Déconfinement en Ille-et-Vilaine : 120 PV dressés sur les plages, la préfecture salue « le respect » de la population

DECONFINEMENT La météo s’annonce radieuse pour le week-end de la Pentecôte en Bretagne

Camille Allain

— 

Une plage de Saint-Malo, photographiée depuis les remparts.
Une plage de Saint-Malo, photographiée depuis les remparts. — C. Allain / 20 Minutes
  • Le week-end s’annonce radieux en Bretagne et les plages devraient être plébiscitées par la population.
  • Le sous-préfet de Saint-Malo estime que la population a plutôt bien respecté les mesures sanitaires. Seulement 120 PV ont été dressés depuis le déconfinement sur la côte d’Emeraude.
  • D’importants contrôles seront menés à l’occasion du week-end de la Pentecôte.

Vingt-cinq degrés, ciel dégagé et légère brise venant de l’est. A Saint-Malo comme sur une grande partie de la France, le week-end de la Pentecôte s’annonce radieux. Habituée à accueillir des dizaines de milliers de visiteurs à chacun des ponts de mai, la cité corsaire est épargnée par le tourisme de masse depuis près de trois mois. La faute au coronavirus et aux mesures de confinement qui ont restreint les déplacements des Français.

A l’aube d’un long week-end et d’un déconfinement progressif levant les restrictions de déplacements, Saint-Malo et la côte d’Emeraude s’attendent à voir revenir les flux de touristes. Faut-il s’en inquiéter ? Le sous-préfet de Saint-Malo Vincent Lagoguey assure que la situation est sous contrôle. « En Ille-et-Vilaine, les ouvertures de plages se sont bien passées. Il y a eu quelques inquiétudes après le jeudi de l’Ascension parce qu’il y avait beaucoup de monde sur le sable mais ça s’est calmé par la suite. Globalement, on a observé un respect des consignes ». Contrairement au Morbihan ou au Finistère, aucun maire n’a demandé à faire fermer ses plages.

Le sous-préfet de Saint-Malo Vincent Lagoguey.
Le sous-préfet de Saint-Malo Vincent Lagoguey. - Préfecture d'Ille-et-Vilaine

« Rien de comparable avec les habituels ponts de mai »

Le sous-préfet a fait les calculs. Depuis le déconfinement, environ 120 contraventions ont été dressées par les policiers et les gendarmes sur le littoral d’Ille-et-Vilaine, où 66 plages dynamiques sont ouvertes. « La plupart du temps, c’était pour des rassemblements de plus de dix personnes ». Sur les routes, très peu d’automobilistes avaient bravé la règle des 100 kilomètres sans autorisation. D’après les élus locaux, il y avait un peu de monde sur leurs plages mais « rien de comparable avec les habituels ponts de mai » des années « normales ».

Alors qu’Edouard Philippe a annoncé la levée des mesures de limite de distance à compter du 2 juin, le long week-end s’annonce-t-il risqué ? « Nous sommes sur un chemin de crête. Il y a des messages positifs qui montrent qu’il n’y a pas de rebond épidémique pour l’instant. Cela incite à la confiance mais le virus circule encore. Tout le monde a la tentation de revenir à la vie normale mais il ne faut pas se laisser aller », estime le sous-préfet. Les professionnels du tourisme attendent, eux, le retour des touristes. « La vie économique doit reprendre mais il faut sécuriser la destination, s’assurer que la situation sanitaire reste maîtrisée », prévient Vincent Lagoguey.

Pour s’assurer du respect des règles, la préfecture a mobilisé le même dispositif de sécurité ce week-end. Policiers et gendarmes patrouilleront sur le littoral et sur les routes qui y mènent. Des contrôles en gare seront également menés pour ce dernier week-end de déplacements limités.