Dans un hôpital de Bordeaux, le 25 mars 2020 (image d'illustration).
Dans un hôpital de Bordeaux, le 25 mars 2020 (image d'illustration). — UGO AMEZ/SIPA

PANDÉMIE

Coronavirus : 40 patients de Bourgogne-Franche-Comté transférés vers des hôpitaux d’Auvergne-Rhône-Alpes

La région de Bourgogne-Franche-Comté connaît une « forte » occupation des lits de réanimation

Quarante malades du coronavirus qui étaient hospitalisés dans les services de réanimation d’hôpitaux de Bourgogne-Franche-Comté sont en cours de transfert vers ceux de trois départements de la région Rhône-Alpes-Auvergne, a indiqué samedi l’Agence régionale de santé (ARS) de cette région dans un communiqué. Vingt et un de ces patients doivent être pris en charge en Auvergne au CHU de Clermont-Ferrand, neuf dans le département de l’Allier, aux CHU de Montluçon, de Vichy et de Moulins, et dix en Isère au CHU de Grenoble.

Tous seront transférés par avion, par hélicoptère ou par ambulance médicalisés, « sous la surveillance d’un médecin et d’une infirmière jusqu’à leur prise en charge à l’hôpital ». « Ce transfert s’effectuera sur trois à quatre jours et treize patients ont déjà été reçus dans les hôpitaux de Clermont-Ferrand et de l’Allier ce samedi 28 mars », ont précisé l’ARS des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté.

« Une anticipation »

« Les patients viennent des établissements hospitaliers de première et deuxième ligne des départements du Doubs, du territoire de Belfort, de Haute-Saône, de Côte-d’Or et de Saône-et-Loire », ont-elles ajouté. Deux autres patients de l’hôpital de Mâcon (Saône-et-Loire) ont été transférés vendredi dans le Rhône vers les services de réanimation des Hospices civils de Lyon (HCL) et du centre hospitalier de Villefranche-sur-Saône.

Selon l’ARS, la région de Bourgogne-Franche-Comté connaît une « forte » occupation des lits de réanimation. Une situation telle que « les perspectives d’aggravation durant le week-end » justifient « une anticipation », a-t-elle fait valoir.

Par ailleurs, une opération « du même type » était également enclenchée pour dix autres patients de Bourgogne-Franche-Comté qui doivent être acheminés vers la Provence-Alpes-Côte-d'Azur dans des hôpitaux des Bouches-du-Rhône, du Var et Alpes-Maritimes.