Coronavirus à La Rochelle : Une étudiante infirmière affirme avoir été chassée de sa chambre par sa propriétaire

EPIDEMIE La jeune femme a dû faire appel aux policiers face aux menaces

C.C.

— 

Un médecin (illustration).
Un médecin (illustration). — Darko Stojanovic / Pixabay

Edouard Philippe a beau dénoncer ces comportements « scandaleux », ils semblent se poursuivre en France. Nouvel exemple à La Rochelle où une étudiante infirmière vient d’être chassée de sa chambre par sa propriétaire en raison de l’épidémie de coronavirus Covid-19. La jeune femme rapporte son témoignage notamment à Sud Ouest.

Elle était logée dans une maison par une septuagénaire (sans bail avec un loyer payé en liquide) depuis septembre avec sa propre chambre et salle de bains commune et cuisine communes. Tout allait bien jusqu’à l’arrivée de la pandémie : « Elle triait mon linge, entrait dans la chambre en mon absence… Elle a mis en place un protocole de désinfection à la javel après mon utilisation de la douche, des toilettes, ce que je peux comprendre », explique la jeune femme.

La propriétaire envoie ses deux fils pour la déloger !

Finalement la situation explose samedi dernier alors même que le Premier ministre s’exprime sur le sujet. Après un éternuement, la propriétaire demande à l’étudiante infirmière de quitter le domicile, elle envoie même ses deux fils la déloger de sa chambre avant que finalement les forces de l’ordre interviennent. Choquée, la jeune femme dépose une main courante avant de prendre ses affaires puisque heureusement une amie propose de la reloger. La propriétaire qui affirme que sa locataire « prenait ses aises et qu’elle n’était plus chez elle » a été recadrée par les policiers.