Coronavirus à Toulouse : Dès lundi, le mobilier urbain « à risque » sera désinfecté

EPIDEMIE Toulouse Métropole a opté pour une « désinfection ciblée et sélective » du mobilier urbain de 180 sites. Les opérations commencent lundi

B. C. et N. S.

— 

A Nice, le 27 mars 2020, des agents de la métropole pulvérisent du produit désinfectant devant l'hôpital Pasteur. A Toulouse, ces opérations commencent lundi 6 avril.
A Nice, le 27 mars 2020, des agents de la métropole pulvérisent du produit désinfectant devant l'hôpital Pasteur. A Toulouse, ces opérations commencent lundi 6 avril. — Syspeo / Sipa

Après Strasbourg, Nice, Marseille ou Nîmes, entre autres, au tour de Toulouse. A partir de lundi 6 avril, la métropole va procéder à la désinfection quotidienne du mobilier urbain à proximité des « sites identifiés à risque », pour éviter la propagation du coronavirus.

« Cela concerne 180 points sur Toulouse », indique Jean-Luc Moudenc, maire (LR) et président de Toulouse Métropole. Les bancs, abribus ou poteaux situés aux abords des centres Covid-19, des commerces ouverts, des gares ou des centres de transit sont visés par cette « désinfection ciblée et sélective ».

Pas de désinfection généralisée des rues

« Nous écartons totalement l’idée d’une désinfection généralisée des rues, cela ne sert à rien, c’est de l’énergie gaspillée, assène l’élu. Et cela a un inconvénient. L’eau évacuée part à la Garonne avec le risque de pollution majeure pour la biodiversité. »

Toulouse Métropole évoque l’utilisation d’« une solution de javel très diluée » par des agents « en combinaison intégrale et équipés de masque ». Le séchage prendra environ 15 minutes, comme l’indique le message présent sur les affichettes qui seront disposées sur les lieux désinfectés.