Accusée de véhiculer des clichés racistes, la marque Uncle Ben’s change de nom

COMMUNICATION La marque sera rebaptisée Ben’s Original et la célèbre image d’un visage d’un Afro-américain âgé va être abandonnée

20 Minutes avec AFP

— 

Un paquet de riz Uncle Ben's le 17 juin 2020 dans un supermarché des Etats-Unis.
Un paquet de riz Uncle Ben's le 17 juin 2020 dans un supermarché des Etats-Unis. — JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES

Accusés de véhiculer des stéréotypes sur les Afro-Américains, le nom et l’image de la célèbre marque de riz Uncle Ben’s vont être remplacées, a annoncé  le géant de l’agro-alimentaire Mars, ce mercredi, après plusieurs mois de réflexion.

En juin, après plusieurs semaines de manifestations massives dénonçant les violences policières et plus largement le racisme aux Etats-Unis, le groupe avait déjà reconnu « que le temps [était] venu de faire évoluer la marque Uncle Ben’s, y compris son identité visuelle ». Mais il n’avait alors pas précisé comment il comptait s’y prendre.

Un nouveau nom et un nouveau logo dans les rayons dès 2021

Mars a donc choisi de rebaptiser la marque Ben’s Original et d’abandonner l’image d’un visage d’un Afro-Américain âgé, qui pouvait évoquer les plantations de riz exploitées grâce aux esclaves. « Nous avons écouté au cours des dernières semaines des milliers de consommateurs, nos propres employés et d’autres parties concernées à travers le monde », a souligné mercredi une des responsables de Mars, Fiona Dawson, citée dans le communiqué. « Nous comprenons les inégalités associées au nom et au visage de la marque précédente », a-t-elle ajouté.

Les paquets de riz portant le nouveau nom et le nouveau logo arriveront dans les magasins en 2021. Le groupe prévoit par ailleurs de financer des programmes de soutien aux communautés noires à Greenville, dans le Mississippi, un Etat du Sud où le riz Ben’s Original est produit depuis plus de quarante ans. Mars n’est pas la seule entreprise à abandonner des images ou des noms considérés comme insultants. Pepsico a ainsi décidé de ne plus utiliser la marque Aunt Jemima, représentée par une femme noire ornant des bouteilles de sirop d’érable et des préparations pour pancakes dans les rayons américains depuis plus de cent trente ans.