Coronavirus : Oui, cette vidéo montre bien un policier frapper un piéton pendant un contrôle d'attestation

FAKE OFF Une vidéo visionnée plus d'un million de fois sur Twitter montre un policier frapper un piéton lors d'un contrôle d'attestation. La scène est authentique mais fait l'objet de deux versions différentes

Alexis Orsini

— 

Le contrôle d'attestation de sortie à Asnières-sur-Seine devenu viral, le 18 mars 2020.
Le contrôle d'attestation de sortie à Asnières-sur-Seine devenu viral, le 18 mars 2020. — capture d'écran/Twitter
  • Filmée depuis un immeuble, une vidéo montre des policiers contrôler un piéton dans la rue, à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), selon sa légende.
  • Le contrôle se déroule sans encombre jusqu'à ce que le policier donne un coup de pied au piéton et l'asperge de gaz lacrymogène. 
  • Contactée, la Préfecture de police confirme ce contrôle réalisé en période de confinement mais évoque un geste nécessaire pour échapper aux postillons du piéton. Ce que conteste le vidéaste à l'origine de la séquence. 

Plus d’un million de vues et près de 28.000 retweets : sur Twitter, une vidéo affole les compteurs depuis sa mise en ligne, le 18 mars, au lendemain du premier jour de confinement.

Selon la légende qui l’accompagne, la séquence – qui a également été reprise et mise en ligne par d’autres internautes - montre un contrôle d’attestation de sortie à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

On y voit des policiers, dans une rue, s’avancer vers un piéton qui leur tend un objet noir. Mais alors qu’il est en train de le ranger, l’un des policiers lui donne un coup de pied avant de l’asperger de gaz lacrymogène au visage – à 0’16, une séquence très rapide que l’on voit mieux au ralenti -, tandis que la personne en train de filmer depuis son immeuble interpelle le policier tout en le couvrant d’insultes.

FAKE OFF

La vidéo a bien été filmée à Asnières-sur-Seine, plus précisément dans la rue Robert Lavergne, comme on peut le vérifier sur Google Maps. Contactée par 20 Minutes, la Préfecture de police de Paris nous confirme que « la vidéo semble correspondre à une intervention dans l’après-midi du 18 mars à Asnières-sur-Seine ».

« Les effectifs locaux ont procédé à un contrôle d’attestation de déplacement sur un individu marchant dans la rue et toussant. Celui-ci s’est alors avancé au niveau des policiers qui lui ont demandé à plusieurs reprises de reculer et de garder une distance de sécurité », poursuit-elle. « La personne n’étant pas en mesure de présenter les documents demandés, le policier lui a indiqué qu’il pouvait faire l’objet d’une verbalisation de 135 euros, ce qui a eu pour effet de l’énerver. Le contrevenant s’est alors mis à postillonner en direction du fonctionnaire qui s’est servi de sa jambe et de gaz lacrymogène pour éviter tout risque de contamination ».

Si la personne contrôlée est bien proche du policier dans la vidéo, impossible de vérifier, à cette distance, si elle postillonne bien sur lui avant de recevoir le coup de pied.

Cette version est en tout cas contestée par la personne ayant filmé la vidéo, selon son témoignage, recueilli par le « collectif de citoyens bénévoles Journalistes solidaires » : « Moi, j’ai bien vu que le jeune homme ne s’est pas débattu ou ne s’est pas défendu, il a juste voulu présenter ses papiers et il s’est pris un coup de pied ».