Des équipes désinfectent le mobilier urbain autour de l'hôpital Pasteur à Nice, le 27 mars 2020
Des équipes désinfectent le mobilier urbain autour de l'hôpital Pasteur à Nice, le 27 mars 2020 — SYSPEO/SIPA

EPIDEMIE

Coronavirus : La Nouvelle-Calédonie va rapatrier 1.700 résidents… Les Etats-Unis autorisent la chloroquine à l’hôpital…

Suivez avec nous les derniers développements liés à la pandémie de coronavirus, en France et dans le monde

L’ESSENTIEL

  • L’accalmie ne se voit pas encore en France. Plus de 2.600 personnes sont mortes de l’épidémie et 4.632 personnes sont actuellement en réanimation, a annoncé ce dimanche soir Jérôme Salomon, le directeur général de la santé.
  • Aux Etats-Unis, pays désormais le plus touché dans le monde (120.000 cas), Donald Trump tergiverse : il a annoncé réflechir à la mise en quarantaine de l’Etat de New York avant de finalement renoncer.
  • En Italie, le pays où l’épidémie a fait le plus de morts, la barre des 10.000 décès a été franchie hier. C’est un tiers des morts et mortes de toute l’Europe. Dans le pays, un ralentissement des contaminations s'est entamé, mais reste très lent.

A LIRE

A VOIR

 

Ce live est désormais terminé, merci de l’avoir suivi ! Rendez-vous par là pour continuer à suivre l’actualité liée au coronavirus.

6h39 : Les prix du pétrole au plus bas depuis 17 ans

Les prix du pétrole se sont effondrés lundi sur les marchés asiatiques, suivant la chute des autres marchés financiers et une aggravation de la crise de coronavirus durant le week-end. Le prix du brut West Texas Intermediate (WTI), référence aux Etats-Unis, a perdu 5,3 % à 20 dollars le baril, tandis que celui du baril de Brent de la mer du Nord était de 23 dollars, en baisse de 6,5 %, des niveaux jamais vus depuis 2003.

6h12 : Les Etats-Unis autorisent la chloroquine à l’hôpital

Le régulateur du médicament aux Etats-Unis (FDA) a autorisé dimanche contre le coronavirus, uniquement à l’hôpital, la chloroquine et l’hydroxychloroquine, traitements antipaludiques sur lesquels Donald Trump fonde les plus grands espoirs. Dans un communiqué, le département de la Santé a indiqué que la FDA donnait son feu vert pour que ces traitements soient « distribués et prescrits par des médecins aux patients adolescents et adultes hospitalisés atteints du Covid-19, de manière adaptée, quand un essai clinique n’est pas disponible ou faisable ». On fait le point ici.

Les autorités sanitaires américaines ont prévenu le grand public qu’il ne devait pas s’automédicamenter. Un habitant de l’Arizona (sud-ouest) qui avait ingéré du phosphate de chloroquine, employé pour désinfecter les aquariums, en est mort.

5h56 : L’ambassadeur de France au Suriname contaminé

« J’ai été testé positif mardi et hospitalisé mercredi », a déclaré à l’AFP Antoine Joly, l’ambassadeur de France au Suriname, petit pays d’Amérique du Sud. L’ambassadeur est le 8e cas confirmé de Covid-19 au Suriname. Après la confirmation du premier cas de coronavirus le 13 mars, le pays a décidé de fermer ses frontières avec le Guyana à l’Ouest et la Guyane française à l’Est, ainsi que son espace aérien. Des vols de rapatriement spéciaux organisés notamment en provenance de Miami (sud-est des Etats-Unis) ont eu pour conséquence d’y importer depuis des cas supplémentaires. Dimanche, un véhicule de sapeurs pompiers de Guyane est venu chercher l’ambassadeur au Suriname avec une autorisation exceptionnelle de traverser le fleuve frontière sur un ferry.

