Rennes: Un deuxième suspect en prison après la découverte d'un corps dans un chariot de supermarché

ENQUETE Un homme de 32 ans avait été interpellé le 17 mars et hospitalisé dans la foulée

Camille Allain

— 

Le parking souterrain de l'IRSS, à Rennes, où un cadavre a été retrouvé dans un chariot de supermarché le 16 mars 2020.
Le parking souterrain de l'IRSS, à Rennes, où un cadavre a été retrouvé dans un chariot de supermarché le 16 mars 2020. — C. Allain / 20 Minutes

Il a pu quitter l’hôpital. Mardi, un homme de 30 ans soupçonné d’être impliqué dans le meurtre d'un homme de 37 ans a été mis en examen pour homicide volontaire et modification de scène de crime, a fait savoir le procureur de la République Philippe Astruc. Il a été placé en détention provisoire. Le 18 mars, ce suspect avait été interpellé en compagnie d’un autre homme de 32 ans dans le cadre de l’enquête sur la découverte d'un corps sans vie partiellement brûlé, abandonné dans un chariot de supermarché sur le campus Beaulieu, à Rennes (Ille-et-Vilaine). Il avait été hospitalisé, son état ne permettant pas de poursuivre sa garde à vue. L’autre homme avait été mis en examen et placé en détention provisoire.

On en sait pour l’instant assez peu sur les circonstances du meurtre. Les deux suspects et la victime auraient passé la soirée ensemble le dimanche dans l’un de leurs appartements. Le lundi matin, ce sont des salariés d’une entreprise qui avaient alerté les policiers après la découverte du corps partiellement dévêtu dans un parking couvert.

Des traces de violences

L’autopsie du corps avait révélé la présence de diverses lésions traumatiques. Le cadavre était partiellement brûlé, notamment au visage. « Les investigations se poursuivent sous l’autorité du magistrat instructeur afin de détailler le rôle précis des deux protagonistes », précise le procureur.