Elections municipales : La participation s'effondre, 38,77% à 17h00, 16 points de moins qu'en 2014...

LIVE Revivez avec nous cette journée du premier tour des élections municipales avant la soirée électorale...

Jean-Loup Delmas

— 

Dans un bureau de vote de Toulouse le 15 mars 2020 pour le 1er tour des municipales.
Dans un bureau de vote de Toulouse le 15 mars 2020 pour le 1er tour des municipales. — B. Colin - 20 Minutes

L’ESSENTIEL :

  • Malgré le stade 3 déclenché hier pour lutter contre l’épidémie de coronavirus et les mesures de confinement prises, la France est invitée à voter ce dimanche pour le premier tour des élections municipales.
  • Un premier tour qui sera forcément marqué par ce contexte d’épidémie, et dont le taux d’abstention est l’une des grandes inconnues. Des consignes de sécurité très spécifiques ont été mises en place.
  • Le maire est la figure politique la plus appréciée. Un sondage OpinionWay-Square Management du 18 février montrait que 66 % des Français étaient satisfaits de l’action de leur maire, et que 68 % s’intéressaient aux élections municipales.
  • Retrouvez les résultats dans votre ville par ici

A LIRE AUSSI :

LA VIDEO :

 

18h00 : C'est la fin de ce live, la soirée électorale continue sur 20 Minutes

Et c'est à suivre ici, sur notre nouveau live en cliquant sur le lien juste en dessous :

 

17h42 : Chute partout en France

Une poignée de départements connaissent une participation stable, voire en légère hausse, mais ceux où la baisse avoisine ou dépasse 20 points sont très nombreux: Calvados, Indre-et-Loire, Loiret, Eure, Ille-et-Vilaine, Vendée, Var, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Alpes de Haute-Provence, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Haute-Saône,Haute-Garonne, Pyrénées-Orientales, Ariège, Charente, Gironde, Corrèze.

 

17h37 : Pour l'Ile-de-France

 

17h32 : Des nouvelles de la Bretagne

17h27 : Chute aussi dans les Hauts-de-France
Le taux de participation à 17h00 pour la région Hauts-de-France est de 41,92%. Il était de 58,23% en 2014. 

17h25 : Au Nord, c’était l’abstention

Le taux de participation à 17h00 pour le département du Nord est de 34,85 %. Il était de 56,3 % en 2014 et de 51,9 % en 2008.

Dans le Pas-de-Calais, le taux de participation est de 46,04 %. Pour rappel, en 2014, il était de 63,90 % à la même heure.

 

17h20 : Même ambiance dans les Bouches-du-Rhône

From 56,21 % en 2014 to 31,84 % en 2020 very quickly

17h18 : Dégringolade en PACA

Où on passe d'un taux de participation de 58,27 % à seulement 33,60 %

 

17h16 : Neuf points de moins à Nantes

30,24%. de participatiojn dans la ville nantaise. Le taux de participation était de 39,36% à la même heure en 2014.

17h15 : C'est par contre la chute dans le Rhin

Bas Rhin : 31,87% contre 52,24 % en 2014

Haut-Rhin : 32,15 % contre 52,53 % en 2014

17h10 : Dans cette énorme taux d'abstention, un département va à contre-courant

L'Aveyron, qui augmente son taux de participation

 

17h05 : Estimation à 20 heures

Dans le cadre de leur partenariat à l’occasion des élections municipales, Harris Interactive x Agence Epoka et leurs partenaires TF1-LCI et RTL transmettent leur estimation de la participation attendue à 20h00 : 46,5%

17h00 : La participation s'effondre, 38,77% à 17H00, 16 points de moins qu'en 2014

16h15 : Un report au second tour ?

 

15h30 : Le coronavirus bouscule les soirées électorales

Le groupe Radio France a annoncé dans un communiqué avoir décidé d’alléger « fortement son dispositif pour les élections municipales, afin de couvrir ce moment démocratique tout en exposant le moins possible ses équipes mobilisées », compte tenu des mesures annoncées par le gouvernement pour contenir l’épidémie. Tout d’abord, un « très fort allègement de la présence sur le terrain des équipes de Radio France » par rapport à la normale, un équipement de celles-ci en « kits de protection ». De plus, les personnes mobilisées sur le terrain alimenteront « les antennes de toutes les chaînes de Radio France », afin de mutualiser au maximum les ressources.

Enfin, « aucun invité (ne sera) reçu en plateau dans les locaux de Radio France à Paris et en régions », et « les interventions à l’antenne se feront par liaisons téléphoniques ».

