Elections municipales à Bordeaux : Pierre Hurmic (EELV) élu maire avec 46,48 % des voix

ELECTIONS Revivez la soirée du second tour des élections municipales à Bordeaux et en Nouvelle-Aquitaine

Mickaël Bosredon

— 

Après trente année dans l'opposition, Pierre Hurmic a été élu maire de Bordeaux le 28 juin 2020.
Après trente année dans l'opposition, Pierre Hurmic a été élu maire de Bordeaux le 28 juin 2020. — UGO AMEZ/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Après 73 ans passés à droite, Bordeaux a basculé ce soir, Pierre Hurmic (EELV), avec une coalition PS-PC, remportant la victoire.
  • Le maire sortant Nicolas Florian (LR), arrivé en tête au premier tour (34,56 %), ne récolte que 44,12 %, malgré son alliance avec LREM entre les deux tours. Le troisième candidat, Philippe Poutou (NPA), obtient 9,39% des voix.
  • C'est un véritable séisme politique, qui devrait avoir des répercussions jusque sur la métropole de Bordeaux, désormais majoritairement à gauche.

Retrouvez tous les résultats ville par ville du second tour des élections municipales.

A LIRE AUSSI

A VOIR

 

Ce live est maitenant terminé, merci de l'avoir suivi avec nous, et on se retrouve dès lundi sur 20minutes.fr pour continuer d'analyser ce second tour et ses conséquences.

23h45 : Attention, le match ne fait que commencer à la métropole...

Invité de TV7 Bordeaux ce dimanche soir, le président de la métropole Patrick Bobet (LR) a fait part de son inquiétude face à la position de Pierre Hurmic sur la métropole, qui annonce que la « cogestion, c'est mort. » « Nous sommes prêts à tout pour débloquer la métropole, qui est bloquée ce soir, a lancé Patrick Bobet. J'ai appelé Alain Anziani ce soir [le maire PS de Mérignac qui est, lui, favorable à la cogestion] on doit se rappeler lundi matin. » De là à favoriser l'élection de ce dernier à la tête de la métropole ?

23h30 : Villenave d'Ornon reste à droite

Dans toute cette effervescence autour de la victoire de Pierre Hurmic, on avait un peu mis de côté le cas de Villenave d'Ornon, dans la banlieue de Bordeaux, où il y avait un risque de basculement à gauche. Il n'en est finalement rien, et Patrick Pujol conserve son siège de maire, avec 52 % des voix. 

23h27 : On a enfin les résultats définitifs à Bordeaux

Ca a tardé, mais ils sont finalement tombés : avec 46,48 % des voix, le candidat écologiste Pierre Hurmic a donc soufflé la place de maire à Nicolas Florian (44,12%), loin devant Philippe Poutou (Bordeaux en luttes) et ses 9,39 %. La participation n'a été que de 38,33 %.   

23h20 : « Je serai un maire à plein temps » annonce Pierre Hurmic

« Je serai un maire à plein temps, assure Pierre Hurmic. Les Bordelais le méritent, je ne les décevrai pas. Nous tiendrons nos engagements et nous serons des élus humbles. Vous n'entendrez jamais aucune arrogance dans la bouche de l'un d'entre nous. » 

23h14 : « La cogestion à la métropole est morte » annonce Pierre Hurmic

Nouvelle prise de parole du nouveau maire de Bordeaux - même s'il précise qu'il n'est pas encore élu - pour annoncer qu'il ne se « dérobera pas » concernant une éventuelle présidence de la métropole, même s'il ajoute que « la métropole n'est pas une question de président mais de politique. » « Je veux un vrai président qui ait une vision métropolitaine et non pas municipale. Je ne veux plus d'une métropole molle. La cogestion, elle est morte, je ferai ce qu'il faut pour le rappeler. »

23h08 : Des élections municipales « historiques pour la Gironde »

« Ces élections municipales resteront historiques pour la Gironde, a décaré le président PS du conseil départemental de la Gironde, Jean-Luc Gleyze. La victoire de l’union de la gauche à Bordeaux est un symbole. Je tiens à féliciter Pierre Hurmic, et l’ensemble des équipes, qui ont travaillé avec lui pour offrir un changement historique. Cette victoire redessine les équilibres politiques au sein de la Métropole. Carbon-Blanc, Saint Médard en Jalles, Artigues près Bordeaux, viennent renforcer les forces de la gauche des communes remportées au premier et second tour telles que Eysines, Lormont, Mérignac... »

23 h : « La métropole de Bordeaux bascule ce soir »

