Coronavirus : Plus de 32.000 nouveaux cas en 24 heures en France, nouveau record

EPIDEMIE Un record à 30.621 cas avait été établi jeudi, et le cap des 20.000 cas avait été franchi le 9 octobre seulement

20 Minutes avec AFP

— 

Une femme passe un test PCR.
Une femme passe un test PCR. — Michel Spingler/AP/SIPA

Le nombre d’infections par le nouveau coronavirus a atteint un nouveau record ce samedi, avec plus de 32.000 contaminations en 24 heures, tandis que le nombre de malades en réanimation a continué à progresser, selon les chiffres officiels.

Près de 32.427 tests de dépistage positifs ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, selon le bilan quotidien de l’agence sanitaire Santé publique France. Un niveau jamais atteint depuis le lancement des tests à grande échelle.

Seuls 5.800 lits de réanimation disponibles

Le taux de positivité (proportion des tests positifs par rapport au total des tests effectués) continue de progresser rapidement, à 13,1 %, contre 9 % il y a seulement dix jours et environ 4,5 % début septembre. Environ 1.868 patients atteints de la forme la plus grave de la maladie se trouvent actuellement hospitalisés dans un service de réanimation, soit 77 de plus que la veille.

Au cours des dernières 24 heures, 175 nouveaux malades ont été admis dans ces services, et sur les sept derniers jours, ce sont 1.204 patients qui y ont fait leur entrée. Le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué jeudi que la France disposait d’un total de 5.800 lits de réanimation.

Plus de dix mille personnes hospitalisées

Au pic de l’épidémie provoquée par le nouveau coronavirus, en avril, plus de 7.000 malades étaient hospitalisés en réanimation. Le nombre a fortement chuté jusqu’à fin juillet, avant de remonter de manière régulière. Au total, 10.399 personnes atteintes du Covid-19 sont aujourd’hui hospitalisées, soit 378 de plus que vendredi.

Le nombre de décès attribuables à la maladie s’élève à 90 pour la journée de samedi (contre 122 la veille), portant le bilan total des décès depuis le début de l’épidémie à 33.392.

Le cas de la Polynésie française inquiète

La Polynésie française fait face à « une aggravation brutale de l’épidémie », a estimé vendredi le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, alors que le président du gouvernement local, Edouard Fritch, est à l’isolement après avoir été testé positif au Covid-19 il y a une semaine.

Selon la direction locale de la santé, le taux d’incidence, qui décompte le nombre de cas sur 7 jours pour 100.000 habitants, a atteint mercredi 409, un niveau qui le place parmi les plus élevés de France, et grimpe même à près de 500 chez les 15-44 ans, alors que le taux de reproduction est désormais de 1,4, soit bien au-dessus de la limite fixée par les scientifiques afin d’éviter une hausse du nombre de cas.

Le territoire connaît également une forte hausse du nombre d’hospitalisations, faisant craindre un risque de saturation, possiblement courant novembre, alors que le centre hospitalier de Tahiti peut accueillir 200 malades du coronavirus et 60 en réanimation.