Burkina Faso : Six morts dans une attaque à l’explosif dans le nord du pays

ATTAQUE Des enfants font partis des victimes

20 Minutes avec AFP

— 

Un soldat burkinabé en patrouille, en février. (archives)
Un soldat burkinabé en patrouille, en février. (archives) — OLYMPIA DE MAISMONT / AFP

Au moins six personnes, dont des enfants, ont été tuées samedi soir par l’explosion d’un engin artisanal au passage de leur charrette dans une région du nord du Burkina confronté à des attaques djihadistes, a-t-on appris dimanche de sources sécuritaires et locales. « Une charrette conduite par un groupe d’enfants a explosé sur un engin artisanal hier samedi, aux environs de 17 heures. Le bilan provisoire est de six morts et quatre blessés », a déclaré une source sécuritaire.

« Les blessés ont été évacués au CHR (Centre hospitalier régional) de Ouahigouya. Une équipe (militaire) a été envoyée sur place pour le constat et sécuriser la zone », a précisé cette source. Les victimes sont « presque toutes des enfants qui revenaient de pâturage avec leurs animaux » lorsque leur charrette a sauté « sur la mine », selon un habitant joint à Ouahigouya.

Attaques djihadistes régulières

Le Burkina Faso, particulièrement les régions du nord et de l’est, est confronté à des attaques djihadistes qui ont fait plus de 1.000 morts et environ un million de déplacés depuis 2015. Les attaques avec des engins explosifs improvisés s’y sont multipliées depuis 2018 coûtant la vie à près de 200 personnes – civils et militaires. Ces attaques sont souvent couplées à des embuscades.

Les violences djihadistes dans le Sahel, souvent entremêlées à des conflits intercommunautaires, qui ont fait plus de 4.000 morts au Mali, au Niger et au Burkina Faso, selon l’ONU.