VIDEO. Coronavirus à Marseille : Les hôpitaux anticipent un pic début avril et recherchent du personnel

EPIDEMIE Les hôpitaux de Marseille s’attendent à arriver à saturation dans quelques jours en raison d’un pic à venir de cas de coronavirus dans la région

M.Cei. avec AFP

— 

Des patients dans un hôpital de Marseille pendant l'épidémie de coronavirus
Des patients dans un hôpital de Marseille pendant l'épidémie de coronavirus — FREDERIC MUNSCH/SIPA

Troisième groupe hospitalier de France, l’Assistance publique – Hôpitaux de  Marseille (AP-HM) attend « une vague » de malades du coronavirus ​dans les prochains jours, avant un pic début avril, où la prise en charge en réanimation atteindra ses limites.

« Pour le moment la sollicitation est encore en dessous de ce que nous attendons », a déclaré jeudi lors d’un point presse téléphonique le directeur général de l’AP-HM, Jean Olivier Arnaud. L’afflux « va vraisemblablement commencer dans les 72 heures » et atteindre « son maximum en fin de semaine prochaine », a-t-il ajouté.

A la limite des capacités de réanimation

Selon le modèle mathématique employé par l’AP-HM, qui ne peut toutefois pas prendre en compte les effets du confinement, les hôpitaux marseillais devraient alors « arriver à la limite de (leurs) capacités de réanimation », qui atteindront 142 lits à ce moment-là. « Ça va se jouer à quelques unités », selon lui.

Les hôpitaux marseillais, qui disposaient de 170 respirateurs, en ont notamment commandé « une cinquantaine de plus », pour près d’un million d’euros, qui doivent être livrés à partir de vendredi. Jeudi, 55 lits de réanimation étaient occupés, sur un total de 86 prêts à être utilisés immédiatement.