Pierre Hurmic ne sera pas le seul écologiste maire sur la métropole de Bordeaux. Clément Rossignol-Puech a en effet été reconduit à la tête de la mairie de Bègles ce soir. « Ce soir, les électeurs béglais ont élu la liste Vivons Bègles en lui accordant 58,86% des suffrages exprimés, a-t-il dit. Je remercie les électeurs qui nous ont fait confiance en accordant leur voix à l'équipe que j'ai l'honneur de conduire (...) La métropole de Bordeaux bascule ce soir avec une majorité écologiste et de gauche. C'est un moment historique pour faire progresser la transition écologique et sociale en matière de transports, nature, énergie... C'est enfin une formidable occasion de mettre en œuvre une nouvelle gouvernance pour sortir de la cogestion, où les maires auront toute leur place. »

22h55 : Un peu plus de 46 % pour Pierre Hurmic

Le maire sortant Nicolas Florian s'est adressé à ses électeurs ce soir. « Je suis désolé » a-t-il dit. « Je suis triste, c'est une soirée difficile pour moi, mais je ne baisserai pas les bras et nous siègerons avec diginité, dans un esprit constructif (...) Je voudrais avoir une pensée pour Alain Juppé aussi, qui était ému ce soir. Un epage de Bordeaux est en train de se réécrire. » Après avoir assuré que « l'élection de M.Hurmic est acquise » il a précisé que ce dernier réalisait ce soir « un peu plus de 46 % », sa propre liste « 44 % » et celle de Philippe Poutou « aux alentours de 9 %. »

22h48 : « Réussir la transition écologique et solidaire de Bordeaux »

Pierre Hurmic poursuit ses prises de parole ce soir : « Toutes les sensibilités de cette liste seront présentes pour gouverner Bordeaux » assure-t-il. Il promet aussi qu'il « réussira la transition écologique et solidaire de Bordeaux. »

22h40 : « Je serai un maire à plein temps » dit Pierre Hurmic

 

22h38 : « Je me suis toujours accroché » lance Pierre Hurmic

Première déclaration du nouveau maire de Bordeaux Pierre Hurmic, qui a été un opposant pendant de longues années à Alain Juppé : « Je me suis toujours accroché, et aujourd'hui j'ai conscience d'être en phase avec les aspirations des habitants de Bordeaux. »

22h35 : Pierre Hurmic (EELV) revendique sa victoire à Bordeaux 

22h30 : A son tour Nicolas Florian quitte la mairie de Bordeaux

Sous les applaudissements...

 

22h25 : C'est la folie autour de Pierre Hurmic à Bordeaux

Grosse ambiance devant le QG du nouveau maire de Bordeaux Pierre Hurmic, qui est parti direction le Palais Rohan où il va prendre la parole

 

22 h 10 : Bordeaux était détenue par la droite depuis 1947

Pour bien mesurer l'ampleur historique de la victoire de Pierre Hurmic à Bordeaux ce soir, il faut rappeler que la ville était détenue depuis 1947 par la droite, par Jacques Chaban-Delmas d'abord puis par Alain Juppé à partir de 1995, tous deux systématiquement élus dès le premier tour. 

21h50 : C'est chaud devant la permanence de Pierre Hurmic à Bordeaux

La foule commence à arriver devant le QG de Pierre Hurmic (EELV), qui a donc ravi la mairie au maire sortant Nicolas Florian (LR), dans la dernière ligne droite. C'est un succès inattendu, et historique, pour les écologistes. 

21h45 : Le maire centriste de Bayonne Jean-René Etchegaray réélu (53,81%)

21h40 : Juppé confirme la défaite de Nicolas Florian à Bordeaux

Ca y est, c'est terminé, Juppé a confirmé la défaite de son poulain Nicolas Florian. Pierre Hurmic (EELV) serait donc élu maire de Bordeaux. On va attendre encore un peu tout de même, hein, tellement c'est serré...

 

21h35 : Si Hurmic emporte Bordeaux, la métropole basculerait

Au regard des résultats de ce soir sur la métropole de Bordeaux, et si jamais Pierre Hurmic l'emportait à Bordeaux, ce qui n'est pas encore fait, c'est le PS qui serait majoritaire en sièges, alors que Communauté d'Avenir (droite et centre) qui détenait 63 sièges, s'écroulerait. Il faudrait toutefois une alliance entre le PS et EELV.

21h30 : Franck Raynal (LR) réélu de justesse à Pessac

Toujours dans la perspective de la future majorité à la métropole de Bordeaux, un résultat important à Pessac, avec la victoire d'une courte tête de Franck Raynal (LR), réélu pour un deuxième mandat, devant Sébastien Saint-Pasteur

21h29 : « Rangez vos SUV » à Bordeaux, prévient le Front de Libération bordeluche...