France 2 proposera « une importante page spéciale consacrée aux impacts de l’épidémie du coronavirus sur le scrutin, avec Michel Cymes, Karine Lacombe, infectiologue, cheffe de service à l’hôpital Saint-Antoine à Paris et d’autres personnalités présentes en plateau », a précisé la chaîne dans un communiqué.

15h10 : La carte de la participation à midi par région


 

14h50 : Pour comprendre pourquoi les élections ont été maintenues ce dimanche

Rachel Garrat-Valcarcel a trempé sa plume politique dans la plaie pour comprendre le pourquoi du comment. A lire ici : 

 

14h35 : Instant auto-promo
C’est le moment de (re) lire mon papier sur la figure du maire, la plus appréciée de la vie politique, et les raisons de cet amour. Un papier qui avait d’ailleurs fortement bidé au moment de sa sortie (seulement 4.000 vues), donc merci de lui donner la visibilité qu’il mérite, il est fort intéressant en toute modestie

 

14h20 : Nouvelle demande de ne pas aller voter par les médecins

 

14h10 : Après les chiffres d'abstention à midi, une question se pose

 

 

13h55 : Les mesures de sécurité sont-elles respectées ?

Les questions à Jean-Loulou, épisode 2. Et bien sur Twitter, c'est plutôt flou. Beaucoup de tweets se vantent que oui, d'autres dénoncent au contraire que non. Petit florilège :

 

13h40 : Un nombre de listes record à Montpellier

C'est à lire ici :

 

13h30 : Petite précision, le live reste actif pendant ma pause dej'
Employé modèle on sait.

13h25 : L’heure de déjeuner

D’habitude, à chaque live de ce genre, je fais un sondage « Où vais-je manger aujourd’hui ? » entre le subway, le domac, le traiteur à côté. Mais confinement (et régime) oblige, le choix sera beaucoup plus limité aujourd’hui.
 

 

13h15 : Rachida Dati et Anne Hidalgo ont voté 

À Paris, le taux de participation à midi est de 12,61% contre 13,73% en 2014.

13h00 : On passe à l'Aisne

À 12h, dans l’Aisne, l’estimation du taux de participation pour le 1er tour des élections municipales et communautaires 2020 est de 15.65 %. En 2014, le taux de participation à midi était de 18.59 %.

12h55 : Emmanuel Macron a voté

Tout juste après avoir voté, peu avant 13h, au Touquet, Emmanuel Macron a répondu brièvement aux journalistes, en revenant notamment sur la décision de maintenir ce premier tour des municipales. « Le virus se propage par projection lorsqu’on se tient pendant un quart d’heure à moins d’un mètre de quelqu’un, précise-t-il. C’est le genre de contact qu’on a au restaurant, au café etc. Mais on va continuer àç aller faire ses courses, à sortir pour prendre l’air. C’est pourquoi aujourd’hui il était légitime de pouvoir sortir pour aller voter en prenant les précautions d'usage. »

12h50 : Grosse baisse aussi dans les Bouches-du-Rhône

15,72% à midi contre 23,17% en 2014

12h45 : Chute du peloton en PACA

16,56 % à midi contre 27,28 % en 2014

12h40 : En Aveyron, une hausse de 7 points

Département rebelle

 

12h35 : Passage par la Gironde

Le taux de participation estimé à 12h00 dans le département de la Gironde est de 17,01 %, contre 20,95 % au 1er tour des élections municipales de 2014 et 23,71 % au 1er tour des élections municipales en 2008 à la même heure.​

12h30 : On continue le tour de France avec la Haute-Garonne

 

12h25 : Moins de baisse dans le Bas-Rhin

 

12h20 : Grosse baisse aussi dans le Haut-Rhin, extrêmement touché lui aussi par l'épidémie de coronavirus

 

12h15 : Déjà quelques petites précisions
La participation la plus élevée est observée en Haute-Corse (34,51 %), tandis que Paris (12,61 %) et la couronne de la capitale sont les départements qui se sont le moins mobilisés.

On vous fera le récap de taux de participation région par région, restez connectés.

12H10 : Dans l'Oise, le taux s'effondre avec neuf points de moins qu'en 2014

On rappelle pour les deux du fond qui ne suivent pas que l'Oise est l'une des régions les plus touchés par le coronavirus en France, où le tout premier foyer de l'épidémie.

 

12h05 : 18,38 % de taux de participation à midi

Si vous ne savez pas comment interpréter ce chiffre, on vous l'indique : c'est bas. Cinq points de moins qu'en 2014.

12h00 : Le collectif inter-hopitaux appelle lui aussi à ne pas aller voter

 

11H55 : Que se passerait-il en cas de report du second tour ?

