orchestrer » cette « petite musique ».

Prendre prétexte de la crise sanitaire pour baisser les salaires dans les entreprises en grande difficulté, « c’est ce que nous craignons, c’est ce que nous ne voulons pas », a martelé Yves Veyrier au micro d’Europe 1.

12h10 : Les Pays-Bas démarrent l’abattage de milliers de visons

Les autorités néerlandaises ont démarré samedi l’abattage de plus de 1.500 visons d’un élevage où des cas de Covid-19 ont été signalés chez les petits mammifères, après qu’un juge eut rejeté la veille une demande de défenseurs des animaux.

Le ministère de l’Agriculture a annoncé mercredi procéder à l’abattage de « plus de 10.000 visons » d’élevages où des cas de nouveau coronavirus ont été constatés, afin d’éviter qu’ils ne deviennent des foyers de contamination.

12h00 : Les pêcheurs fortement impactés

Une production et des prix divisés par deux : la crise sanitaire a durement touché les pêcheurs. Avec la fermeture des restaurants et des collectivités, la demande a baissé, et la valeur des pêches s’est effondrée. « En ce moment, on vend le poisson en moyenne à 2,7 euros (le kilo), contre 3,5 euros d’habitude. Pour la sole, c’est même 7 euros contre 20 d’habitude », déplore un pêcheur breton à l’AFP.

La fermeture des marchés internationaux, notamment espagnol et italien, a aussi contribué, selon lui, à la crise du secteur, notamment en Bretagne, région qui compte le plus de criées avec 13 contre seulement quatre en Méditerranée. Alors on n’oublie pas de manger du poisson, c’est plein de protéines et de bon gras.

11h50 : Rohani prévient les Iraniens qu’il va falloir vivre « longtemps » avec le virus

Le président iranien Hassan Rohani a averti samedi que la lutte contre la maladie Covid-19 était encore loin d’être gagnée et a appelé ses compatriotes à se préparer à vivre « longtemps » avec le virus.

Les gens ne doivent pas croire que « cette maladie sera éliminée dans 15 jours ou un mois : nous devons donc suivre les consignes (sanitaires) pour longtemps », a indiqué Hassan Rohani lors de la réunion hebdomadaire du Comité national de lutte contre la pandémie, diffusée à la télévision d’Etat.

11h40 : Jean-Michel Blanquer lance ses « vacances apprenantes » pour un million d’élèves pendant l’été

Jean-Michel Blanquer a annoncé le déblocage de 200 millions d’euros pour financer le dispositif « vacances apprenantes », qui doit permettre à « un million » d’élèves de rattraper pendant l’été le retard accumulé depuis le début du confinement.

Ce dispositif doit permettre à tous les enfants de pouvoir partir en vacances pour « s’amuser tout en rattrapant une partie de ce qui n’a pas pu être fait pendant l’année scolaire » marquée par la fermeture des écoles pour cause d’épidémie, déclare le ministre de l’Education dans un entretien au quotidien Ouest-France. Déjà que je détestais les cahiers de vacances…

11h30 : Chanel présente lundi sa première collection depuis la crise sanitaire

Chanel va dévoiler lundi en ligne sa nouvelle collection croisière 2020/21, dont le défilé, initialement prévu le 7 mai à Capri, en Italie, avait été annulé en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus.

«Ce revers n'a pas tellement influencé la collection que je souhaitais de toute façon plus petite, plus légère à tous niveaux - nous avons une cinquantaine de looks (contre 70 en général)», affirme samedi dans le Figaro Virginie Viard, qui a succédé à Karl Lagerfeld, dont elle était le bras droit.

11h20 : Week-end et déconfinement

 

 

11h10 : La Belgique déplore la concurrence touristique au sein de l'UE

L'Union européenne est incapable de se coordonner pour la réouverture de ses frontières, car les pays sont entrés dans une forme de concurrence touristique, a déploré samedi le chef de la diplomatie belge Philippe Goffin. «On est demandeurs d’une telle coordination, mais ça ne fonctionne pas. Certains pays sont entrés dans une forme de concurrence touristique», a-t-il dénoncé dans un entretien au quotidien La Libre Belgique.

Les ministres de l'Intérieur ont tenté de trouver vendredi un accord pour rouvrir de manière coordonnées les frontière internes et externes de l'UE fermées depuis mars pour lutter contre la pandémie du covid19.

11 h 03 : Lente baisse aux Etats-Unis

Le nouveau coronavirus a fait 922 décès supplémentaires en vingt-quatre heures aux Etats-Unis, selon le comptage de vendredi soir de l’université Johns Hopkins, qui fait référence. Cela porte à plus de 109.000 le nombre total de morts dans le pays, où plus de 1.894.000 cas ont par ailleurs été recensés, d’après les chiffres de l’université actualisés en continu. Quelque 491.000 personnes sont déclarées guéries.

10 h 54 : Plus de terrasses, à Nice aussi

Olfa Ayed, de notre bureau de Nice, vous en dit plus.

 

10 h 43 : Violences policières X Covid-19, édition Brésil

La Cour suprême du Brésil a interdit vendredi les descentes des forces de sécurité dans les favelas de Rio de Janeiro pendant la pandémie de Covid-19, après des critiques contre des incursions policières meurtrières. Durant la crise sanitaire, les opérations de police dans les zones pauvres de la ville ne devront avoir lieu que dans des cas « absolument exceptionnels » et avec une autorisation préalable du bureau du procureur, a décidé le juge Edson Fachin.

