Rennes : Des vols ouverts vers Casablanca, première liaison historique vers l’Afrique

AEROPORT La compagnie Air Arabia proposera à compter du 18 décembre deux liaisons hebdomadaires

Camille Allain

— 

Illustration d'un avion de la compagnie Air Arabia, ici au départ de l'aéroport de Bâle Mulhouse.
Illustration d'un avion de la compagnie Air Arabia, ici au départ de l'aéroport de Bâle Mulhouse. — S. Bozon / AFP

Un paradoxe. Alors que le président Emmanuel Macron annonçait un nouveau confinement et une fermeture des frontières​, l’aéroport de Rennes vivait un moment historique en annonçant l’ouverture d’une liaison régulière vers l’Afrique. A compter du 18 décembre, la compagnie Air Arabia opérera deux vols hebdomadaires vers et depuis Casablanca, au Maroc.

Jamais le petit aéroport rennais n’avait été relié au Maghreb. « Il y a bien eu quelques vols charters et du fret mais jamais de transport de passagers régulier », assure Fanny Charles, responsable du développement de l’aéroport. « C’est une excellente nouvelle. Nous avions besoin de ce lien vers l’Afrique. Nous avions cherché à obtenir une ligne vers Tunis il y a quelques années mais ça ne s’était pas fait », estime Hervé Cavalan, président de l'Association pour le développement de l'aéroport de Rennes-Bretagne (ADARB).

« Un potentiel fort au départ de la Bretagne »

Intéressée par le marché marocain depuis des années, la plateforme avait entrepris des discussions avec plusieurs compagnies. « Cela fait deux ans que nous discutons avec Air Arabia. Nous savons qu’il y a un potentiel fort au départ de la Bretagne et nous les avons convaincus ». En plus de rapprocher les familles originaires du Maghreb installées dans l’Ouest, la liaison aérienne devrait aussi conquérir une clientèle business jusqu’ici obligée d’aller à Paris pour voyager vers l’Afrique.

Les vols sont proposés à partir de 63 euros l’aller par la compagnie low cost marocaine et seront effectués chaque lundi et vendredi. La durée du vol est estimée à deux heures quarante-cinq.