Le code électoral est formel : le scrutin des municipales a lieu un dimanche, « en cas de deuxième tour de scrutin, il y est procédé le dimanche suivant le premier tour » (art. L-56).

En cas d’aggravation de la situation sanitaire, un report du second tour rendrait donc le premier caduc et obligerait les électeurs à revoter pour les deux tours. « L’élection municipale est indissociable, elle forme un tout. Mon sentiment est qu’on refait tout ou rien. Si l’on considère que l’on ne peut pas voter dimanche prochain, il faut annuler le résultat d’aujourd’hui », argumente le constitutionnaliste Didier Maus.

11h50 : Marine Le Pen a voté à Hénin-Beaumont

La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a voté à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), en observant les gestes barrières censés freiner la propagation du coronavirus, ont constaté des journalistes de l'AFP.

11h45 : Instant promo, notre reportage à Strasbourg

Notre journaliste strasbourgeois a arpenté les rues et les bureaux de vote de sa belle ville pour vous raconter comment ça se passe là-bas

 

11h35 : Un président de bureau de vote à Achicourt, près d'Arras , dans le Pas-de-Calais, a annoncé qu'il refusait de tenir son poste

 

11h25 : Allez, nouvelle question
 

 

11H15 : Rémi Salomon, président de la Commission médicale d'établissement de l'AP-HP, invite à ne pas voter 

 

11h05 : Tous les bureaux de vote sont ouvert à Paris

 

10h55 : Y a-t-il un nombre minimum de votants pour que l’élection soit légale ?

Je lance une série « Jean-Loulou répond à vos questions sur ces élections ». La réponse : non, rien dans la loi n’indique un taux de participation ou un nombre de votes minimum pour qu’une élection soit valide. Donc même en cas d’éventuelle abstention record aujourd’hui, le résultat serait normalement maintenu et validé.

10h45 : Agnès Buzyn, candidate LREM à la mairie de Paris, a voté ce matin

10h35 : Et vous, quel est votre choix pour aujourd'hui ?
 

 

10h25 : A l’inverse, Ivan, Parisien de 30 ans, explique les raisons qui l’ont mené jusqu’à l’urne
« Je vais voter car depuis que j’ai 18 ans j’ai toujours voté et je n’ai pas loupé une seule élection »

10h15 : Amandine, habitante de Brest, témoigne sur ses raisons de ne pas voter
« Je fais partie des personnes à risque et je considère ma santé et la santé de mes proches comme étant plus importante que mon droit de vote. Finalement voter est un devoir citoyen mais protéger les autres en évitant de circuler c’est aussi un devoir citoyen. Alors j’ai fait mon choix sur ce qui me semblait essentiel vu la situation actuelle »

10h15 : Une élection en hausse au Havre ?

Le taux de participation au Havre à 10 h 00 est de 9,11 % selon l’équipe de campagne d’Edouard Philippe. En 2014, il n’était « que » de 7,83 % à la même heure.

10h05 : Quelques chiffres sur le vote d’aujourd’hui

​Quelque 47,7 millions d’électeurs, dont 330.000 ressortissants de l’Union européenne, sont appelés à élire leur maire.

Ouverts depuis 08 h 00, au prix d’un respect scrupuleux des consignes de distanciation et de priorisation des personnes âgées et fragiles, les bureaux de vote fermeront à 18 h 00, 19 h 00 ou 20 h 00 selon les communes.

10h00 : D'autres images de bureau de vote par temps d'épidémie

 

09h50 : Le bureau de vote au temps du coronavirus

 

 

09h45 : Et on commence fort les sondages avec la question sur toutes les lèvres depuis hier soir

 

 

09h40 : «Il est possible, en votant, de respecter les conditions sanitaires», affirme Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l'Education était ce matin au micro de Franceinfo.

09h35 : Edouard Philippe a voté au Havre

​Le Premier ministre, candidat aux élections municipales au Havre (Seine-Maritime), a voté tôt dimanche matin en observant les gestes barrières destinés à freiner la propagation du coronavirus.

Arrivé dès 08 h 15 au bureau de vote de l’école Ancelot, le Premier ministre est resté à distance des autres électeurs. Après avoir voté électroniquement, il a sorti un stylo de sa veste pour signer la liste d’émargement. Puis il s’est désinfecté les mains à l’aide d’un gel hydroalcoolique posé sur le bureau de vote.

Edouard Philippe, maire du Havre de 2010 à 2017, n’a pas fait de déclaration à la sortie du bureau de vote.

09h30 : Bonjour à tous et bienvenue sur ce live
Il est 9h30, la France se réveille, et nous sommes partis pour une journée d'élections assez spéciale. Toutes les informations regroupées ici !