5h01 : L’Argentine prolonge de deux semaines le confinement obligatoire

« La décision que nous avons prise est de prolonger la quarantaine jusqu’au jour de Pâques, sur recommandation des experts, afin de continuer à contrôler la transmission » du Covid-19, a déclaré le président argentin Alberto Fernandez. L’Argentine a observé déjà dix jours de confinement, mesure suivie par 90 % de la population selon lui. Le coronavirus a contaminé 820 personnes et fait 20 morts depuis début mars.

4h31 : La Nouvelle-Calédonie va rapatrier 1.700 résidents bloqués hors de l’archipel

Les personnes « désireuses de rentrer dans leur pays » se trouvent essentiellement en métropole, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Thaïlande, en Indonésie ou en Polynésie française, a déclaré à des journalistes le chargé des Transports au sein du gouvernement local, Gilbert Tyuienon. Située à 18.000 kilomètres de la métropole dans l’océan Pacifique Sud, la Nouvelle-Calédonie a recensé 15 cas de Covid-19, aucun n’étant dans un état grave. Le rapatriement a été planifié à compter du 3 avril, en collaboration avec la compagnie locale Air Calédonie International (ACI).

4h17 : En Hongrie, Viktor Orban en route vers des pouvoirs quasi illimités

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban devrait obtenir lundi le feu vert du parlement lui octroyant des pouvoirs radicalement renforcés dans le cadre d’un état d’urgence à durée indéterminée, que l’opposition juge « disproportionné » pour lutter contre le coronavirus. En Hongrie, mais aussi à l’étranger, le texte est vu par ses détracteurs comme un instrument destiné à cimenter le contrôle du gouvernement national-conservateur, en prenant la pandémie comme prétexte. Le projet de loi permettra au dirigeant hongrois de prolonger indéfiniment l’état d’urgence en vigueur depuis le 11 mars, sans demander l’aval du parlement. Sous ce régime, le gouvernement pourra « suspendre l’utilisation de certaines lois par décret, s’écarter des dispositions statutaires et introduire d’autres mesures extraordinaires » dans le but de garantir « santé, sécurité personnelle et matérielle des citoyens, ainsi que l’économie ».

3h58 : Twitter supprime deux tweets de Bolsonaro remettant en cause le confinement

A leur place le réseau social a publié une note expliquant sa décision: « Twitter a récemment annoncé dans le monde le renforcement de ses règles pour prendre en compte les contenus qui vont éventuellement à l’encontre des consignes de santé publique émanant de sources officielles et qui pourraient augmenter le risque de transmission du Covid-19 ». Plus de détails par ici.

3h04 : La Bolivie refoule ses propres ressortissants

Plus d’une centaine de Boliviens bloqués à la frontière chilienne ont été empêchés dimanche de rentrer dans leur pays, qui a fermé ses frontières pour lutter contre la pandémie. « La position du gouvernement c’est que personne ne sort et personne ne rentre. (…) Les Boliviens qui sont en dehors du pays doivent savoir qu’ils doivent y rester. Il n’y aura pas de vols de rapatriement », a affirmé le ministre bolivien de la Défense, Luis Fernando López, à la chaîne de télévision PAT.

2h36 : Le « Zaandam » et le « Rotterdam » franchissent le canal de Panama

Le paquebot Zaandam, qui transporte quatre morts et au moins deux personnes contaminées par le coronavirus, et l’autre paquebot qui l’accompagne, le Rotterdam, sont entrés dimanche dans le canal de Panama, a annoncé l’autorité du canal. Le président du croisiériste Holland America a assuré que ses équipes travaillaient « 24 heures sur 24 » pour « trouver une destination » au Zaandam.

« Le plus important, c’est l’isolement, que vous soyez confinés sur le Zaandam ou le Rotterdam. La meilleure façon de protéger votre santé est de faire en sorte que vous soyez à l’isolement et en sécurité pendant que nous travaillons pour trouver une destination afin de vous permettre de débarquer et de rentrer chez vous », a expliqué le dirigeant dans une vidéo.

Le paquebot «Zaandam» au large de Panama, le 27 mars 2020.
Le paquebot «Zaandam» au large de Panama, le 27 mars 2020. - Arnulfo Franco/AP/SIPA