Notre-Dame de Paris, le 27 avril 2020.
Notre-Dame de Paris, le 27 avril 2020. — Thibault Camus/AP/SIPA

MONUMENT

Paris : Le parvis de Notre-Dame, fermé depuis plus d'un an, a rouvert dimanche

Le parvis et la rue du Parvis ont subi une pollution au plomb, causée par l'incendie spectaculaire du monument, ce qui avait entraîné la fermeture du site

Notre-Dame de Paris se déconfine aussi. Le parvis de la cathédrale, fermé au public depuis l’incendie de la cathédrale il y a plus d’un an, a rouvert ce dimanche, plus d’un an après l’incendie de la cathédrale, un « symbole » salué par gouvernement, maire, diocèse de Paris et badauds.

« C’est un moment très important que cette réouverture du parvis qui était attendue depuis un an », et a tardé « à la fois du fait de la pollution au plomb et ensuite des questions de confinement », a salué le ministre de la Culture Franck Riester, venu marquer ce « très beau symbole ». « Notre-Dame, c’est l’âme de Paris », « elle est belle, elle est là, elle a tenu » et « c’est une forme presque de renaissance aujourd’hui », a renchéri la maire PS Anne Hidalgo devant la presse, juste devant la façade de l’édifice illuminée de soleil.

A leurs côtés l’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, a vu dans l’ouverture le jour de la Pentecôte « un signe extraordinaire », « comme une libération ». Pour le recteur de la cathédrale Mgr Patrick Chauvet, « l’Esprit Saint a dû souffler : il a tout chassé, le plomb et le virus ! ».

Après l’incendie du 15 avril 2019, le parvis et la rue du Parvis avaient été fermés immédiatement en raison de la  pollution au plomb, qui a fondu notamment lors de la disparition de la flèche.

Un nettoyage régulier

Après un « avis favorable » de l’Agence régionale de Santé d’Ile-de-France vendredi, le préfet de police de Paris a autorisé la réouverture des deux lieux, ont-ils ajouté, précisant que des prélèvements et un nettoyage régulier seront effectués.

A 15 h, Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, la maire de Paris Anne Hidalgo et le général Jean-Louis Georgelin, qui préside l’Etablissement public de Notre-Dame, seront sur place pour marquer cette réouverture, ont-ils précisé à l’AFP.

Le chantier destiné à sécuriser Notre-Dame incendiée, suspendu à la mi-mars pour cause de coronavirus, doit reprendre très progressivement, avec toujours l’ambition de redonner vie à la cathédrale d’ici 2024.