Coronavirus en Haute-Savoie : Comment La Balme-de-Sillingy, où les cas se multiplient, tente d'échapper aux nouvelles contaminations

VIRUS Cette commune de Haute-Savoie est l'un des trois clusters de coronavirus observés en France. Depuis le 24 février, 22 cas ont été confirmés par les autorités

Elisa Frisullo

— 

Illustration d'un panneau de fermeture en raison de l'épidémie de coronavirus, ici en Haute-Savoie.
Illustration d'un panneau de fermeture en raison de l'épidémie de coronavirus, ici en Haute-Savoie. — Allili Mourad / SIPA
  • Depuis l’apparition d’un cas de coronavirus à La Balme-de Sillingy, en Haute-Savoie, 21 nouvelles contaminations ont été diagnostiquées.
  • La commune fait partie des trois clusters recensés en France.
  • Plusieurs mesures ont été prises à destination de la population pour limiter la propagation du virus.

Depuis une semaine, la paisible commune de La Balme-de-Sillingy se retrouve bien malgré elle à la une de l’actualité. Cette ville de 5.000 habitants fait en effet partie des trois clusters de coronavirus actuellement recensés en France (les deux autres sont dans l’Oise et le Morbihan), c’est-à-dire une zone de cas groupés. Depuis l’apparition du premier cas à La Balme, le 24 février, les nouvelles contaminations se sont succédé. Le dernier bilan publié ce mardi par l'Agence régionale de santé fait état de 22 cas de coronavirus confirmés et liés à ce cluster en Haute-Savoie.

Pour éviter de nouveaux cas, plusieurs mesures ont été mises en place par le maire, qui lui-même n’a pas échappé au virus, et les autorités. 20 Minutes fait le point sur la situation.

A la recherche des cas contacts

Le 24 février, un résident de la commune âgé d’une soixantaine d’années et en déplacement professionnel régulier en Lombardie (Italie) a appelé le 15. Les tests réalisés sur lui ont confirmé qu’il était contaminé. Dès lors, les services de l’agence régionale de santé se sont lancés à la recherche des cas contacts, c’est-à-dire de toutes les personnes ayant été en contact avec ce premier cas. Ce dernier a fourni une liste d’une soixantaine de personnes avance lesquelles il avait été en contact rapproché ces derniers temps, ce qui a permis de rapidement identifier trois autres cas confirmés de coronavirus. Sa compagne, sa fille et l’un de ses bons amis.

Depuis, la liste des malades s’est allongée. « Plus d’une vingtaine de Balméens sont hospitalisés dont trois présentent des inquiétudes. De nombreux autres sont confinés chez eux », relatait lundi soir sur le site de la commune le maire François Daviet. Pour chaque nouveau malade recensé, l’ARS recherche des cas contacts. Un travail de fourmi indispensable pour limiter la propagation du virus. « L’objectif de l’ARS est de répertorier toutes les personnes en contact avec ces patients, de savoir où ils résident et comment les prendre en charge s’ils sont également contaminés », a souligné lundi le préfet de Haute-Savoie Pierre Lambert, lors d’un point presse.

La commune n’est pas confinée

Aucune mesure n’a été prise pour confiner la population à La Balme, comme c’est le cas aujourd’hui dans plusieurs villes d’Italie, où le virus circule massivement. « Mais la population est invitée autant qu’elle le peut à rester préférentiellement sur la commune », ajoute le préfet. En clair, il est conseillé de privilégier le télétravail pour éviter d’avoir à se déplacer. De la même manière, il est recommandé aux assistances maternelles de ne pas accueillir les enfants extérieurs à la commune ou de ne pas faire garder ses bambins chez des nounous vivant en dehors de La Balme.

Pas d’obligation non plus pour les commerces, libres de fermer boutique ou de rester ouverts. « Mais bien entendu tout ce qui peut s’apparenter à un rassemblement est proscrit (vous pouvez faire vos courses mais pas discuter en attroupement devant les magasins) », détaille le maire de La Balme, rappelant que les rassemblements sont interdits sur la commune.

« On ne demande pas aux gens de ne pas quitter leur domicile, mais de ne pas quitter la commune, dans la mesure du possible, ce qui est un peu différent. Il y a 19 malades pour une population de 5.000 habitants. Je trouverais dommageable à la vie locale que tout s’arrête au motif qu’il y a 19 personnes en soin », a toutefois nuancé lundi le préfet de Haute-Savoie, interrogé sur les inquiétudes des commerces de la ville, désertés depuis l’apparition du cluster.

Les écoles et crèches fermées

Les établissements accueillant des enfants (centres de loisirs, crèches, haltes-garderies) sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Cette mesure devrait être prolongée d’ici à lundi, puisque les écoliers sont censés reprendre la classe ce jour-là en Haute-Savoie. Les collégiens et lycéens de La Balme ne pourront pas non plus faire leur rentrée dans les établissements situés en dehors de la commune.