Résultat des municipales : Emmanuel Macron compte apporter des « réponses fortes » aux attentes écologiques

ECOLOGIE Le chef de l’Etat recevra lundi les membres de la Convention citoyenne pour le climat et fait savoir que son discours sera « très offensif »

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron à l'Elysée le 26 juin (photo d'illustration)
Emmanuel Macron à l'Elysée le 26 juin (photo d'illustration) — Raphael Lafargue-POOL/SIPA

Emmanuel Macron entend apporter des « réponses fortes » et « à la hauteur des enjeux et des attentes » écologiques des Français en recevant ce lundi matin les membres de la Convention citoyenne pour le climat, au lendemain d’une déferlante écologiste aux municipales, a indiqué l’ Elysée dimanche soir. « La réponse sera à la hauteur des enjeux et des attentes des membres de la Convention et des Français », a indiqué l’entourage du président.

Emmanuel Macron doit s’exprimer devant les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat, qui seront accueillis à partir de 11 h à l’Elysée pour présenter leurs 149 propositions destinées à répondre à l’urgence climatique. Pour le chef de l’Etat, la « vague verte » de dimanche constitue un « baromètre de l’état d’esprit des Français » et montre que « l’écologie est au cœur de leurs préoccupations », ont rapporté ses proches.

Emmanuel Macron y voit aussi le succès dont bénéficie tout « nouvel entrant disruptif » même si selon lui le succès des verts est « relatif », car le scrutin a concerné surtout des grandes villes.

Le chef de l’Etat fera lundi « un discours très offensif »

Pour répondre à ces attentes, le chef de l’Etat fera lundi « un discours très offensif » avec « une ambition écologique affirmée », qui sera décisive pour la suite, selon ses proches. « Le président a pris des engagements auprès de la Convention en janvier », lorsqu’il avait rencontré ses membres, a rappelé la présidence, en soulignant qu’il était « très satisfait » du processus. « Il y a beaucoup de propositions » sur la table et « le président va jouer sur tout le registre » de ces mesures, a-t-elle ajouté sans entrer dans le détail.

Ces propositions « ne se résument pas à la question référendaire », selon son entourage, alors que la Convention citoyenne pour le climat a appelé l’exécutif à soumettre à référendum l’introduction de la lutte contre le réchauffement climatique dans la Constitution et la création d’un crime « d’écocide ».

Les écologistes ont remporté, selon les estimations, une victoire surprenante et inédite aux municipales, notamment à Marseille, Bordeaux, Strasbourg, Tours ou Besançon.