Non, une « infirmière raciste » n’a pas refusé de soigner un homme atteint du coronavirus en Italie

FAKE OFF Une vidéo virale prétend montrer, en Italie, une infirmière qui refuse de soigner un patient atteint du coronavirus. Ces images ont en réalité été tournées il y a plus d'un an. 

A.O.

— 

L'hôpital de Brescia, en Italie, le 19 mars 2020.
L'hôpital de Brescia, en Italie, le 19 mars 2020. — Claudio Furlan/AP/SIPA
  • En Italie, un patient atteint du coronavirus s'est-il vu refuser des soins par une infirmière à cause de sa couleur de peau? 
  • C'est ce qu'affirme la légende d'une vidéo virale montrant cet homme se filmer sur un brancard, tandis qu'on entend une voix féminine en arrière-plan répéter « Tu dois mourir ».
  • La vidéo est authentique mais remonte à février 2019 : elle n'a donc aucun lien avec l'épidémie de coronavirus qui frappe l'Italie. 

« Cette vidéo doit faire le tour de la toile : un homme noir malade du Covid-19 en Italie et une infirmière raciste lui dit qu’il va mourir. Priorité de soins aux Blancs ! Intolérable, prions pour lui les amis et dénonçons cet acte ignoble en ce moment si difficile ».

Sur Twitter, une vidéo d’une quarantaine de secondes, aux plus de 457.000 vues et 15.000 retweets, prétend montrer ce patient volontairement délaissé par une infirmière, en Italie.

Allongé sur une civière dans un couloir d’hôpital, l’auteur de la vidéo se filme en expliquant : « Je suis à l’hôpital, je suis malade et il y a une dame qui me dit que je dois mourir, que je dois aller dans mon pays » tandis qu’en arrière-plan, une voix de femme répète bien à plusieurs reprises : « Tu dois mourir ».

Mais si la vidéo est authentique, elle a en réalité été filmée en février 2019. Soit un peu plus d’un an avant que l’épidémie de coronavirus ne gagne l’Italie puis la France.

FAKE OFF

Comme le racontait à l’époque le quotidien napolitain Il Mattino, le jeune homme visible sur ces images, Souleymane Rachidi, originaire de Côte d’Ivoire, s’est filmé dans un hôpital de la province de Salerne où l’ont transporté des ambulanciers après qu’il a appelé les secours pour des douleurs à la poitrine.

« C’est ça l’Italie ? Un endroit où la vie humaine n’a aucune valeur, où l’on vous dit à l’hôpital public que vous devez retourner dans votre pays, que vous devez mourir parce que vous êtes Noir ? Après cet [incident], j’ai décidé de ne plus me soigner et j’ai quitté cet hôpital. Je suis fier de […] ma couleur de peau » ajoutait-il en outre dans la légende de son post Facebook.

Face au tollé provoqué par cette vidéo, l’hôpital avait annoncé qu’il enquêterait sur les circonstances de cet évènement. Le directeur de l’établissement avait ensuite annoncé que les propos entendus sur la vidéo n’étaient pas adressés à Souleymane Rachidi mais à un autre membre du personnel.