Municipales à Strasbourg : Catherine Trautmann rejoint les rangs de la nouvelle maire, Jeanne Barseghian

POLITIQUE Alors qu’elle ne sera officiellement élue maire de Strasbourg que ce samedi soir, Jeanne Barseghian a déclaré dans une conférence de presse commune avec Catherine Trautmann que deux socialistes rejoindront le nouvel exécutif

Gilles Varela

— 

Jeanne Barseghian et Catherine Trautmann lors d'une conférence de presse le samedi 4 juillet.
Jeanne Barseghian et Catherine Trautmann lors d'une conférence de presse le samedi 4 juillet. — G. Varela / 20 Minutes

A quelques heures de sa prise de fonction officielle à la tête de la ville de Strasbourg, l’écologiste Jeanne Barseghian a tenu une conférence de presse commune avec l’ex tête de liste socialiste Catherine Trautmann. Cette dernière fera en effet partie de la nouvelle majorité.

Faisant fi des querelles qui avaient opposé les deux têtes de liste pendant la campagne, il a finalement été décidé que deux socialistes rejoindront la nouvelle équipe aux commandes. « Une majorité entièrement mobilisée pour répondre, de manière collégiale, aux enjeux de la période si particulière qui s’ouvre », a expliqué Jeanne Barseghian. « Conscientes de l’importance de ces enjeux, Catherine Trautmann et moi-même avons initié un dialogue renouvelé dans les derniers jours. Il était nécessaire, à l’aube de ce nouveau mandat, de travailler à la cohésion des forces de transformation sociale présentes à Strasbourg. » L’élue a martelé vouloir « travailler de concert, dans le cadre d’un intergroupe, à la mise en œuvre de notre projet écologique, social et démocratique pour Strasbourg. »

« Un fort partage des responsabilités »

Insistant sur sa volonté « d’un fort partage des responsabilités entre élu de la majorité » afin de « répondre plus efficacement à la crise écologique et économique », elle a souligné vouloir « dépasser les clivages ». Mais surtout vouloir mettre en avant l’esprit d’ouverture qui sera le « pilier d’une nouvelle manière de faire de la politique, qui doit désormais inspirer l’ensemble des échanges dans les institutions, comme dans la ville ».