Pays-de-la-Loire : Guillaume Garot, l’ancien ministre (PS) candidat aux régionales

ANNONCE L'ancien ministre délégué à l’Agroalimentaire (2012-2014) sous Jean-Marc Ayrault a annoncé sa candidature ce mardi matin

20 Minutes avec AFP

— 

Le député PS de la Mayenne Guillaume Parot.
Le député PS de la Mayenne Guillaume Parot. — Ludovic Marin / AFP
  • Le député PS de la Mayenne Guillaume Garot a annoncé mardi sa candidature « pour conduire la liste de la gauche et des écologistes » aux élections régionales.
  • Il dit vouloir « porter un nouveau printemps social et écologique des Pays-de-la-Loire autour d’un élan collectif et déterminé ».

Le député PS de la Mayenne et ancien ministre délégué à l’Agroalimentaire Guillaume Garot a annoncé mardi sa candidature « pour conduire la liste de la gauche et des écologistes » aux élections régionales en Pays-de-la-Loire.

Guillaume Garot a indiqué être candidat « parce que j’ai la conviction que je peux rassembler la gauche et les écolos pour gagner en mars » et « parce que, dans la crise que nous traversons, il faut l’expérience des responsabilités tant au niveau local que national ».

C’est l’ancien ministre de Jean-Marc Ayrault

« Je veux porter un nouveau printemps social et écologique des Pays-de-la-Loire autour d’un élan collectif et déterminé », a déclaré l’ancien ministre de Jean-Marc Ayrault de 2012 à 2014. Le conseiller départemental de la Mayenne a renvoyé dos à dos « une droite régionale qui n’a de cesse d’opposer les uns aux autres » et une « majorité présidentielle qui a oublié les attentes de justice du pays », en se présentant comme le « candidat de l’apaisement et du renouveau ».

La région Pays-de-la-Loire, présidée par le socialiste Jacques Auxiette de 2004 à 2015, avait été remportée par Bruno Retailleau (LR) aux dernières élections. Le président du groupe LR au Sénat a depuis laissé la place à Christelle Morançais (LR).

Faire de la région « la première région française contre le gaspillage alimentaire »

Se décrivant comme « quelqu’un d’ouvert, capable de travailler avec des gens qui ne pensent pas forcément comme moi », Guillaume Garot veut « construire très en amont le rassemblement ». « Pourquoi attendre le soir du premier tour ? », interroge l’ancien maire de Laval (2008-2012).

S’il est choisi par les adhérents socialistes le 8 octobre, il entend faire des Pays-de-la-Loire « la première région française contre le gaspillage alimentaire » et la région « de la priorité bas carbone ». Il propose aussi de « former plutôt que licencier », ainsi qu’un grand plan de soutien scolaire et des centres de santé avec des médecins salariés.