Coronavirus : Oui, un parking québécois prône bien la « distanciation automobile » pour éviter les attroupements

FAKE OFF Une station de ski préconise, sur son parking, de conserver une distance d'une voiture entre chaque véhicule pour éviter des attroupements de visiteurs

Alexis Orsini

— 

Un parking. (illustration)
Un parking. (illustration) — Pexels
  • Entre moqueries et incrédulité, les consignes de prévention contre le Covid-19 affichées sur un parking suscitent de vives réactions.
  • Celles-ci préconisent aux automobilistes de conserver une distance d'une voiture entre chaque véhicule.
  • Cette mesure est bien en vigueur dans une station de ski québecoise, mais elle vise en réalité à éviter que les visiteurs ne soient trop proches lorsqu'ils se préparent devant leur automobile.

« Nous sommes maintenant rendus à la distanciation automobile. Dites-moi que je rêve ! », « certainement en nomination pour l’affiche la plus stupide de 2020 », « Bienvenue en… absurdie !!! »… Sur les réseaux sociaux, une affiche photographiée sur un parking suscite de nombreux commentaires moqueurs ou incrédules. Il faut dire que cette « mesure obligatoire préventive à respecter » contre le coronavirus a de quoi surprendre puisqu’elle demande aux automobilistes venus y garer leur voiture de « garder une distance d’une voiture entre chaque véhicule ».

Et si certains s’interrgent sur la véracité de cette consigne, qu’ils prennent pour une mauvaise blague, la photo est authentique : elle a été prise au sein de la station de ski québecoise du Mont Sainte-Anne (dont le nom est bien visible sur l’affiche). Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser au premier abord, cette mesure n’a rien d’absurde puisqu’elle vise bien à maintenir une distance entre les automobilistes de passage – et pas à proprement parler entre les véhicules.

FAKE OFF

« Cet affichage est bel et bien installé dans notre stationnement depuis le début de l’été, confirme la station de ski à 20 Minutes. Toute la province de Québec a été en confinement total pendant plusieurs semaines. Lorsque le déconfinement a été autorisé par les autorités gouvernementales, plusieurs règles ont été mises en place pour favoriser la distanciation sociale entre les individus. Le Mont-Sainte-Anne est, durant la période estivale, une centre de vélo de montagne reconnu où nous recevons chaque semaine des milliers de personnes ».

« Les gens viennent en famille, se préparent à leur voiture, font des ajustements sur leur vélo et finissent leur journée en nettoyant leur équipement. Cette mesure de ''distanciation des voitures'' était simplement dans le but de faciliter la vraie distanciation physique et ainsi éviter que plusieurs dizaines de personnes se retrouvent dans les mêmes mètres carrés », poursuit-elle.

Avant de conclure : « [Cette consigne] visait également à prendre en considération les gens qui sont moins à l’aise avec les rapprochements physiques en contexte de pandémie et de les respecter. »

Certains automobilistes ont en revanche bien pratiqué de leur plein gré une véritable « distanciation automobile » : fin mai, un automobiliste belge s'était fait remarquer sur les routes flamandes pour sa plaque d’immatriculation personnalisée au nom de « Covid-19 », qui visait à inciter les autres voitures à rester à 1,5 mètre de distance au minimum.