« Des incidents récents ont rendu plus préoccupantes les opérations armées de l’Etat dans les communautés de Rio de Janeiro » et « la pandémie qui oblige les gens à passer la majeure partie du temps chez eux (…) en accroît les risques », selon un communiqué de la Cour suprême. Le juge Fachin mentionne le cas d’un adolescent noir de 14 ans, Joao Pedro Mattos Pinto, tué le 18 mai dans la maison de son grand-père durant une opération de la police fédérale avec des agents d’élite de la Police civile à Sao Gonçalo, banlieue pauvre de Rio.

10 h 32 : On n’arrête pas le progrès, bis

 

10 h 21 : On n’arrête pas le progrès

 

10 h 10 : Avant les studios, le parc Universal rouvre en Floride

Masque sur le visage, les touristes ont retrouvé vendredi les manèges d’Universal Studios Orlando, en Floride, le premier des nombreux grands parcs d’attractions à rouvrir dans l’Etat après leur fermeture forcée par la pandémie de nouveau coronavirus il y a quasiment trois mois.

Le parc avait été fermé le 15 mars pour éviter la propagation du virus, et n’a rouvert vendredi qu’à 35 % de sa capacité. Les nouvelles règles incluent des contrôles de température à l’entrée et le port obligatoire de masques. Des symboles ont été placés au sol afin de faciliter la distanciation physique, et des panneaux remercient les visiteurs pour leur aide « en ces temps inédits ».

9 h 59 : Allègement ?

 

9 h 48 : Le Paraguay dit non au Brésil

Le Paraguay a affirmé vendredi se refuser à rouvrir sa frontière avec le Brésil tant que son immense voisin serait confronté à une « vague » de contaminations par le coronavirus.

Des commerçants paraguayens privés de leurs clients frontaliers ont plaidé pour cette réouverture, mais d’après le directeur de la veille sanitaire Guillermo Sequera, elle serait prématurée. « La situation au Brésil est assez chaotique… Nous allons attendre que passe la vague au Brésil pour commencer à parler de réouverture de la frontière », a-t-il déclaré à la presse à Asuncion.

9 h 27 : Retour à l’opéra

Marion Pignot, de notre bureau bordelais, vous raconte.

 

9 h 26 : Le cap du million d’utilisateurs et d’utilisatrices passé pour l’application StopCovid

L’application française de traçage de contacts contre le coronavirus StopCovid « a passé le cap du million d’utilisateurs », a indiqué samedi matin le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O sur RMC. L’efficacité de l’application pour smartphone dépend du nombre de personnes qui l’utilisent, même si le gouvernement estime qu’elle est utile « dès les premiers téléchargements ».

9 h 17 : Les jardins de Versailles rouvrent !

Ça, c’est vraiment une bonne nouvelle aussi.

 

9 h 06 : Pas de polémique

Il fallait arrêter les championnats, point barre (résumé).

 

8 h 55 : Regain surprise à Wall-Street

La Bourse de New York a terminé vendredi sur une note positive une semaine de forte progression, vivement stimulée par l’annonce d’une baisse surprise du taux du chômage en mai aux Etats-Unis, signe que l’économie repart plus rapidement que prévu. Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a bondi de 3,15 % à 27.110,98 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s’est apprécié de 2,06 % à 9.814,08 points. Il a atteint en cours de séance un niveau jamais atteint auparavant. Le S & P 500, l’indice qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, a grimpé de 2,62 % à 3.193,93 points.

8 h 44 : Il consulte

Décidé à lancer avant le 14 juillet une nouvelle phase de son quinquennat, Emmanuel Macron va consulter tous azimuts, dans l’espoir de « co-construire » l’après-coronavirus, un pari à moins de deux ans de la présidentielle. Après avoir laissé son Premier ministre Edouard Philippe en première ligne pour le déconfinement, le chef de l’Etat, toujours impopulaire, va reprendre l’initiative pour présenter « une nouvelle ère » de son mandat, selon son entourage.

En attendant, loin des micros et caméras, Emmanuel Macron mène « des consultations de toute nature, anonymes ou connues, parisiennes et territoriales » pour « prendre le pouls, écouter des propositions, confronter des idées et partager un diagnostic avec de nombreux acteurs », souligne un conseiller.

8 h 33 : Reprises des tournages à l’usine à rêve d’Hollywood

Les tournages de cinéma et de télévision pourront reprendre à compter du 12 juin en Californie, ont annoncé vendredi les services du gouverneur, soulignant qu’ils resteraient soumis à des mesures sanitaires strictes.

Les productions devront toutefois au préalable être autorisées par les responsables sanitaires des comtés concernés, stipulent les services du gouverneur de Californie. Les « données épidémiologiques locales », les résultats des tests sur la population et la capacité à faire face à une nouvelle vague de cas de coronavirus devront notamment être pris en compte.

8 h 22 : Bolsonaro dans les pas de Donald Trump

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, a menacé vendredi de retirer son pays de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à l’instar de son homologue américain Donald Trump, pour protester contre son « parti pris idéologique ». « Je vous le dis ici, les Etats-Unis sont partis de l’OMS, nous y songeons, à l’avenir (…). Soit l’OMS travaille sans parti pris idéologique, soit nous la quittons aussi. Nous n’avons pas besoin de gens de l’extérieur pour donner leur sentiment sur la santé ici », a-t-il déclaré à la presse à Brasilia.

Bonjour à tous et bonjour à toutes ! Bienvenue dans ce nouveau live de 20 Minutes sur la pandémie du nouveau coronavirus. C’est le premier week-end où nous pouvons profiter des terrasses (en zone orange) et des bars et restaurants tout simplement (en zone verte). Profitez-en prudemment, et en nous lisant !

Retrouvez les infos de la nuit sur notre précédent live.