Toujours en forme, le Front de Libération bordeluche promet de produire des étincelles ce soir, si la tendance Hurmic se confirme...

 

21h20 : Le maire sortant Jacques Mangon battu à Saint-Médard-en-Jalles

C'est une information capitale en ce qui concerne la future couleur de la métropole de Bordeaux. Le centriste Jacques Mangon, maire sortant de Saint-Médard-en-Jalles dans la métropole de Bordeaux, est battu par le socialiste Stéphane Delpeyrat (52,48 %).

21h15 : Le maire sortant de La Rochelle réélu

La situation était très serrée à La Rochelle, et finalement le maire sortant Jean-François Fountaine (divers gauche) l'emporte, devançant de très peu, moins de 200 voix, le député divers gauche Olivier Falorni ! 

21h15 : Alain Anziani réélu avec près de 65 % à Mérignac

Le maire socialiste de Mérignac, deuxième ville de la Gironde, est largement réélu ce soir avec 64,92 % des voix.

21h10 : Ouh la la, les premières estimations donnent Pierre Hurmic vainqueur à Bordeaux, c'est chaud, c'est chaud !

Selon un sondage Ipsos, Pierre Hurmic serait vainqueur avec 46,8 % devant Nicolas Florian (43,2%), tandis qu'une autre estimation donne aussi Pierre Hurmic vainqueur avec 45,6 %, pour 44,6 % à Nicolas Florian. Mais attention, ce ne sont que des estimations, et en réalité tout va se jouer à quelques centaines de voix...

21h05 : C'est très très très chaud à Bordeaux...

Il commence à se dire que les résultats sont vraiment très serrés à Bordeaux, et que cela est en train de devenir très chaud pour le maire sortant Nicolas Florian face à Pierre Hurmic (EELV). Dans la métropole de Bordeaux, Alain Anziani (PS) serait confortablement réélu à Mérignac, tandis que Jacques Mangon (centre) serait en difficulté à Saint-Médard-en-Jalles

20h45 : Le maire sortant de Marmande battu

Un mandat et s'en va. Daniel Benquet doit céder son siège au socialiste Joël Hocquelet

20h43 : Maider Arosteguy (LR) élue maire de Biarritz

A Biarritz, le maire sortant Michel Veunac, qui n'avait que peu d'espoir d'être réélu, avait jeté l'éponge entre les deux tours. Restait tout de même un quadrangulaire, et dans ce combat effréné c'est Maider Arosteguy (LR) qui l'emporte, assez nettement, 50,22 %, devant Guillaume Barucq (26,30%). 

20h35 : Les deux candidats obtiennent le même nombre de voix à Puisseguin

Drôle de situation dans le village de Puisseguin en Gironde (869 habitants) : les deux candidats en lice au second tour ont obtenu exactement le même nombre de voix, soit 134. Dans ces cas, c'est le plus vieux candidat qui est élu maire. 

20h33 : Le score s'annonce serré à Bordeaux

Un premier sondage sortie des urnes donnerait Nicolas Florian vainqueur avec 47%, devant Pierre Hurmic 44%, et Philippe Poutou récolterait 11 %. Le score serait donc plus serré qu'attendu...

20h30 : A 32 ans, Morgan Berger élu maire de Cognac (Charente)

A Cognac, où il y avait une quadrangulaire pour ce second tour, le jeune Morgan Berger confirme son avance du premier tour, et est élu maire ce soir. A 32 ans, ce divers droite devrait être élu avec plus de 40 %.

20h20 : Perigueux bascule à gauche

Autre surprise de la soirée : la victoire de Delphine labails (PS) à Périgueux, où le maire sortant Antoine Audi (LR) se représentait. Delphine Labails avait été ralliée par les écologistes et le Collectif Citoyen.

 

20h11 : La participation s'écroule par rapport à 2014

A 19h45, le taux de participation était de 37,88% à Bordeaux pour ce second tour. Il était de 36,98 % au premier tour. Pour rappel, il était de 55,29 % en 2014 et de 61,7 % en 2008.

20h09 : François Bayrou serait réélu à Pau

L'AFP annonce que le patron du MoDem serait reconduit à la tête de sa ville de Pau

20h05 : Pas de neuvième mandat pour le plus vieux maire de France

Marcel Berthomé, 98 ans, est battu à l'issue de ce second tour

 

20 h : Alain Juppé est arrivé à Bordeaux

Mais il n'a rien à dire...

