Week-end du 14 juillet : Pic exceptionnel de 955 kilomètres de bouchons ce samedi

BOUCHONS Un week-end de quatre jours en juillet, ça ne se refuse pas

J.-L.D.

— 

Patience est mère de vertu, courage les loulous
Patience est mère de vertu, courage les loulous — Pixabay

D’habitude, lorsqu’on écrit ce genre de dépêche, on doit s’embêter à distinguer les départements verts, oranges et rouges, mais pour ce samedi 11 juillet, ça va être très simple : Bison futé annonce dans le sens des départs une France entièrement rouge.

N’espérez donc pas pouvoir feinter les embouteillages en passant par les routes obscures d’un département un peu perdu (oui la Creuse, c’est à vous qu’on pense), vous n’y échapperez pas. Il faut dire que le combo fatal vacances de juillet +  week-end de quatre jours avec le petit pont du lundi et le mardi cocorico fête nationale donnent des envies de grandes escapades et de virée en voiture.

Et la France passa au vert

De fait, ce qui devait arriver arriva, à savoir des bouchons interminables où les gens klaxonnent, crient, se plaignent, râlent, engueulent leur copilote en disant qu’il aurait fallu partir plus tôt, plus tard, ne pas partir, divorcer, renoncer à vivre… Bon, on s’emballe peut-être un peu dans la description et pour revenir à du factuel, ce samedi a connu un pic de 955 kilomètres de bouchons cumulés à la mi-journée, notamment à cause d’un accident sur l'A7 qui a encore plus ralenti le trafic. « La situation est exceptionnelle. Le niveau de bouchons est largement supérieur à celui de samedi 13 juillet 2019 », a souligné Bison Futé.

Pour dimanche 12 juillet, on n’échappera pas à notre travail de distinction par région (hélas). La France est classée verte au niveau national, sauf l’Ile de France, le Nord et le Grand-Est. Pour lundi 13 et mardi 14, vous pouvez partir l’esprit serein et les cheveux au vent, toute la France est enfin classée verte (mais ça vous fera un petit week-end).