 

19h48 : EELV ravit Poitiers au Parti socialiste

 

Cela se confirme donc, Léonore Moncond'huy (EELV) a battu le maire sortant Alain Claeys (PS). C'est une surprise et une belle victoire pour EELV, qui empoche ainsi la préfecture de la Vienne, une ville de près de 90.000 habitants. Et qui était détenue par le PS depuis 1977 !

 

19h27 : Première surprise de la soirée à Poitiers

Le maire sortant Alain Claeys vient de reconnaître sa défaite, face à Léonore Moncond'huy (EELV)

 

19h23 : « Voter pour ceux qui seront de l'héritage du meilleur d'entre nous »

Qui a dit que l'ombre de Juppé ne planait plus sur Bordeaux ?

 

19h15 : « On ne savait même pas que Poutou était passé » au second tour

 

Marion Pignot, qui va suivre cette soirée électorale depuis l'hôtel de ville de Bordeaux pour 20 Minutes, a rencontré deux jeunes votantes ce soir - et il n'y en a pas beaucoup.

En sortant du de la mairie de Bordeaux, Lucie 21 ans et Lisa, 22 ans, confient avoir voté écolo. « C'est génial de mettre un bulletin Pierre Hurmic alors que l'on est tout près du bureau Nicolas Florian », lâche Lisa.  Les deux jeunes filles avouent cependant avoir été surprises de voir le bulletin Philippe Poutou, devant les isoloirs : « on voulait voter pour EELV donc on n'a pas vraiment suivi la campagne. On ne savait même pas qu'il était passé. »

19 h : Pourquoi la métropole de Bordeaux pourrait-elle basculer à gauche ce dimanche soir ?

Il faudrait tout de même un concours de circonstances très favorable pour que la gauche ravisse la métropole à la majorité Communauté d'Avenir (droite et centre), mais ce n'est pas infaisable, Communauté d'Avenir bénéficiant de 63 conseillers, et l'opposition de 42. Or, le match est très ouvert dans plusieurs villes de grande taille, détenues par la droite : Pessac, Villenave d'Ornon, et Saint-Médard-en-Jalles notamment. On se souvient qu'en 2014, les élections surprise de Franck Raynal à Pessac et Jacques Mangon à Saint-Médard, avaient permis à la droite de prendre la majorité à la métropole...

18h30 : Le plus vieux maire de France va-t-il rempiler pour un neuvième mandat ?

L'enjeu est plus symbolique que stratégique, mais on aura aussi un regard ce soir sur la petite ville de Saint-Seurin-sur-L'Isle en Gironde, où le plus vieux maire de France, Marcel Berthomé, se représente à 98 ans pour un neuvième mandat... 

 

18h15 : Les points chauds à surveiller en Nouvelle-Aquitaine

En attendant d'avoir quelques bonnes infos, et les premières tendances de ce second tour, on vous remet ici les points chauds à surveiller ce soir en Nouvelle-Aquitaine. Dans la métropole de Bordeaux, outre Bordeaux elle-même, il faudra avoir un oeil sur Pessac, Saint-Médard-en-Jalles et Villenave d'Ornon, avec comme enjeu la future majorité de la métropole. Dans la région, cela devrait pas mal bouger sur la côte basque, du côté de Biarritz et de Bayonne, en Dordogne à Bergerac, ou encore en Charente-Maritime à La Rochelle...

 

18h : Un « naufrage démocratique »...

L'ancienne députée de la Gironde, et ancienne ministre, la socialiste Michèle Delaunay, évoque un « naufrage démocratique » au regard de la participation, en recul de 20 points par rapport à 2014...

 

Un taux de participation en baisse

Le taux de participation estimé à 17 h dans le département de la Gironde est de 28,59 %, indique la préfecture, contre 33,91% au 1er tour des élections municipales de mars dernier.

Pour rappel, le taux de participation à 12 h était de 55,84 % au second tour des élections municipales en 2014 et de 50,12 % au second tour des élections municipales de 2008.

Bonjour, bienvenue sur ce live qui vous permettra de suivre ce second tour des élections municipales à Bordeaux et en Nouvelle-Aquitaine, avec Marion Pignot et Mickaël Bosredon, journalistes à 20 Minutes. Un moment historique à Bordeaux, puisque cela fait 73 ans qu'on n'avait pas voté pour un second tour, Jacques Chaban-Delmas puis Alain Juppé ayant toujours été élus dès le premier tour depuis 1947. Le maire sortant Nicolas Florian (LR) - qui a succédé à Alain Juppé en février 2019 - est donné favori, mais l'écologiste Pierre Hurmic entend bien le coiffer sur le poteau. Nous suivrons aussi les points chauds dans d'autres grandes villes de la région, comme Bayonne, Biarritz, Poitiers ou La Rochelle, pour une soirée qui s'annonce passionnante.